10 CONSEILS POUR ÉLEVER VOTRE ENFANT DE FAÇON SPIRITUELLE

spiritual-child-pot

 

Dans mon livre Don’t Die with Your Music Still in You, que j’ai écrit avec mon père Wayne Dyer, nous partageons nos idées sur la vie de famille avec un penchant spirituel. En utilisant comme modèle le livre de mon père, 10 Secrets for Success and Inner Peace, nous décrivons les façons dont une orientation spirituelle peut aider les enfants à grandir en se sentant comblés et stimulés :

1. “Ne mourez pas avec la musique qui vous anime encore”

Serena : J’ai entendu mon père dire quelque chose trop souvent pour qu’on puisse le compter : “Tu ne regretteras jamais ce que tu fais dans la vie ; tu regretteras seulement ce que tu ne fais pas.” Tout ce que j’ai fait m’a appris quelque chose, que ça ait marché ou non. Parfois, il faut simplement savoir ce que je ne veux pas. Notez si vous vous rapprochez ou vous éloignez de ce qui vous fait vibrer. Si vous faites attention et que vous vous laissez guider par votre intuition, vous n’aurez pas à vous inquiéter de mourir avec la musique qui vous anime encore.

2. Ayez l’esprit ouvert à tout et attaché à rien

Wayne : Nous devenons ce à quoi nous pensons toute la journée – c’est l’un des plus grands secrets que tant de gens ignorent quand ils vivent la mission de leur vie. Ce à quoi nous pensons est le problème de notre esprit. Si cette invisibilité intérieure appelée notre esprit est fermée aux idées nouvelles et aux possibilités infinies, cela équivaut à tuer l’aspect le plus important de notre humanité même. Avoir l’esprit ouvert et détaché d’une manière particulière d’être ou de vivre, c’est comme avoir un récipient vide qui peut permettre à de nouvelles possibilités infinies de se manifester et d’être explorées.

tibetain

3. Vous ne pouvez pas donner ce que vous n’avez pas

Serena : Cela peut sembler impossible maintenant, mais un jour, nous regarderons tous derrière nous les tempêtes que nous avons traversées et nous dirons merci en silence. Pour beaucoup d’entre nous, ce sont les tempêtes de notre vie qui nous ont donné une compassion, une gentillesse et une douceur que nous n’aurions peut-être pas connues autrement – et que nous pouvons maintenant donner aux autres, car ils sont en nous.

4. Accueillez le silence à bras ouverts

Wayne : Je connais depuis longtemps la sagesse inhérente à l’aphorisme antique, “C’est le silence entre les notes qui fait la musique.” C’est une vérité que ma femme Marcelene et moi avons tenté de transmettre à tous nos enfants alors que nous cherchions à faire de notre maison un temple de sérénité et de paix, au milieu de toute l’activité d’une grande famille. Tout émerge du silence.

5. Renoncez à vos antécédents personnels

Serena : Notre histoire personnelle, c’est tout ce qui se trouve dans notre passé et qui nous maintient au même niveau. Si ce n’est pas ce que nous voulons, nous devons abandonner notre histoire. Lorsque nous le faisons, nous abandonnons toutes les croyances que nous avions sur nous-mêmes – croyances qui peuvent même ne pas être vraies. En lâchant prise sur le passé, vous pouvez vous rendre compte que vous êtes en mesure d’être plus vivant dans le présent. Si vous n’aimez pas où vous en êtes dans la vie, alors vous devez changer votre façon de penser.

6. Vous ne pouvez pas résoudre un problème avec le même état esprit que celui qui l’a créé

Wayne : Je rappelle régulièrement aux enfants que leur conception d’eux-mêmes n’est rien de plus que tout ce qu’ils croient être vrai. Et si ce qu’ils croient être vrai les aide à créer des situations dans lesquelles ils sont malheureux ou même en mauvaise santé, ils sont alors invités à ne plus croire en une vérité absolue qu’ils ont inébranlablement retenue. C’est très difficile à faire pour la plupart des gens, et c’est pourquoi tant de gens restent coincés, parce qu’ils préfèrent avoir raison que d’être heureux.

7. Aucun ressentiment n’est justifié

Serena : En grandissant, il y avait un mot de cinq lettres commençant par un “b” que nous n’avions pas le droit de dire ou d’utiliser. Non, je ne parle pas de salope ; le vrai mot grossier dans notre foyer était “blâmer”. Papa a une politique de tolérance zéro pour le ressentiment. Il ne permettait tout simplement à aucun d’entre nous de blâmer qui que ce soit ou quoi que ce soit d’autre que nous-mêmes. La liberté vient du pardon et du lâcher-prise. Quand vous vous libérez de vos ressentiments passés, vous vous libérez de l’inquiétude de l’avenir.

8. Traitez-vous comme si vous étiez déjà ce que vous aimeriez être

Wayne : Le plus grand cadeau qui nous soit accordé est le don de notre imagination. Tout ce qui existe aujourd’hui a déjà été imaginé, et le corollaire de cette affirmation est que tout ce qui va jamais exister dans le futur doit d’abord être imaginé. Dans mon rôle de père et d’enseignant, j’ai pensé qu’il m’incombait d’aider mes enfants à comprendre et à appliquer les implications phénoménales de cette notion fondamentale. “Si tu veux accomplir quelque chose, tu dois d’abord pouvoir l’attendre de toi-même.”

9. Prenez soin de votre divinité

Serena : Quand nous étions petits, mes frères et sœurs et moi avons appris de nos parents que Dieu résidait en chacun de nous ; que notre divinité n’était pas quelque chose que nous devions aller chercher à l’extérieur. Au lieu de cela, nous la trouvions en regardant à l’intérieur.

10. La sagesse, c’est d’éviter toutes les pensées qui vous affaiblissent

Wayne : Tout ce que je voulais pour mes fils et mes filles, et tous ceux qui lisaient mes livres et assistaient à mes conférences, c’était qu’ils se rendent compte qu’ils pouvaient toujours choisir une pensée qui les rendrait plus forts, par opposition à celles qui les rendent fragiles et faibles. C’est l’une des plus grandes leçons que nous pouvons tous utiliser chaque jour de notre vie : la sagesse est d’éviter toutes les pensées qui vous affaiblissent. Ou comme les enfants m’ont entendu le dire si souvent, “Votre vie est le produit de tous les choix que vous avez faits, alors choisissez bien.”

Pour d’autres leçons que j’ai apprises de mon père, lisez notre livre, Don’t Die with Your Music Still in You et visionnez cette vidéo de lui en train de lire une lettre que j’ai écrite :

Par Serena DyerConscious Life News

A propos de l’auteure : Serena J. Dyer est la sixième des huit enfants de Wayne et Marcelene Dyer. Serena a étudié à l’Université de Miami, où elle a obtenu un baccalauréat et une maîtrise, et vit maintenant en Floride du Sud avec son fiancé. Elle passe son temps à voyager, à lire, à bloguer, à cuisiner et à travailler pour combattre la traite des enfants par l’intermédiaire de plusieurs organisations locales.

Traduction http://www.chercheursdeverites.com/

 

Laisser un commentaire