Un sujet qui a vraiment besoin d’être clarifié dans le récit anti-zioniste contrôlé est que…

A. »Israël » est composé de 12 tribus. Jacob fut renommé « Israël » et engendra 12 tribus, pas seulement les Juifs. Il y avait 12 tribus sorties d’Egypte, pas seulement les Juifs. Il y avait 12 tribus qui occupaient la Terre Promise et se battairent entre elles quand le Royaume fut divisé.

B. Il y a des Sémites de toute nationalité qui ne sont pas juifs et qui font partie des 11 tribus restantes. Beaucoup vivent en Russie. D’autres en Europe.

C. Le fait que les juifs khazariens ne respectent pas ce fait et n’accueillent pas non plus le reste du clan israélien au pays d’Israël produit un mauvais Karma qui, hélas, est aveugle.

D. De plus, si les Juifs voulaient vraiment y regarder de près : le droit de naissance a été transmis à la semence de Joseph. 1 Chroniques 5:2. Ce point est discutable si les zionistes refuse de reconnaître qu’Israël signifie les 12 tribus et pas seulement les juifs.

Ces faits caractéristiques doivent être répétés parce qu’ils sont la vérité.

Commençant par le fils aîné de Jacob (Israël) :

Reuben, Siméon, Lévi, Juda, Zabulon, Issachar, Dan, Gad, Asher, Naphtali, Joseph et Benjamin. Jacob a aussi engendré Dinah mais elle n’est pas considérée comme une des tribus d’Israël – les féministes ont peut-être leur mot à dire ici.

Aussi, à la fin de sa vie, alors qu’il était en Égypte, Israël demanda à Joseph de lui amener ses deux fils, Ephraïm et Manassé, pour qu’il les bénisse. Dans cette bénédiction, il adopta les deux garçons comme siens faisant ainsi deux autres tribus. Ceci est enregistré dans Genèse 48:5. Juda convint les autres frères de vendre Joseph aux nomades qui l’amenèrent ensuite en Égypte et le firent vendre comme esclave à Potiphar. L’attrait de l’argent commençait déjà.

Remarquez ce qu’il dit à Joseph au verset 21 : [Et Israël dit à Joseph : « Je suis sur le point de mourir mais Dieu sera avec vous et vous ramènera au pays de vos pères. Et je vous donne une autre crête de terre qu’à vos frères, la crête que j’ai prise aux Amorites avec mon épée et mon arc « .

Puis, dans le chapitre 49, Israël donne à chacun de ses fils un unique territoire.

Mais il est aussi très clair que les juifs n’ont pas tous les droits sur la terre promise. Le plus grand argument est fait lorsque les 12 tribus colonisent la terre promise (carte) après leur exode d’Egypte. La raison pour laquelle nous ne voyons pas la tribu de Lévi sur la carte c’est parce que cette tribu a été consacrée au ministère dans l’Arche de l’Alliance et plus tard dans le Temple de Salomon et le Temple d’Hérode. Au lieu de cela, les Lévites ont reçu des villes pour habiter dans les douze tribus (carte) qui sont devenues des villes sanctuaires pour ceux qui ont fui la loi. C’est ce que David a dû faire pour éviter d’être tué par Saül.

En outre, les fils de Jacob ne sont pas né d’une seule femme. Il était marié à deux soeurs simultanément, Leah et Rachel, qui lui offraient aussi leurs servantes pour qu’il s’amuse. Longue histoire. Les douze tribus sont le produit de quatre femmes. Mais c’est un autre sujet de discussion.

Nous pourrions discuter des deux royaumes qui se sont formés plus tard et de la guerre qui s’ensuivit telle qu’elle a été relatée dans Kings and Chronicles mais c’est tangent au point principal que les Juifs n’ont pas de droits exclusifs sur la terre qu’ils revendiquent comme leur propre terre.

D’un point de vue mathématique, les juifs sont en infériorité numérique avec ratio 11:1. Il y a 11 fois plus d’Israélites qui ne sont pas juifs qu’il y en a de Juifs. Ceci n’inclut pas les Arabes qui sont aussi des Sémites. Donc, ce récit antisémite ne va pas du tout. Et ce n’est pas comme si les Juifs ne traînaient pas avec d’autres Juifs ou s’il n’ y avait pas de partis d’opposition en Israël ou si les Juifs orthodoxes n’étaient pas emprisonnés pour avoir revendiqué le projet. Bien sûr, nous n’entendrons jamais l’ADL, l’AIPAC ou l’ACLU en parler parce que cela ne sert à rien. N’importe qui avec n’importe quelle sorte d’ascendance européenne est 99.999% sûr d’être un sémite israélien, un descendant d’une des onze tribus. Le reste de l’humanité est soit descendu d’Ésaü, le frère de Jacob, d’où sont nées les nations arabes, soit des autres fils de Noé ou de celui qui a engendré les tribus africaines.

Je ne suis pas un expert de l’histoire palestinienne. Je connais beaucoup d’auteurs sur le sujet allant de A History of the Palestinian People: From Ancient Times to the Modern Era (Une histoire du peuple palestinien : depuis les Temps Anciens à l’Ere moderne), un livre de Assaf Voll, dans lequel on retrouve le chutzpah caractéristique sioniste. En effet, les 120 pages du livre sont laissées blanches. Il est arrivé en 2ème position dans les sur Amazon avant qu’il ne soit retiré de la vente – seulement après qu’il ait condamné les Palestiniens à n’avoir aucune histoire de toute sorte – Il est passé à une vue plus modérée selon laquelle les Palestiniens de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème subissait l’empire Ottoman. Un empire un peu comme une UE moderne où les forces de travail circulaient librement donnant raison à la théorie selon laquelle la région « palestinienne » abritait une population cosmopolite par opposition à une race ou une culture unique. – Cela va à l’encontre de l’interprétation plus archaïque selon laquelle les Palestiniens sont en quelque sorte des descendants du début du J.C. qui peuplaient la région avant que les 12 tribus ne s’y installent pour les conquérir à la suite de leur exode d’Egypte.

En ce qui concerne l’invasion des empires, cette région a été conquise par les empires assyrien, persan, grec, égyptien et romain; les monuments restants témoignent d’un brassage massif des cultures, ce qui soulève la question : les descendants de ces empires n’ont-ils pas également droit à la Palestine?

Le récit le plus archaïque qui forme la base de la propriété foncière palestinienne commence avec les générations post-deluviennes de Noé. Ham, fils de Noé, était à son tour le père de Cush d’où venaient la Nubie et l’Éthiopie; Put, d’où venaient la Libye et le Maroc; Mizraïm, d’où venait l’Égypte; et Canaan, qui était le plus jeune fils, d’où venaient la Syrie et Eretz, Israël (appelé plus tard Palestine après 135 après JC).

Les fils de Canaan étaient Zidon et Heth et ils se engendrèrent les Jébusiens, les Amorites, les Gingashites, les Hivites, les Arkites, les Sinites, les Arvadites, les Zémarites et les Hamathites. Par la suite, ces familles cananéennes se sont encore plus étendues. La frontière cananéenne allait de Zidon vers Gérar jusqu’à Gaza; vers Sodome, Gomorrhe, Adma et Zeboiim jusqu’à Lasha. Lorsque les 600 000 Israélites sortirent d’Égypte et que Dieu leur ordonna de détruire ces tribus, voici ce qu’ils durent faire (carte).

Maintenant, nous arrivons à la promesse (ou Projet) du Grand Israël que Dieu a promis aux Israélites par l’intermédiaire de Moïse, leur prophète. Et c’est là que la polémique commence. Certains affirment qu’Israël devrait s’étendre jusqu’à l’Euphrate (le père Abraham lui a été promis ainsi par Dieu). Texte biblique. Cependant, Abraham est le père des Israéliens et des Arabes. Donc, cet argument ne donne pas raison à Israël mais plutôt pour les descendants d’Ésaü (le frère de Jacques). L’interprétation juive traditionnelle, celle de la plupart des commentateurs chrétiens, définit les descendants d’Abraham comme la semence d’Abraham uniquement à travers son fils Isaac et son petit-fils Jacob à l’exclusion d’Ismaël (frère d’Isaac) et d’Ésaü (frère de Jacques sur qui le droit de naissance n’est pas passé).

Certains affirment que Moïse a été promue à une latitude encore plus grande et que l’étendue de terre promise à Israël s’étendait de l’actuelle Beyrouth vers l’est jusqu’à Bagdad, vers le sud jusqu’au golfe Persique (absorbant le Koweït), puis vers l’ouest à travers le nord de l’Arabie saoudite avalant la Jordanie et la Syrie jusqu’à la rive orientale du Nil par la frontière soudano-égyptienne, puis vers le nord de la Méditerranée, le long de Beyrouth. C’est la vision sioniste du Grand Israël. Alors, quand les gens demandent : « Qu’est-ce que le jeu sioniste? », c’est ça. Vos amis du Mossad peuvent corroborer ce fait. Ils utiliseront des mandataires (USA-UE) pour atteindre leur objectif. Certains ont pris des libertés encore plus grandes et poussé le coin nord-ouest du Grand Israel plus au nord (carte).

Références bibliques : A B C

Les vrais Juifs qui voient au-delà des plans des crypto-juifs sionistes sont farouchement opposés à la formation même d’Israël et certainement pas expansionniste. Bien sûr, le monde sait qu’avant 1948, Juifs et Arabes vivaient en harmonie dans la région. Mais ca c’est une autre discussion.

Source: http://phibetaiota.net/2017/11/yoda-history-of-palestine-israel-12-tribes/

Traduction PFC Francophone.

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here