Des Images Satellites de la NASA Prouvent que les Ouragans Sont Faits par l’Homme, et que Plus de choses sont à Venir

par Edward Morgan

Depuis que l’Ouragan Jose se dirige vers la catégorie 5, suivant le chemin de destruction d’Irma, des preuves fraîches émergant des images satellites de la NASA indique que la météo actuelle battant tous les records est en fait créée par l’homme.

Avec l’Ouragan Katia rejoignant les forces pour former un trio d’ouragans sans précédent, de sérieuses questions sont posées sur la nature réelle de ces tempêtes.

Les États-Unis sont encore en train de se remettre de l’impact dévastateur de l’Ouragan Harvey infligé au Texas la semaine dernière, avec des citoyens se préparant à de nouveaux ravages.

Des images obtenues des satellites en orbite de l’Aéronautique Nationale et Administration Spatiale (NASA, National Aeronautics and Space Administration) ont montrées d’étranges anomalies dans la météo qui prouvent qu’elle a été manipulée pour créer des tempêtes et tremblements de terre mortels.

Anon rapporte : Patrick Roddie, un activiste connu pour prendre des échantillons de pluie et prouver leur contamination par de hauts niveaux d’aluminium et autres composants relatifs à la géoingénierie, a trouvé que les images satellites de la NASA Worldview montrent des motifs suspects autour des ouragans récents Harvey et Irma, et les chemins qu’ils suivent/vont suivre.

Dans cette vidéo, chacun peut voir les aspects de plume, de brume et les motifs de vague communément vus dans les traînées chimiques (chemtrail) pulvérisées et un ciel électromagnétiquement touché, apparaissant autour des ouragans et de leurs chemins.

Les lignes d’aérosols pulvérisées et les aspects de plume fines et clairsemées sont facilement reconnaissables alors que des objets de géoingénierie ont été repérés autour des ouragans récents.

 

3 tempêtes simultanées dévastent ceux qui se trouvent sur leur chemin

La nature anormale des ouragans Harvey and Irma, et probablement des nouveaux ouragans Jose and Katia, devrait pousser les gens à rechercher si la géoingénierie a jouée ou non un rôle là-dedans.

Le Guardian rapporte : Le centre national des ouragans des États-Unis a émit des alertes ouragans pour les îles Caraïbes de l’est de Sint Maarten, St Martin et St Barthelemy, et des alertes de tempêtes tropicales pour Barbuda, Anguilla, Saba, et St. Eustatius. Une alerte tempête tropicale est active pour les Îles Vierges Britanniques, St. Thomas, St. John et Antigua.

Dans le golfe du Mexique, l’Ouragan Katia est passé au nord de Tecolutla au Mexique tôt ce samedi (9 septembre). La tempête a depuis été déclassée près des montagnes Sierra Madre, mais les officiels alertent sur “des inondations rapides et des coulées de boue très menaçantes.”

Nombre des victimes d’Irma ont déjà fuit leurs îles dévastées sur des ferries et des bateaux de pêche par peur de Jose, qui pourrait toucher d’autres endroits ce weekend (9-10 septembre).

“Je ne pense pas qu’il y ait faut être un génie pour savoir que de nouveaux dommages sont imminents,” a dit l’inspecteur Frankie Thomas de la police de Antigua et Barbuda.

Les autorités ont affirmées que 90% de Barbuda, une île corallienne s’élevant à 125 pieds (38 mètres) au-dessus du niveau de la mer, a été dévastée par Irma.

Au Mexique, qui doit aussi gérer le tremblement de terre le plus puissant en un siècle, Katia devait s’affaiblir rapidement le jour d’après, affirmait USNHC. La catégorie 1 est la désignation NHC des plus faibles ouragans, alors que la catégorie 5 est pour les plus forts ouragans. Les tempêtes de catégorie 3 et au-dessus sont considérées comme des ouragans majeurs.

 

Les officiels de l’état du Veracruz ont déclarés que la tempête pouvait causer des inondations et des glissements de terrain et exhortaient les personnes vivant en-dessous des collines et des pentes à se préparer à évacuer.

Luis Felipe Puente, le chef des services d’urgence nationaux du Mexique, a dit cette semaine que Katia avait “des caractéristiques inquiétantes” parce qu’elle bougeait très lentement et pouvait déverser beaucoup de pluie sur des zones qui ont été saturées durant les semaines précédentes.

 

Source : http://humansarefree.com/2017/09/nasa-satellite-images-prove-hurricanes.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+humansarefree%2FaQPD+%28Humans+Are+Free%29

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :