L’un des plus grands artistes russes aimait peindre des démons – ils l’ont rendu fou (Vrubel)

On dit que Mikhail Vrubel aurait vendu son âme au diable. Ce n’est donc pas un hasard, disent les gens, que tous ses problèmes et tragédies aient commencé quand il travaillait sur la peinture ” Demon Downcast”.

Le “Démon” de Vrubel est le symbole d’un homme qui voulait voler trop haut, aussi haut que Dieu lui-même – et qui a été abattu pour sa prétention.

La peinture est une illustration classique de la théomachie ; Vrubel en était bien conscient. Il a dit qu’il voulait “exprimer la sensualité, une passion pour la beauté et la sophistication – tout ce que les gens se sentent obligés de rejeter à cause des idées chrétiennes”. Il avait effectivement exprimé toutes ces choses – et cela l’abattit.

Il travailla pendant 17 heures directement sur le tableau. Il dormait à peine. Il devint un grand buveur. Il rompu avec tous ses amis artistes. Un fils est né dans la famille Vrubel quand “Demon Downcast” était en train d’être peint.

C’était un bon garçon, mais il avait une anomalie congénitale, une fente labiale. Vrubel lui-même commença à halluciner. Il fut interné dans une clinique psychiatrique. Pendant ce temps, quelque chose de très étrange commença à arriver à sa peinture.

Le truc, c’est que Vrubel avait utilisé des poudres de bronze dans certaines de ses huiles. Au début, l’effet était stupéfiant. Mais alors les poudres ont commencé à changer de couleur, et le visage du démon a commencé à se transformer de beau à en colère, maussade et sombre.

Le démon montra son vrai visage. C’était vraiment horrible. Le tableau fut refusé à plusieurs reprises par les collectionneurs et les musées.

Pendant ce temps, Vrubel lui-même subit le même genre de métamorphose que son démon. D’une personne sophistiquée, amicale et calme, il devint lui-même un démon. Il tourmenta sa famille. Il leur cria dessus, il se mit à pleurnicher, il exigeait sans cesse plus d’alcool.

Mais ce n’était pas la fin de ses malheurs. Un an plus tard, son fils mourut. Une année après, Vrubel lui-même devint aveugle. Il finit sa dernière peinture par le toucher plutôt que par la vue. Son monde entier s’enfonçait dans les ténèbres et disparaissait. Et une voix dans sa tête disait : “Maintenant, tu m’as payé pour tout !”

Vrubel mourut d’une pneumonie – mais en vérité, cela ressemblait plus à un suicide. Il passait des heures debout devant une fenêtre ouverte, complètement nu, au milieu de l’hiver. Inévitablement, il tomba malade. Il refusa de se battre pour sa vie. Il mourut dans la même clinique psychiatrique.

A peu près au même moment, un sort similaire est arrivé à Friedrich Nietzsche, le philosophe allemand, qui a proclamé “Dieu est mort”. Lui aussi a passé ses derniers jours dans une clinique psychiatrique, dans une terrible souffrance. Il est presque certain que Vrubel avait lu ses livres.

Nietzsche était très populaire parmi l’élite artistique russe. De nombreux poètes, musiciens et peintres étaient très attachés aux idées du philosophe allemand. Mais très peu d’entre eux sont allés aussi loin que Vrubel. Ses peintures rappellent constamment à quel point l’homme peut s’élever et combien il est douloureux de tomber d’une telle hauteur.

Traduction : PFC Francophone

Source: http://russian-faith.com/people/one-russias-greatest-artists-loved-painting-demons-they-drove-him-crazy-vrubel-n1288

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

Laisser un commentaire