Jeu de Miroirs

Considérons à nouveau le graphique ci-dessous :

Comme dit précédemment, les quatre plus hauts plans, plus les 3 plus haut sous-plans dans le mental, sont appelés les royaumes spirituels de pure Lumière, où, parmi d’autres choses, notre esprit (monade, ancrage de la volonté) et l’âme (atma, ancrage de l’amour), résident.

La ligne en pointillés au milieu du plan mental est une membrane qui divise ces plus hauts plans spirituels de pur amour et lumière au-dessus, et les plans inférieurs de la personnalité en-dessous. Souvenez-vous, plus le plan est bas, plus la matière est dense, et plus il y a d’anomalies. Cette membrane est le point où la matière se densifie tellement que dans tout ce qu’il y a en-dessous de ce point, il y a eu assez d’anomalies pour que l’obscurité et la dualité puissent se manifester.

Parce que tout est d’abord créé au sommet et ensuite descend les plans un par un, nous pouvons voir les plans inférieurs comme une projection en miroir de ceux plus élevés, ou les corps inférieurs comme l’ombre projetée par ces corps plus élevés.

Maintenant imaginons la même configuration, mais sur un plan horizontal, et simplifions-le, dans un objectif symbolique.

Les 4 plans plus élevés et plans supérieurs du mental sont ce que nous sommes, notre vrai nous. Les plans inférieurs de la personnalité, composés de physique, plasma, éthérique, astral/émotionnel, et mental inférieur sont des réflexions du soi dans un miroir.

La membrane mentale (ligne pointillée) est un nuage de brume qui se trouve entre le vrai soi et la réflexion, rendant flou la réflexion dans le miroir.

Dans la plupart des endroits de l’univers, ce nuage de brume est expérimenté comme très fin et transparent. Sur cette planète, où beaucoup d’anomalies son accumulées, il est expérimenté comme un brouillard épais à travers duquel on peut difficilement voir.

Il y a d’autres couches de brume et de brouillard se trouvant entre le soi et sa réflexion en dehors de cette membrane mentale, particulièrement sur cette planète, particulièrement sur le plan plasmatique.

Donc nous devons nous rappeler que ce que nous voyons ici de nous-mêmes, nos corps physiques avec nos émotions et pensées, sont seulement une réflexion de nos vrais nous, comme si projetés dans un miroir. Le miroir est un miroir magique qui peut retenir des souvenirs de ce qui a été projeté dessus, donc même quand il y a un brouillard épais, la réflexion dans le miroir reste. A cause de ce brouillard épais, nous, sur les plans inférieurs qui sont seulement les réflexions, oublions la plupart du temps que nous sommes seulement des réflexions, et commençons à croire que nous sommes le soi.

Partout où nous regardons dans les mondes physique, émotionnel et mental, nous voyons seulement des réflexions, comme tous les autres personnes, places et objets, sont aussi seulement des réflexions de leur propre eux-mêmes.

Comme des simples réflexions , nous avons le vrai soi, et il y a souvent eu cette sensation d’être incomplet, que notre identité n’est pas validée, qui vient de la perte de vue du vrai/supérieur soi. Et dans cet oubli, il y a eu une tendance largement répandue de rechercher ce sentiment de réalisation dans le monde des réflexions. Donc les gens espèrent être complet et valider leur identité en recherchant les opinions positives des autres personnes, en espérant que les expériences et réalisations positives valideront finalement leur identité, et qu’à la fin la réflexion ne sera plus flou. Mais c’est absolument vain, comme l’accomplissement ne peut jamais venir du monde des réflexions, mais seulement de la reconnexion avec son soi supérieur, le vrai soi.

Rechercher l’accomplissement dans le monde des réflexions est comme placer deux miroirs l’un en face de l’autre, les réflexions se reflétant l’un l’autre éternellement. Ce monde où le soi supérieur a été oublié est un labyrinthe de miroirs opposés où il n’est pas possible de comprendre ce qui est réel.

Donc pour que de réelles percées spirituelles surviennent, chacun doit continuellement renoncer à tout espoir de validation et d’accomplissement dans les opinions des autres personnes, dans les réalisations de chacun, ou dans toutes autres circonstances de ce monde des réflexions dans ces plans inférieurs. Chacun doit nettoyer le désordre d’images stockées dans la mémoire du miroir (dans les corps et leurs auras mental, astral, éthérique, plasmatique et physique), qui ont été créés par des expériences et des circonstances dans ces plans inférieurs ; en d’autres termes, se dé-identifier de la personnalité, avec les réflexions, avec les mondes physiques émotionnels et mentaux inférieurs.

Et dans cette perspective éclaircissante, chacun peut chercher à enfin voir à nouveau la Lumière qui est envoyée par le soi supérieur. Quand le soi inférieur/la réflexion ne regarde pas dans la direction du monde des miroirs, mais dans la direction du soi supérieur/vrai, un pont de Lumière est établi entre le soi et sa réflexion qui effacera les brumes, et la réflexion ne sera plus flou. Un vrai accomplissement surviendra, comme la conscience et l’identification seront centrées dans le soi supérieur/vrai qui sera sous le contrôle de tout ce qui arrive. C’est ce qui arrive à la fois individuellement et pour la création en tant qu’ensemble.

Libération maintenant

Victoire de la Lumière!

Source: http://recreatingbalance1.blogspot.ch/2017/10/play-of-mirrors.html

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :