Des Études Révolutionnaires Montrent que le Jeûne peut Ralentir le Vieillissement et Reconstruire le Système Immunitaire

ParEdward Morgan

Los Angeles, CA – Des recherches avant-gardistes ont révélé qu’adopter occasionnellement un régime qui mime les effets du jeûne pouvait offrir des bénéfices santé énormes.

“Le jeûne déclenche un interrupteur de régénération régénérant essentiellement tout le système immunitaire. Il donne l’accord aux cellules souches pour commencer à proliférer et reconstruire tout le système.” dit Prof Valter Longo, Professeur de Gérontologie et de Sciences Biologiques à l’Université de Californie.

Une étude, menée par USC’s Dr. Valter, révèle qu’un “cycle de régime de quatre jours à basse calories qui imite le jeûne (FMD) coupe les graisses viscérales et élève le nombre de progéniteurs et de cellules souches dans plusieurs organes de vieilles souris — y compris le cerveau, où il booste la régénération neurale et améliore l’apprentissage et la mémoire”, selon USC News.

Les tests initiaux sur les souris font partie d’une étude à trois niveaux sur les effets d’une période de jeûne — testant la levure, les souris et les humains — qui a été publié dans Cell Metabolism le 18 Juin 2015.

Selon un rapport de USC News:

Les souris, qui ont des périodes de vie relativement courtes, fournissent des détails sur les effets du jeûne à long terme. Les levures, qui sont des organismes plus simples, ont permis à Longo de déceler les mécanismes biologiques que le jeûne déclenche au niveau cellulaire. Et une étude pilote sur les humains montra que les études sur la souris et la levure sont applicables aux humains.

Des cycles bimensuels de quatre jours d’une FMD qui commencent à un âge moyen étendent la durée de vie, réduisent l’incidence du cancer, boostent le système immunitaire, réduisent les maladies inflammatoires, diminuent la perte de densité minérale des os et améliorent les capacités cognitives de vieilles souris suivies dans l’étude. L’apport total mensuel de calories était le même pour la FMD et pour les groupes de contrôle du régime, indiquant que les effets n’étaient pas le résultat d’une restriction alimentaire globale.

Dans un essai pilote sur les humains, trois cycles de régime similaire ont été donné à 10 sujets une fois par mois pendant cinq jours et il a été observé une diminution des facteurs de risque et des biomarqueurs pour le vieillissement, les diabètes, les maladies cardiovasulaires et les cancers, sans effets secondaires négatifs majeurs, selon Longo.

 

Dr. Longo nota que le jeûne strict peut être difficile pour certaines personnes, et a aussi le potentiel d’être dangereux, tout en pointant qu’un régime imitant le jeûne est plus sécurisée et plus facile.

“Le jeûne strict est difficile à respecter pour les personnes, et il peut aussi être dangereux, donc nous avons développé un régime complexe qui déclenche les mêmes effets sur le corps,” dit Longo, Edna M. Jones Professeur de Biogérontologie à l’Ecole de Gérontologie USC Davis et directeur de l’Institut de Longévité USC. “J’ai personnellement essayé les deux, et le régime imitant le jeûne est bien plus facile et sécurisé.”

Le régime imitant le jeûne coupe les apports journaliers en calories d’une personne pendant la période de jeûne de 34 à 54 pourcent de leur moyenne quotidienne, avec un équilibre spécifique de micronutriments, graisses, carbohydrates, et protéines.

Dans les précédentes recherches avant-gardistes , Longo a montré comment le jeûne peut protéger le système immunitaire et d’autres cellules de la toxicité de la chimiothérapie, tout en affamant simultanément les cellules cancéreuses. Un jeûne de soixante-douze heures a protégé des patients atteints d’un cancer contre l’impact toxique de la chimiothérapie :

“Les chimiothérapies causent des dommages collatéraux significatifs sur le système immunitaire. Les résultats de cette étude suggèrent que le jeûne peut atténuer les effets dangereux de la chimiothérapie,” dit le co-auteur Tanya Dorff, assistant professeur de la clinique de médecine au Centre Complet de Cancérologie et Hôpital USC Norris.

“Nous enquêtons sur la possibilité que ces effets soient applicables à différents systèmes et organes, pas juste le système immunitaire”, Longo dit.

“Les bonnes nouvelles sont que le corps humain se débarrasse des parties du système qui peuvent être endommagées ou des parties vieilles et inefficaces, pendant le jeûne.  Si vous commencez avec un système hautement endommagé par la chimiothérapie ou l’âge, des cycles de jeûne peuvent générer, littéralement, un nouveau système immunitaire,” dit-il.

USC News rapporte que :

Pendant 25 jours d’un mois, les participants à l’étude sont revenus à leurs habitudes alimentaires habituelles  — bonnes ou mauvaises — une fois qu’ils avaient finis leur traitement. On ne leur a pas demandé de changer leur régime et pourtant des effets positifs étaient toujours constatés.

Longo pense que pour la plupart des personnes normales, la FMD peut être fait tous les trois ou six mois, en fonction de la circonférence abdominale et de l’état de santé. Pour les sujets obèses ou ceux avec des risques de maladies élevés, la FMD peut être recommandée par le médecin aussi souvent que toutes les deux semaines. Son groupe teste ses effets dans une clinique aléatoire, et qui sera finit bientôt, avec plus de 70 sujets.

“C’est une reprogrammation du corps pour qu’il entre dans un mode de vieillissement retardé, mais aussi le rajeunissant par la régénération de cellules souches,” dit Longo. “Ce n’est pas un régime courant parce que ce n’est pas quelque chose que vous devez maintenir.”
“Si les résultats restent aussi positifs que ceux actuels, je pense que cette FMD représentera la première intervention sécurisée et efficace pour promouvoir des changements associées à la longévité et la bonne santé, qui peut être recommandé par un praticien,” Longo dit à USC News. “Nous rencontrerons bientôt des officiers de la FDA pour suivre quelques demandes pour le traitement et la prévention des maladies.”
Malgré ses effets positifs, Longo a mis en garde les jeûnes avec que de l’eau – notant qu’ils devraient être faits uniquement dans des cliniques spécialisées – et averti même sur la tentative du régime d’imitation de jeûne sans consulter d’abord un médecin et sa supervision pendant le processus.
“Tout le monde n’est pas en assez bonne santé pour jeûner pendant cinq jours, et les conséquences sur la santé peuvent être sévère pour ceux qui le font de manière incorrecte,” . “Les jeûnes avec seulement de l’eau devraient être faits seulement dans une clinique spécialisée. Aussi, certains types de régimes très basses calories, et particulièrement ceux hautement protéinés, peuvent augmenter l’incidence des calculs biliaires chez les femmes à risque.”
“Par contraste,” Longo ajoute, “le régime d’imitation de jeûne testé peut être fait partout sous la supervision d’un médecin et en suivant attentivement les conseils établis dans les cliniques tests.”
Longo averti que les diabétiques ne devraient pas tenter un jeûne ou une imitation de jeûne en recevant de l’insuline, metformine ou des médicaments similaires, et que les sujets avec un index de masse corporelle de moins de 18 ne devraient pas essayer le régime FMD.
Partagez s’il-vous-plaît cette information importante comme un moyen de supprimer le monopole de big pharma, et aidant les personnes à retrouver le contrôle de leur santé naturellement !

 

Source : http://thefreethoughtproject.com/fasting-mimicking-diet-immune-system/

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :