Quelques faits concrets et vérifiables sur les vaccins

Vous trouverez dans cet article un ensemble de faits directs et courts, compilés par le médecin F.G. , ayant velléité à mettre l’information à disposition de chacun afin que des choix réfléchis puissent être faits en toute connaissance de cause.

Ces faits proviennent de la loi, de la notice même de vaccin, du commissaire européen pour la santé, de directeur de la production de vaccins, d’enquête de l’INPES, de rédacteur en chef de journal scientifique, d’infirmière,  de docteurs, de professeurs agrégés et de magasine scientifiques reconnus.

Temps de lecture : 3 à 5 minutes

TOUTES les sources sont indiquées en dessous de chaque fait

1 – Seuls 1 à 10% des effets indésirables graves des vaccins sont notifiés.
La Revue du Praticien : Tome 25 – N° 869 – novembre 2011 – page 716
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Pharmacovigilance-vaccins-Jonville-Bera–Revue-du-Praticie.pdf

2 – Un individu vacciné n’est pas forcément immunisé ou protégé contre la maladie !
=> Michel Georget – agrégé de biologie : Réponses aux vaccins en fonction de notre système immunitaire HLA :
– HLA DR7 entraîne une faible réponse au vaccin anti-hépatite B.
– HLA B13 et B44 ne répondent pas au vaccin contre la rougeole. Etc. Etc.
Source : « L’apport des vaccinations à la santé publique ; la réalité derrière le mythe » de Michel Georget – pages 114 et 115.

3 – Interview du professeur Pierre Bégué, président de l’Académie de médecine :
« L’enseignement des vaccins est devenu nul, ou optionnel, ou très faible. Quand cela existe, c’est 2 heures, dans un cursus de 10 ans d’études médicales … »
https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/13976-L-Academie-de-medecine-veut-rendre-des-vaccins-exigibles

4 – La loi dit que : « Une intervention dans le domaine de la santé ne peut être effectuée qu’après que la personne concernée y a donné son consentement libre et éclairé. »
(Décret n° 2012-855 du 5 juillet 2012 – Chapitre II : Consentement – Article 5)
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026151968


5 – Pr. Gherardi : On peut démontrer avec certitude que l’aluminium des vaccins peut pénétrer dans le cerveau.
https://www.youtube.com/watch?v=fv1iS8wc3HM

6 – Vytenis Andriukaitis, commissaire européen pour la santé :
« Des enfants souffrent d’expériences terrifiantes, liées aux effets secondaires du vaccin contre la grippe porcine (H1N1). »
Près de 1.700 adultes et enfants à travers l’Europe souffrent de maladie neurologique à vie, de narcolepsie causée par cette vaccination…/…
https://inews.co.uk/essentials/news/health/eu-health-commissioner-narcolepsy-swine-flu-vaccine/

7 – Dr. Jean-François Saluzzo, directeur de la production des vaccins chez Sanofi :
« Nous avons eu dans les années ’60’ un drame qui s’est produit, c’est-à-dire que des cellules de reins de singes étaient contaminées par un virus qui s’appelait le SV40 qui est un virus tumorigène, et on a découvert que ce virus contaminait les vaccins, et notamment les vaccins utilisés chez les enfants. 60 millions d’Américains ont reçu ce vaccin tumorigène. »
https://www.canal-u.tv/video/canal_u_medecine/cif_vaccinologie_2011_fabrication_et_controle_des_vaccins.7080

 

8 – Le rédacteur en chef du Lancet, Richard Horton, a écrit : « Nombre de publications scientifiques, peut-être bien la moitié, pourraient être fausses »
http://www.thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS0140-6736(15)60696-1.pdf

– De la même façon, la rédactrice en chef du New England Journal of Medicine, le Dr Marcia Angell, a écrit : « Il n’est tout simplement plus possible de croire à nombre d’études cliniques publiées, ou de compter sur le jugement de médecins respectés ou de procédures médicales établies. Je ne prends pas de plaisir à cette conclusion, que j’ai atteinte lentement et avec réticence au cours de mes vingt ans en tant que rédactrice du New England Journal of Medicine. »
http://www.nybooks.com/articles/2009/01/15/drug-companies-doctorsa-story-of-corruption/

9 – Dr Bernard Izard, victime des vaccins : “On m’a dit que c’était psy !” (Note : sous-entendu ‘psychosomatique’, à savoir que c’était provoqué par l’état psychologique du Docteur Bernard Izard)
https://www.youtube.com/watch?v=ifOPWe-FAaI&feature=youtu.be

Marie Lochu, infirmière : “On devient suspecte d’avoir osé déclarer un effet secondaire grave d’un vaccin”.
Sa fille Orianne est atteinte d’une myofasciite à macrophages, une maladie dégénérative induite par l’aluminium utilisé comme adjuvant dans le Gardasil .
https://www.youtube.com/watch?v=i3qEkybYrUQ&feature=youtu.be

10 – Pour de nombreuses maladies, et dans plusieurs pays, la mortalité diminuait déjà fortement bien avant que les vaccinations de masse ne commencent :
– La rougeole en France :
http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L620xH509/rougeole_graphe-2-addd8.jpg
– La tuberculose en Grande Bretagne :
http://a133.idata.over-blog.com/600×568/3/46/96/14/stat-mortalite-tuberculose-GrandeBretagne-1855—1964_2.jpg

11 – Ce que les médecins pensent de la vaccination: L’enquête-choc de l’INPES :
“D’autre part, en 2005, une étude auprès d’un échantillon représentatif de 400 médecins généralistes et pédiatres montrait qu’une majorité d’entre eux (58 %) se posait des questions sur l’opportunité de certains vaccins donnés aux enfants et 31 % faisaient part
de leurs craintes par rapport à la sécurité de ces produits”

Source : « Vaccinations – Guide pratique pour le médecin » – page 12
http://ddata.over-blog.com/3/27/09/71/INPES–guide-pratique-pour-le-medecin.pdf

12 – Taux de vaccination du corps médical de l’AP-HP contre la grippe :
À l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP), le taux de vaccination des médecins contre la grippe est de 25%, et celui des paramédicaux de 10%, selon son patron, Martin Hirsch, qui “appliquerait avec plaisir” la vaccination obligatoire, interrogé par l’AFP.
http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/17/pourquoi-seuls-25-a-30-des-medecins-infirmiers-et-aide-soignan_a_21655995/

 

13 – Michel Georget – agrégé de biologieexplique comment la “sécurité” des vaccins est testée.
https://www.youtube.com/watch?v=wW0VpbU1ZHk
Extraits de notices de vaccins GlaxoSmithKline :
-l’INFANRIX n’a pas subi de test sur sa potentialité cancérigène ni sur sa potentialité mutagène, ni sur l’indéficience ou l’infertilité qu’il peut engendrer :
Source : Notice GSK du vaccin Infanrix Pentavalent – (page 13/16).
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Infanrix-notice-US.pdf

L’évaluation des propriétés pharmacocinétiques n’est pas requise pour les vaccins :
Source : Notice GSK du vaccin Infanrix Hexavalent – (page 12/52).
http://www.ema.europa.eu/docs/fr_FR/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/000296/WC500032505.pdf

14 – Mumps Makes a Comeback, Even Among the Vaccinated. (NOV. 6, 2017)
(Les oreillons sont de retour, même parmi les vaccinés)
Plus de 6 000 cas d’oreillons ont été signalés aux États-Unis l’année dernière, le nombre le plus élevé en 10 ans. La plupart des éclosions concernaient des personnes âgées de 18 à 22 ans, dont la plupart avait reçu les deux doses requises de vaccin antiourlien dans l’enfance. “Nous le voyons dans une population jeune et fortement vaccinée“, a déclaré le Dr Routh, un pédiatre qui est médecin dans l’équipe des oreillons aux Centers for Disease Control.
https://www.nytimes.com/2017/11/06/well/family/mumps-makes-a-comeback-even-among-the-vaccinated.html

15 – Deux bébés morts, le vaccin contre la gastro-entérite mis en cause :
ANSM / RotaTeq et Rotarix : Depuis le début de la commercialisation en France de ces deux vaccins et jusqu’au 31 octobre 2014, plus de 1 million de doses ont été distribuées. 508 notifications d’effets indésirables médicalement confirmées, dont 201 graves, ont été recueillies et analysées.
Parmi les observations graves, 47 cas d’invaginations intestinales aiguës, survenues dans le mois suivant la vaccination, ont été rapportés, dont quelques-uns d’évolution fatale (décès).
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Vaccins-contre-les-rotavirus-RotaTeq-et-Rotarix-et-rappel-sur-la-prise-en-charge-de-l-invagination-intestinale-aigue-du-nourrisson-Point-d-Information

16 – Pr. Joyeux : C’est chez les animaux vaccinés qu’on a découvert des relations entre l’aluminium du vaccin et l’apparition de cancers particuliers dénommés sarcomes. […] Les chercheurs ont pu établir le lien entre l’aluminium vaccinal et le sarcome (tumeur maligne) provoqué au niveau du point d’injection sur les chats. Ils ont donc retiré en  2012 l’adjuvant aluminique dans leurs vaccins. Un véritable aveu sur sa nocivité réelle.
https://professeur-joyeux.com/2015/11/27/moi-laluminium-nai-rien-a-faire-vaccin/

17 – Il n’existe pas de vaccin contre la scarlatine. Alors, qu’est-ce qui a fait régresser la mortalité dans ces 3 pays ?
Courbe des décès par la scarlatine en Australie :
http://muslimhealthwatch.org/wp-content/uploads/2015/06/Scarlet-fever-measles-mortality-graph-Australia.gif
Courbe des décès par la scarlatine aux USA et en Angleterre :
https://childhealthsafety.files.wordpress.com/2009/01/us-uk-scarlet-1901-1965.gif

18 – Aux États-Unis, un enfant vacciné selon le planning des recommandations officielles des CDCà reçu à l’âge de 18 ans 74 doses de vaccins en 53 injections.
https://www.cdc.gov/vaccines/schedules/downloads/child/0-18yrs-child-combined-schedule.pdf

19 – Pr Peter Gotzsche : « Remèdes mortels et crime organisé. Comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé »
https://www.youtube.com/watch?v=SCLZmFgTRyE&feature=youtu.be
Le professeur Peter C.Gøtzsche a obtenu une maîtrise en biologie et chimie en 1974 et son diplôme de médecin en 1984. Il est spécialisé en médecine interne ; il a travaillé en études cliniques et en a affaires réglementaires dans l’industrie pharmaceutique de 1975 à 1983 puis dans des hôpitaux de Copenhague, de 1984 à 1995. Il est cofondateur de la Collaboration Cochrane en 1993 et a mis sur pied le Centre Cochrane nordique, la même année. Il devint professeur de l’analyse et de la conception de la recherche clinique en 2010 à l’Université de Copenhague.
Peter Gøtzsche a publié plus de 50 articles dans les « cinq grandes » revues (British Medical Journal (BMJ), Lancet, JAMA (Journal of the American medical Association), Annals of Internal Medicine et New England Journal of Medicine) et ses travaux scientifiques ont été cités plus de 10 000 fois.

20 – Vaccinated vs. Unvaccinated : Guess who is Sicker ?
(Vacciné contre non vacciné : Devinez qui est le plus malade?)
http://info.cmsri.org/the-driven-researcher-blog/vaccinated-vs.-unvaccinated-guess-who-is-sicker
L’étude : « Pilot comparative study on the health of vaccinated and unvaccinated 6- to 12-year old U.S. children »
http://www.oatext.com/pdf/JTS-3-186.pdf

Graphique récapitulatif de l’étude :

 

 

Traduction du texte :

Un nouveau sondage remet en cause notre compréhension de la vaccination : il porte sur des centaines d’enfants américains scolarisés à la maison et révèle que, par rapport aux enfants NON VACCINÉS, les enfants VACCINÉS ont plus de chances de développer les maladies suivantes :

Non vaccinés : pas de chance supplémentaire de développer une maladie

Vaccinés :

  • 2.4% supplémentaires de développer des maladies chroniques
  • 2.9% supplémentaires de développer de l’ecsema
  • 3.7% supplémentaires d’avoir des problèmes neuro-développementaux
  • 4.2% supplémentaires de développer de l’autisme
  • 4.2% supplémentaires de développer des troubles déficitaires de l’attention et de l’hyperactivité
  • 5.2% supplémentaires de développer des incapacités d’apprentissage
  • 30.1% supplémentaires  de développer des rhinites allergiques

4 réflexions au sujet de “Quelques faits concrets et vérifiables sur les vaccins”

  1. On applique à des nourissons des “traitements” que l’on applique pas à un cheval! (alluminium interdit dans les produits vétérinaires)

  2. Medical error takes the life of sick child
    https://healthfreedomidaho.org/medical-error-takes-the-life-of-sick-child
    23/12/2017
    Two year old Connor died from a disease that he was vaccinated against. The parents were persistent to take the toddler in to a variety of medical facilities, all the doctors failed to diagnose meningitis. The vaccines failed him.[…]

    Source : Parents followed doctors’ orders for sick child but meningitis diagnosis came too late
    http://www.miamiherald.com/news/health-care/article189883244.html
    DECEMBER 14, 2017
    […] Judd Rosen said Connor had received all of the necessary vaccines. A physician with the Florida Department of Health, which is investigating the root cause of Connor’s illness and any potential connection to the child-care center, also said Connor and a 2-year-old boy at the center who died on Dec. 10 were up to date on their vaccinations.[…]

    ou : He’s Dying in Our Arms’: Parents Speak Out After Their 22-Month-Old Son Dies from Meningitis
    http://people.com/human-interest/hes-dying-in-our-arms-parents-speak-out-after-their-22-month-old-son-dies-from-meningitis/
    December 15, 2017
    […] Dr. Reynald Jean, the head of epidemiology for the state health department’s office, told The Herald that both Connor and the 2-year-old received their vaccinations. The CDC says the best precaution parents can take to protect their children against some types of bacterial meningitis is to get vaccinated on schedule, though vaccinations are not 100 percent effective. […]

Laisser un commentaire