ROB F. KENNEDY JR GAGNE PROCÈS CONTRE LES USA POUR VIOLATION LÉGISLATION INNOCUITÉ DES VACCINS

Vaccines-Bottles-Chemical-pots

Par  Vicki Batts

ROBERT F. KENNEDY JR. GAGNE UN PROCÈS CONTRE LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN POUR VIOLATION DE LA LÉGISLATION SUR L’INNOCUITÉ DES VACCINS

 

Del Bigtree, fondateur de l’Informed Consent Action Network (ICAN), s’est associé à Robert F. Kennedy Jr. pour s’attaquer au gouvernement américain en intentant une poursuite contre le Department of Health and Human Services (DHHS) pour violation de la sécurité des vaccins, et ils ont gagné. C’est une grande nouvelle pour tous ceux qui s’intéressent à la question de l’innocuité des vaccins. Il s’avère que l’agence fédérale néglige ses obligations en matière d’innocuité des vaccins depuis plus de 30 ans. Le procès intenté par RFK Jr. prouve que la “sécurité vaccinale” telle que nous la connaissons n’est rien de plus qu’une imposture.

Les organismes gouvernementaux chargés de protéger le public ne font pas leur part pour assurer et améliorer l’innocuité des vaccins, mais seront-ils tenus responsables de leurs actes ?

JFK Jr. et ICAN s’attaquent au DHHS

Comme l’expliquent des sources, une clause de la Loi nationale de 1986 sur les traumatismes liés aux vaccins chez l’enfant (NVICA) oblige le DHHS à assumer la responsabilité d’améliorer l’innocuité et l’efficacité des vaccins? et charge l’agence de la surveillance et de l’amélioration constante de la notification des effets secondaires. La clause du Mandat pour des vaccins plus sûrs pour les enfants charge également le DHHS de fournir tous les deux ans au Congrès un rapport sur les améliorations apportées dans ces domaines.

RKF Jr. et ICAN auraient soupçonné le DHHS de ne pas s’être acquitté de cette responsabilité et auraient déposé une demande en vertu de la Freedom of Information Act pour obtenir les dossiers de ces rapports biannuels. Pendant huit mois, le DHHS a tenté de bloquer leur demande et a refusé de fournir des informations. En fin de compte, une poursuite a dû être intentée.

Comme le dit un document de l’ICAN :

L’ICAN a donc été contraint d’intenter une action en justice pour obliger le HHS à fournir des copies de ses rapports bi-annuels sur l’innocuité des vaccins au Congrès, ou à admettre qu’il n’a jamais présenté ces rapports. Le résultat de cette action en justice est que le Ministère de la santé a finalement dû admettre – ce qui est choquant – qu’il n’a jamais, même pas une seule fois, présenté au Congrès un seul rapport biennal détaillant les améliorations apportées à la sécurité des vaccins. Cela en dit long sur le sérieux avec lequel l’innocuité des vaccins est traitée au HHS et renforce la préoccupation que le HHS n’a aucune idée du profil d’innocuité réel des 29 doses de vaccins administrées à l’âge d’un an, qui sont maintenant en augmentation.

Bien qu’il ait été chargé d’enquêter et d’améliorer l’innocuité des vaccins, le DHHS n’a apparemment pas réussi à s’acquitter des aspects les plus fondamentaux de cette obligation en ne déposant aucun rapport au cours des trente dernières années. Trois décennies se sont écoulées depuis la mise en place du NVICA, et le DHHS n’a jamais levé le petit doigt en faveur de l’innocuité des vaccins – une question qui devrait être une priorité absolue, d’autant plus que le NVICA fait abstraction des responsabilités des entreprises en cas de préjudices dus à un vaccin.

Donc, non seulement le gouvernement donne carte blanche aux grandes sociétés pharmaceutiques pour ce qui est des préjudices liés aux vaccins, mais un autre organisme, chargé de protéger le public contre les vaccins, a complètement perdu la boule.

Le secret des micronutriments de Mère Nature : les capsules de germes de brocoli biologique sont maintenant disponibles, fournissant 280 mg de nutriments à haute densité, y compris les extraordinaires nutriments que sont le “sulforaphane” et le “glucosinolate”, que l’on trouve uniquement dans les aliments crucifères. Chaque lot a été testé en laboratoire. Voir les disponibilités ici.

L’ICAN signale en outre que le DHHS ne s’est pas entièrement soustrait à ses responsabilités en matière de vaccination : L’organisation aurait pris très au sérieux son obligation de promouvoir la vaccination, en dépensant des milliards de dollars et en publiant régulièrement des rapports sur les moyens d’augmenter les taux de vaccination.

Comme l’indique plus loin ICAN :

Malheureusement, le ministère de la Santé et des Services sociaux a choisi de se concentrer sur son obligation d’accroître l’utilisation des vaccins et de se défendre contre toute allégation selon laquelle les vaccins causent un préjudice au Programme national d’indemnisation pour les vaccins contre les préjudices (aussi appelé le tribunal des vaccins) à un point tel qu’il a abandonné ses responsabilités en matière de sécurité vaccinale. Si, comme l’a confirmé la Cour cette semaine, le Ministère de la santé ne s’acquitte même pas de la simple tâche de déposer un rapport bi-annuel sur l’amélioration de l’innocuité des vaccins, il y a peu d’espoir qu’il s’attaque à la tâche beaucoup plus difficile d’améliorer réellement l’innocuité des vaccins.

Le DHHS sera-t-il enfin tenu responsable de son échec, ou l’industrie des vaccins continuera-t-elle à répandre ses injections toxiques sans craindre que le gouvernement ne le surveille ? Pour plus d’informations sur les atrocités qui se cachent derrière les vaccinations, consultez nos nombreux articles à ce sujet

 

Source: Natural News

AimIntegrativeMedicine.com

TexansForVaccineChoice.com

ICANDecide.org [PDF]

Traduction : http://www.chercheursdeverites.com/

Laisser un commentaire