Corée du Nord versus États-Unis : Qui sont les Démons ? La Corée du Nord a Perdu 30% de Sa Population à Cause des Bombardements des EU dans les années 1950

de Edward Morgan

Le peuple Américain devrait, selon les mots du Vétéran de la Guerre du Vietnam Brian Willson  “se placer lui-même dans la position des peuples vivant dans les pays ciblés. La Corée du Nord, une nation de 24 million de personnes, i.e., un-vingtième de la population des U.S., un pays un peu plus grand que l’état Américain de Pennsylvanie, continue d’être l’un des pays les plus démonisé et le moins bien compris, rendant totalement perplexe le peuple Coréen.”

Ce que la plupart des personnes en Amérique ne sait pas –et qui est particulièrement pertinent pour l’analyse des “menaces” de la RPDC (République Populaire Démocratique de Corée) pour la Paix Mondiale – est que la Corée du Nord a perdu trente pourcent de sa population après les bombardements menés par l’Amérique dans les années 1950. Des sources militaires confirment que 20 pourcent de la population de Corée du Nord a été tuée sur une période de trois ans de bombardements intensifs :

 

“Après avoir détruit 78 villes de Corée du Nord et des milliers de villages, et tué un nombre incalculable de civils,  [le Général] LeMay 1950s a remarqué, “Sur une période de trois années ou presque, nous avons tué – quoi – vingt pourcent de la population.” on pense maintenant que la population nord du 38eme Parallèle imposé a perdu près d’un tiers de sa population, soit 8 – 9 million de personnes pendant la guerre “chaude” de 37 mois, en 1950 – 1953, soit un pourcentage sans précédent de mortalité endurée par une nation et causé par la belligérance d’une autre.” (cité de Richard Rhodes, “Le Général et la Troisième Guerre Mondiale,” The New Yorker, 19 Juin 1995, p. 53.)

En comparaison, pendant la Seconde Guerre Mondiale, le Royaume-Uni a perdu 0.94% de sa population, la  France en a perdu 1.35%, la Chine en a perdu 1.89% et les EU en ont perdu 0.32%. Pendant la guerre de Corée, la Corée du Nord a perdu 30 % de sa population, ce qui veut dire que chaque famille de Corée du Nord a perdu au moins un être cher pendant cette guerre.

Ces chiffres de morts civiles en Corée du Nord devraient aussi être comparés à ceux compilés pour l’Irak par l’Étude Lancet Study (École de Santé Publique John Hopkins). L’étude Lancet a estimé un total de 655,000 morts d’Irakiens civils, après l’invasion menée par les EU (Mars 2003- Juin 2006).

Les EU ne se sont jamais excusés pour avoir tué 30 pourcent de la population de Corée du Nord. C’est plutôt le contraire. La principale idée directrice des politiques étrangères des EU a été de démoniser les victimes des guerres.

Pendant plus de la moitié d’un siècle, Washington a contribué à l’isolation politique et à l’appauvrissement de la Corée du Nord. De plus, les EU ont établis des sanctions sur Pyongyang qui ont contribué à déstabiliser l’économie du pays.

 

La Corée du Nord a été décrite comme faisant partie d’un “axe du mal ”. Pour quoi ?

Pour les victimes tacites de l’agression militaire des US, la RPDC est décrite comme un belligérant raté, un “État Voyou”, un “État sponsor du terrorisme” et une “menace pour la paix Mondiale”. Ces accusations stylisées font maintenant partie d’un consensus, que nous n’osons pas questionner. Le Mensonge devient la Vérité. La Corée du Nord est proclamé être une menace. L’Amérique n’est plus l’agresseur mais “la victime”.

L’intention de Washington dès le départ était de détruire la Corée du Nord et de diaboliser toute une population. Les EU se sont aussi positionnés pour une réunification des Corées du Nord et du Sud.

Le peuple d’Amérique peut mettre la politique de côté et se sentir concerné par la souffrance et les épreuves du peuple de Corée du Nord. Le Vétéran de Guerre Brian Willson présente une évaluation du calvaire du peuple de Corée du Nord :

“Tous ceux avec qui j’ai parlé, des douzaines et des douzaines de gars, ont perdu un si ce n’est bien plus de membres de famille pendant la guerre, particulièrement pendant le bombardement continuel de bombes incendiaires et au napalm, larguées délibérément sur presque tous les endroits du pays. “ Chaque moyen de communication, chaque installation, usine, ville, et village” était dans l’ordre de bombardement du Général MacArthur à l’automne 1950.Les bombardements ne se sont pas arrêtés jusqu’au jour de l’armistice le 27 Juillet 1953. Les souvenirs douloureux étaient toujours présents, et la colère envers “l’Amérique” était souvent exprimée, bien qu’ils furent très accueillants et courtois avec moi. Dix millions de familles Coréennes restent séparées de manière permanente à cause des patrouilles militaires et de la barrière divisant en une ligne de 150 miles toute la péninsule.

Rendons tout cela très clair pour les lecteurs occidentaux. La Corée du Nord a été pratiquement détruite pendant la “Guerre de Corée.” Le Général américain Douglas MacArthur et architecte de la campagne criminelle aérienne dans le Commandement Stratégique Aérien, était dirigé par le Général Curtis LeMay qui a fièrement mené les bombardements continuels entre le 10 Mars et le 15 Août 1945 au Japon qui ont détruit 63 villes majeures et assassiné un million de citoyens. (Les bombardements Atomiques meurtriers ont tué bien moins de personnes en comparaison.) Huit ans plus tard, ça a été la destruction de 78 villes et des milliers de villages de Corée du Nord.

Presque tout le monde voulait savoir ce que je pensais des accusations récentes de Bush sur la Corée du Nord faisant partie d’un “axe du mal.” J’ai partagé avec eux mes propres indignations et craintes, et ils semblaient soulagés de savoir que tous les “Américains” ne sont pas si cruels et belliqueux. Comme pour tous les peuples des pays que les EU ont traités avec hostilité, ils ne pouvaient pas comprendre pourquoi les EU était si obsédés par eux.”(Brian Willson, Corée et l’Axe du Mal, Global Research, 12 October 2006)

Changement de Régime : Qu’est ce qui se présente à la Corée du Nord ?

Alors que les US-NATO ont mené des guerres dans ce qui est appelé de manière euphémiste l’ère post Guerre et ont causé des millions de morts civils, l’Amérique est érigée comme le gardien de la démocratie et de la Paix Mondiale.

En une ironie amère, le “rôle de faiseur de paix” en lien avec la Corée du Nord a été négligemment reconfirmé dans une déclaration par le Secrétaire d’État Hillary Clinton après la mort du dirigeant de la RPDC Kim Jong Il.  Clinton “a exhorté le nouveau leadership de la Corée du Nord de choisir “la voie de la paix”: “Nous sommes profondément concernés par le bien-être du peuple de Corée du Nord et nos pensées et prières sont avec lui pendant ces moments difficiles.”

Le porte-parole du Département de l’État a déclaré que les mots de Clinton ne constituent pas une expression de “condoléance” mais plutôt étaient “un signal de nos attentes, espérances et espoirs pour le nouveau régime.” indiquant un scénario des EU parrainant une “démocratisation” et un “régime de changement” sous la bannière de la “Responsabilité de Protéger ” (R2P = Responsability to Protect).

Selon les mots de Hillary Clinton, le mandat de Washington est le mandat du “bien-être du peuple de Corée du Nord”, dont 30 pourcent a été tué dans les années 1950 pendant une “campagne de bombardement humanitaire” de 37 mois…

Source: https://www.globalresearch.ca/north-korea-versus-the-united-states-who-are-the-demons/28342

Laisser un commentaire

Top