Un fabricant d’armes Israélien choisi pour construire le prototype du mur de frontière de Trump

Le Président Enrique Peña Nieto, qui a accueilli Benjamin Netanyahu à Mexico City ce mois, a excusé le premier ministre Israélien pour voir appuyé le plan Donald Trump pour un mur de frontière. (via Facebook)

Un fabricant d’armes Israélien a été choisi par le Département Américain de la Sécurité Intérieure pour construire un prototype du mur que le Président Donald Trump désire construire sur toute la longueur de la frontière Mexico-Etats-Uniennes.

 

Elta North America est une des huit entreprises qui a reçu près de $300,000-$500,000 chacun pour construire des versions tests de la barrière.

Trump dit maintenant que son mur sera “transparent,” suggérant des barrières et un contrôle électroniques, plutôt que du béton.

La construction des prototypes est attendue pour cet automne près de San Diego.

L’entreprise est la filiale basée au Maryland de Elta Systems Ltd., qui appartient à une des premières entreprises d’armement Israélienne, Israel Aerospace Industries.

Elta n’est pas la seule entreprise Israélienne choisie pour le mur de Trump. Magal Security Systems, une entreprise qui a aidé Israël à isoler Gaza du monde extérieur, à exprimé son intérêt à gagner ce contrat.

Admiratif des murs d’Israël

Alors que Trump n’a pas encore réuni les milliards de dollars par le Congrès qui seraient nécessaires pour compléter le projet, il a exprimé son admiration pour les murs et barrières d’Israel contre les Palestiniens et les a décrit comme des modèles.

Précédemment, le fabricant d’armes Israélien Elbit Systems s’est vu attribué un contrat de $145-millions par l’administration Obama pour des équipements de surveillance le long de la frontière US-Mexico.

La façade américaine pour entreprise Israélienne

En formant une filiale dans les États-Unis, Elta est capable de contourner efficacement l’exigence des milliards de dollars d’aide militaire américaine à Israël à dépenser avec des entreprises américaines.

Comme le journal Israélien Haaretz l’explique, Elta North America “fournit des composants pour les militaires Israélien, qui les achète en utilisant l’aide américaine, qui doit être dépensées dans les États-Unis.”

Il peut aussi vendre directement aux militaires américains et autres agences gouvernementales.

Elta se positionne lui-même comme faisant partie de l’industrie florissante américaine “de sécurité nationale”.

Elta sera représentée à l’Association Internationale de la convention des Chefs de Police du mois prochain à Philadelphie, ainsi qu’avec d’autres entreprises Israéliennes d’armement à l’Expo sur la Sécurité desFrontières de l’année prochaine au Texas.

La relation florissante entre les politiques militaires américaines et le complexe militaro-industriel Israélien est le cœur de la nouvelle campagne activiste Deadly Exchange, qui cherche à mettre une fin à de tels liens.

Entretenir la violence

Les activistes Israéliens ont aussi essayé d’arrêter les entreprises, y compris Elta et Israel Aerospace Industries, de vendre des armes au régime militaire du Myanmar.

Selon Human Rights Watch, les militaires du Myanmar ont commis des crimes contre l’humanité, dont de la déportation forcé, des meurtres, des viols et des persécutions contre les Musulmans Rohingya dans l’état de Rakhine.

En 2015, le chef des militaires du Myanmar a visité Israel Aerospace Industries et Elta dans un tour de shopping d’armes en Israël.

Les entreprises Israéliennes d’armement ont vendues des armes dans des régions où des guerres sanglantes et des génocides ont eu lieu, y compris le Rwanda et le Soudan du Sud.

Bienvenue au Mexique

Mexico a exprimé son outrage en Janvier quand le Premier Ministre Israélien Benjamin Netanyahu a approuvé le plan de Trump pour un mur à la frontière Mexique États-Unis.

Sous la pression interne, Mexico Cemex a annoncé plus tôt cette année qu’il ne participerait pas à la construction. Ironiquement, les conglomérats de matériaux de construction restent complices de l’occupation Israélienne et de la colonisation illégale de la West Bank.

Netanyahu avait sans aucun doute en tête l’idéologie et les intérêts commerciaux d’Israël quand il a appuyé le mur de Trump.

Mais le Président Enrique Peña Nieto semble avoir dépassé toute colère, donnant à Netanyahu un accueil chaleureux à Mexico City plus tôt ce mois.

Peña Nieto a dit que son pays chercherait une coopération plus proche avec Israël, y compris sur “cybersécurité.”

Le président Mexicain n’a pas dit si cela voulait dire que son gouvernement chercherait à acheter plus de logiciels malveillants qui ont été utilisés pour intimider et espionner les journalistes Mexicains et les défenseurs des droits de l’homme.

 

Source: https://electronicintifada.net/blogs/ali-abunimah/israeli-arms-maker-picked-build-prototype-trumps-border-wall?utm_source=EI+readers&utm_campaign=80823ebcb0-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_e802a7602d-80823ebcb0-299190909

Laisser un commentaire

Top