“La chimiothérapie favorise l’inflammation, entrainant la propagation du cancer”

De nouveau une étude publiée démontrant le lien entre la chimiothérapie et l’avancée agressive du cancer. Avons-nous besoin de plus de preuves que l’industrie du cancer, qui représente un trillion de dollars, est complètement toxique ?

Publié par le Centre Diaconesse Beth Israel, un article intitulé “Double Edged Sword: Killing Cancer Cells Can Also Drive Tumor Growth (Epée à double Tranchant : Tuer les cellules du Cancer peut aussi entraîner la croissance des Tumeurs)” nous donne un aperçu de ces traitements toxiques.

L’article résume une étude menée par des chercheurs du Centre qui a révélé que les traitements de radiothérapie et de chimiothérapie qui visent à traiter le cancer en tuant les cellules tumorales provoquent en fait la prolifération des tumeurs cancéreuses.

Une équipe comprenant des chercheurs du BIDMC a démontré que les cellules cancéreuses mortes et mourantes générées par la chimiothérapie et la thérapie ciblée contre le cancer déclenchent paradoxalement une inflammation qui favorise une croissance tumorale agressive.

Les chercheurs suggèrent que la chimio et le rayonnement provoquent une inflammation dans l’organisme, ce qui contribue au développement des tumeurs cancéreuses. La conséquence “involontaire” de ces traitements est de provoquer le cancer et non de le guérir.

“Dans cette étude, nous démontrons que les débris générés par la chimiothérapie à partir de cellules tumorales mortes et mourantes peuvent stimuler la croissance tumorale, ce qui a des implications cruciales dans le traitement des patients atteints de cancer”, a déclaré l’auteur principal Dipak Panigrahy, MD, professeur adjoint de pathologie au Département de Pathologie. “La thérapie conventionnelle contre le cancer, conçue pour tuer les cellules tumorales, est une épée à double tranchant.”

Avec ceci, et une autre étude que nous avons récemment mis en avant à Mind Unleashed et intitulée Neoadjuvant chemotherapy induces breast cancer metastasis through a TMEM-mediated mechanism (La chimiothérapie néoadjuvante induit la métastase du cancer du sein par un mécanisme TMEM), qui prouve que la chimiothérapie provoque la multiplication des cellules du cancer du sein, il est renversant que nous dépensions encore actuellement plus de 107 milliards de dollars par an pour le cancer. Malgré des années de recherche suggérant que la chimiothérapie et le rayonnement peuvent causer des métastases de cancers, habituellement dans les six mois suivant le traitement, ces informations ont été supprimées.

Ironiquement, les traitements du cancer métastatique peuvent comprendre la thérapie biologique, la radiothérapie, la chirurgie ou une combinaison de ces traitements, malgré les preuves désormais flagrantes que ces “thérapies” sont cancérigènes et dommageables à vie.

La cause sous-jacente du cancer, l’inflammation, a également été mentionnée dans des articles récents de Mind Unleashed. Nous avons parlé de la façon dont cette cause unique est à l’origine de la plupart des maladies, y compris les cancers.

Bien qu’un processus inflammatoire naturel commence lorsque des produits chimiques sont libérés par des tissus endommagés dans le corps – par exemple à la suite d’une blessure ou d’une exposition à un pathogène étranger, l’inflammation chronique peut, avec le temps, causer des lésions à l’ADN et mener au cancer.

Par exemple, les personnes atteintes de maladies intestinales inflammatoires chroniques, comme la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, ont un risque accru de développer un cancer du côlon, mais devinez quoi ? Les personnes qui subissent la radiothérapie et la chimiothérapie déclenchent un cycle d’inflammation chronique dans le corps, garantissant presque qu’il causera la propagation de leur cancer.

Besoin d’encore plus de preuves ?

Voici une étude scientifique intitulée: “Chemotherapy-enhanced inflammation may lead to the failure of the therapy, and metastasis (L’inflammation par chimiothérapie peut mener à l’échec de la thérapie et à des métastases).” C’est curieux. Une autre étude scientifique suggère que la chimio cause une inflammation chronique qui mène… . . attendez. . au cancer !

Il y a ensuite une autre étude de l’Université Emory, intitulée “Imprint of Chemotherapy Linked to Inflammation in Breast Cancer Survivors (L’Empreinte de la Chimiothérapie liée à l’Inflammation chez les Survivants du Cancer du Sein”.

Qu’en est-il des effets secondaires à long terme des traitements traditionnels de chimiothérapie et de radiothérapie ? Qu’est-ce qui est répertorié ? L’iInflammation.

La Société canadienne du cancer admet également que la chimiothérapie a pour effet secondaire l’inflammation.

Il ne s’agit pas s’acharner inutilement, mais voici une autre étude oncologique qui dit spécifiquement,”L’inflammation a été identifiée comme étant une marque distinctive du cancer et peut être nécessaire dans la genèse des tumeurs et le maintien de l’état cancéreux.”

Beaucoup de gens sont encore convaincus que les traitements anticancéreux comme la chimio et le rayonnement sauvent des vies, mais ce qui est plus probable, c’est que les traitements prolongent temporairement la vie et tuent les cellules cancéreuses, ce qui finit par entraîner une récidive du cancer.

Les patients sont en rémission, pensant que tout est o. k., et puis, sûr que comme le soleil brille, l’inflammation chronique causée par leurs traitements finit par propager les cellules souches cancéreuses à d’autres endroits dans le corps, dans certains cas faisant même devenir le cancer systémique. C’est pourquoi vous voyez la majorité des cancers réapparaître en moins d’un an quand la chimio et les radiations sont les seules formes de traitement.

Malgré la propagande par des organisations fortement infiltrées comme Susan G. Komen, la rémission du cancer n’est pas courante chez la plupart des gens qui reçoivent les traitements de Big Pharma.

Bien que la chimiothérapie et la radiothérapie puissent faire rétrécir les cellules cancéreuses, ces thérapies sont une porte d’entrée pour la croissance de tumeurs cancéreuses agressives. Elles rendent le cancer presque impossible à traiter (même par des méthodes naturelles) une fois propagé à de multiples autres organes dans le corps.

La vérité brute ? La chimiothérapie peut propager le cancer. Est-ce vraiment un effet secondaire que nous devrions continuer à payer pour une “solution à court terme” lorsque des centaines d’autres traitements naturels contre le cancer les dissolvent ?

Traduction : Irène

Laisser un commentaire

Top