6 raisons de commencer à éduquer votre enfant à domicile dès que possible

pexels-photo-346796-garcon

DES MILLIONS DE PARENTS AMÉRICAINS… ÉDUQUENT MAINTENANT LEURS ENFANTS À LA MAISON, ET DE NOUVEAUX LOGICIELS INFORMATIQUES FACILITENT UNE ÉDUCATION DE QUALITÉ À DOMICILE. DES ÉTUDES RÉCENTES ONT MONTRÉ QUE LES ÉLÈVES SCOLARISÉS À DOMICILE SONT SUPÉRIEURS AUX ÉLÈVES SCOLARISÉS À LA FOIS SUR LE PLAN SCOLAIRE ET SOCIAL…..

CELA NE DEVRAIT PAS VOUS SURPRENDRE QUE LES ÉLÈVES QUI SUIVENT DES COURS À LA MAISON RÉUSSISSENT SI BIEN. À L’ÉCOLE, ON S’ATTEND À CE QUE TOUS LES ÉLÈVES APPRENNENT DE LA MÊME FAÇON ET AU MÊME RYTHME ; À LA MAISON, L’APPRENTISSAGE EST INDIVIDUALISÉ ET SE FAIT À SON PROPRE RYTHME, COMME TOUT APPRENTISSAGE DEVRAIT L’ÊTRE.

TEEN 2.0: SAVING OUR CHILDREN AND FAMILIES FROM THE TORMENT OF ADOLESCENCE, ROBERT EPSTEIN, PH. D.

Beaucoup de jeunes sont bien éduqués par leurs parents et par leurs propres efforts, bien qu’ils n’aillent pas à l’école.

Mais vous pouvez obtenir des résultats encore plus frappants en retirant vos enfants de ces institutions nuisibles. Demain, nous plongerons dans des moyens créatifs pour éduquer votre enfant à la maison ou le “déscolariser” si vous pensez que la logistique rend votre situation impossible.

1. La liberté rend les gens plus intelligents

Une étude sur les rats a révélé que lorsqu’on leur donnait des environnements “enrichis” à explorer, leur cerveau se développait physiquement et ils faisaient preuve de meilleures aptitudes dans la résolution de problèmes.

Ils n’avaient pas besoin d’être forcés à ‘interagir avec leur environnement. Ils étaient naturellement curieux.

Il n’est pas logique de pousser vos enfants vers des choses particulières que vous voulez qu’ils apprennent, ou que les écoles publiques disent qu’ils devraient apprendre.

Au lieu de les inscrire à des cours de piano, par exemple, mettez un piano dans leur environnement. S’ils manifestent de l’intérêt, proposez-leur d’obtenir plus d’aide et d’instructions.

L’école de Sudbury Valley, de Framingham, dans le Massachusetts, enseigne de cette méthode depuis 50 ans.

Ils ont un campus magnifique et étendu, avec un étang, des bois et des champs. Ils ont des livres à lire et des jeux, des équipements sportifs, des cuisines pour cuisiner et des laboratoires pour faire des expériences. Ils ont des enseignants disponibles pour que les enfants obtiennent de l’aide lorsque les enfants veulent de l’aide pour apprendre ou créer.

Mais les étudiants planifient leurs propres journées, ils ne sont pas obligés d’étudier quoi que ce soit en particulier.

Et avec une telle histoire, l’école a amassé des piles de preuves anecdotiques sur les résultats. Ceci incite simplement à donner aux enfants la liberté de poursuivre leurs propres activités intellectuelles, ce qui les rend plus sûrs d’eux, plus performants et plus heureux dans l’enfance et plus tard dans la vie.

2. À l’école, ils sont endoctrinés par des étrangers.

L’école ne favorise pas particulièrement la connaissance ou l’intelligence. Elle enseigne l’obéissance. Elle forme les jeunes à obéir aux figures d’autorité et à demander leur approbation.

Bien sûr, beaucoup de professeurs sont formidables. Mais même les plus grands enseignants sont limités par le système.

Ma mère a été enseignante dans le secondaire pendant près de 20 ans. Mais elle a pris sa retraite anticipée parce que l’administration devenait de plus en plus folle. Quand elle a essayé de donner aux élèves plus de liberté pour apprendre ce qu’ils voulaient, elle a été réprimandée du fait que “les objectifs ne sont pas clairs”. Quand elle ne gardait pas le contrôle de la classe à la soviétique, on lui ordonnait de sévir.

Elle n’a pas envoyé assez d’enfants chez le proviseur pour les discipliner. Quand elle le faisait, c’était, pourquoi ne pouvez-vous pas résoudre ces problèmes sans l’administration ?

Tout cela contrastait fortement avec ses premières années d’enseignement à la fin des années 90 et au début des années 2000. Et c’était dans une école du Massachusetts, considérée comme l’un des États les plus performants de l’enseignement public.

Bien sûr, j’ai une haute opinion de ma mère. Mais même elle n’avait pas le droit d’être une bonne enseignante, parce que le système ne veut pas de bons enseignants. Ils veulent des enseignants qui obéissent aux caprices de l’administration qui, à son tour, impose l’obéissance aux élèves.

Nous avons récemment enregistré une vidéo où nous discutons de plusieurs de ces thèmes, en compagnie de ma sœur qui donne à ses enfants des cours à domicile.

3. À la maison, ils sont moins exposés aux fauteurs de troubles

Il n’y a rien de mal à vouloir éloigner ses enfants de la racaille.

“Mais dans le monde réel, ils devront faire face à…”

Vraiment ? Je n’ai pas fait attention. Il ne s’agit pas ici de protéger vos enfants pour qu’ils ne comprennent pas qu’il y a du mal dans le monde. Il s’agit d’enseigner aux enfants qu’ils n’ont pas à s’associer aux persécuteurs.

Mais ce ne sont pas seulement les brutes, ce sont les autres élèves qui se conforment à la “culture adolescente” qui se répand comme un cancer dans le monde entier.

A L’ÉCOLE, LES JEUNES SONT ENTOURÉS DE CAMARADES QUI EXERCENT PARFOIS UNE PRESSION INSUPPORTABLE SUR EUX POUR QU’ILS SE CONFORMENT À DES NORMES BIZARRES, ET QUI SONT SOUVENT ORGANISÉS EN CLANS ÉTOUFFANTS ; À LA MAISON, LES JEUNES ONT UN CONTACT SIGNIFICATIF AVEC DE MEILLEURS EXEMPLES À SUIVRE.

Soyez assuré que votre progéniture sera naturellement exposée à suffisamment de personnes terribles dans la vie pour apprendre à y faire face. Vous n’avez pas besoin d’exacerber ça avec l’école publique.

4. La ségrégation en fonction de l’âge est préjudiciable

Ce n’est que tout récemment que quelqu’un a pensé pour la première fois que c’était une bonne idée de regrouper un groupe de jeunes du même âge.

Pour éviter les problèmes associés à l’adolescence, il faut un continuum sain de l’enfance à l’âge adulte. Cela signifie être de plus en plus exposé à la culture et aux responsabilités des adultes au fur et à mesure que vous avancez dans votre adolescence.

Le regroupement des élèves par âge détruit ce continuum. Dans Teen 2.0, Epstein explique que les adolescents dans les cultures avec un continuum intact ont peu de problèmes d’angoisse de l’adolescence communs aux États-Unis. Dans ces sociétés, les adolescents passent au maximum cinq heures par semaine avec leurs camarades du même âge.

CE N’EST PAS SURPRENANT QUE PRATIQUEMENT TOUT CE À QUOI NOS ADOLESCENTS PENSENT ET CE DONT ILS SE SOUCIENT AIT À VOIR AVEC LEURS CAMARADES. EN RAISON DES LOIS QUI LIMITENT LEUR CAPACITÉ DE TRAVAILLER ET QUI NÉCESSITENT DES ÉTUDES, ILS SONT PRIS AU PIÈGE AVEC LEURS PAIRS LA MAJEURE PARTIE DE LA JOURNÉE….

Cela donne également aux spécialistes du marketing la possibilité de commercialiser une “culture adolescente” qui n’existerait pas naturellement sans la ségrégation artificielle des âges encouragée par les écoles et les lois.

Et cette culture adolescente infantilise encore plus les adolescents et les retient en leur donnant de terribles exemples à imiter.

Mieux vaut les éloigner des groupes de pairs dans les écoles publiques. Ils devraient être exposés à des adultes qui travaillent et qui pourraient leur apprendre quelque chose d’utile.

De plus, les adolescents peuvent se voir confier la responsabilité d’enfants plus jeunes scolarisés à la maison, ce qui profitera à la fois au jeune enfant et à l’adolescent.

5. Éloignez-les de la violence à l’école

Les enfants ne sont pas sans défense que vis-à-vis des étudiants fous et armés.
Certaines écoles ont positionné des policiers en leur sein, ce qui semble être une bonne idée. Mais s’ils ne mettent pas fin aux fusillades dans les écoles, ils menotteront généralement les élèves des écoles primaires. D’autres agents agressent les élèves ou les étourdissent pendant que le directeur les tient à terre.

Les administrations ne peuvent pas s’attaquer aux vrais problèmes parce qu’elles sont trop occupées à interroger les enfants de cinq ans jusqu’à ce qu’ils pissent dans leur pantalon. Chaque jour aux nouvelles, vous voyez un autre reportage d’un enseignant qui fait quelque chose de fou, d’agressif ou qui fait subir des agressions sexuelles aux élèves.
Sans compter l’intimidation, le harcèlement et la violence des autres élèves.

Le taux de suicide chez les adolescents n’a jamais été aussi élevé. Les suicides d’élèves se concentrent au début de l’année scolaire à l’automne et aux examens finaux au printemps.

Ce stress inutile tue la jeunesse.

6. Arrêtez de perdre autant de temps

En allant à l’école 180 jours par an pour une moyenne de 6 heures par jour, un élève passe 14 040 heures de sa jeunesse à l’école publique. Les jeunes passent 18,5 % de leurs journées dans une institution publique obligatoire.

Sans compter les devoirs, les activités extrascolaires ou les heures de colle.

Et qu’est-ce que la plupart des gens ont à y gagner ? Vous souvenez-vous comment faire des équations de chimie pour calculer les joules ? Même si c’était le cas, est-ce une compétence utile pour plus qu’un segment très précis de la population ?

Je rêve de ce que j’aurais pu accomplir avec 14 000 heures. J’ai le sourire aux lèvres en pensant à toutes les choses précieuses que j’aurais pu apprendre, ou simplement aux moments agréables que j’aurais pu passer à faire ce que j’aimais.

C’est une bien meilleure utilisation du temps que de laisser les enfants et les adolescents faire ce qu’ils veulent. Tout ce qui les intéresse.

C’est ainsi que Léonard de Vinci commença sa formation pour devenir l’un des plus grands esprits de l’histoire.

Robert Green l’explique dans son livre Mastery.

Banni de l’école parce que c’était un bâtard, Léonard errait dans les forêts. Il prit du papier parchemin et des crayons à son père et dessina tout ce qui l’intéressait dans les moindres détails.

Cela le conduisit plus tard à l’école d’art, qui l’a conduit à l’étude détaillée des ailes d’oiseaux, ce qui a alimenté son obsession pour la conception de machines volantes.

N’étouffez pas vos futur Leonardo da Vinci. Donnez-leur les moyens d’agir.

Il existe en fait beaucoup d’autres raisons pour lesquelles vous pouvez éduquer vos enfants à la maison, alors nous vous invitons à en ajouter d’autres dans les commentaires.

Ok, je suis sûr que vous êtes convaincu, et que vous voulez éduquer vos enfants à la maison. Mais que faire si cela n’est tout simplement pas possible avec votre situation de vie et de travail ?

Demain, nous nous attaquerons à des moyens créatifs de faire fonctionner l’école à domicile ou la déscolarisation pour vous.

Par Joe JarvisThe Daily Bell

Source: https://www.activistpost.com/2018/11/6-reasons-to-start-homeschooling-asap.html

 

Traduction : http://www.chercheursdeverites.com/

Laisser un commentaire