Stanley Kubrick avoue avoir simulé des atterrissages sur la Lune dans une vidéo d’il y a 15 ans

Note de l’éditeur de PFC : Il s’agit d’une interview fascinante qui dépasse de loin le sujet du faux problème des atterrissages sur la lune. Au cours de l’entrevue, Stanley admet qu’il souffre de graves dilemmes moraux, de détresse émotionnelle, de culpabilité et explique que tous ces facteurs réunis ont produit un flot constant de sentiments conflictuels. Cela l’a forcé à prendre de nombreuses années d’absence pour se rétablir et se traiter émotionnellement. Étonnamment (ou peut-être pas), il dit : “C’était définitivement mon meilleur boulot“. 

Extrait de l’article original publié sur YourNewsWire. Daté de décembre 2015.

Une nouvelle vidéo stupéfiante est sortie 15 ans après la mort de Stanley Kubrick dans laquelle il admet que les atterrissages sur la lune de la NASA ont été truqués.

Le cinéaste T. Patrick Murray a interviewé Kubrick trois jours avant sa mort en mars 1999. Il a été forcé de signer une EDN de 88 pages pour garder le contenu de l’entrevue secret pendant 15 ans.
Vous trouverez ci-dessous une transcription de l’entrevue avec Stanley Kubrick dans laquelle le directeur de 2001 l’Odyssée de l’espace admet sur caméra que “TOUS les atterrissages sur la lune étaient truqués et que j’étais la personne qui les a filmé“.

Nous avons inclus un extrait grossier de l’entrevue qui a fui sous la transcription :

Stanley Kubrick et le journaliste.

K: Je suis tellement préoccupé. Avec mon travail, l’innovation, la prise de risque, les regrets…
T: Pourquoi donnez-vous cette interview ?
K: Parce que ça a commencé à me trotter après un moment. C’est difficile parce que c’est la première fois que j’en parle. (soupirs)
T: Bien sûr, prenez tout le temps qu’il vous faut.
K: J’ai toujours été en conflit avec cela mais pas consciemment avant des années. J’ai été époustouflé par le hasard, l’opportunité, le défi de faire ceci, cette production. J’ai commencé comme si c’était un film normal comme un autre de mes films habituels, sans trop penser aux effets à long terme de ce que cela signifierait pour la société si jamais on le découvrait.
T: De quoi parlez-vous ? Je meurs d’envie de savoir de quoi vous parlez.
K: Eh bien, une sorte de confession. Un film que j’ai fait, dont personne n’est au courant – même s’ils l’ont vu.
T: Un film que vous avez fait et personne ne sait que c’est vous qui l’avez fait ? C’est ce que vous avez dit ?
K: C’est exact. C’est intriguant ? Vous êtes intrigué ?
K: J’ai commis une énorme fraude contre le public américain que je vais maintenant détailler. Cela implique le gouvernement des États-Unis et la NASA. Les atterrissages sur la lune étaient truqués, les atterrissages sur la lune étaient TOUS truqués et c’est moi qui les ai filmé.
T: Ok. Qu’est-ce que vous racontez ? Vous êtes sérieux. D’accord.
K: Je suis sérieux. C’est vraiment sérieux.
K: Oui, c’était faux.
T: Ok. Attendez, attendez. Attendez…
T: Je ne veux pas qu’il s’agisse d’un film classé R. Mais sérieusement… quel choc, mais sérieusement…
T: Je, je , je.. j’ai travaillé presque huit mois pour obtenir cette interview une fois dans ma vie. Celle que presque personne d’autre n’aurait jamais pu obtenir. Et au lieu de parler de vos seize films que j’ai vus et revus depuis mon enfance… On n’a pas atterri sur la lune, vous dites ?
K: Non, pas du tout.
K: Ce n’était pas réel.
T: L-l-l-les atterrissages sur la lune étaient faux ? Un atterrissage sur la lune fictif. Un fantasme. Ce n’était pas réel.
K: Ne pensez-vous pas qu’il est important que les gens connaissent la vérité ?
T: L’atterrissage sur la lune de 1969, deux ans avant ma naissance…
K: C’est de la fiction complète.
T: Fiction complète.
Alors, c’est ça le truc des 15 ans. C’est donc logique maintenant. C’est pour ça que je ne peux le sortir que d’en 15 ans. C’est tout à fait logique maintenant.
On n’a pas atterri sur la lune?
K: Non, pas du tout.
T: Pourquoi vous me le dites ?
K: U-u-u-ne fraude massive. Une fraude sans précédent a été perpétrée contre eux. Ils DOIVENT le savoir.
K: Nixon voulaient euh, ils projetaient, ouais, ils voulaient simuler ceci, cet atterrissage sur la lune….
T: Êtes-vous en train de prétendre que les gens ne veulent pas connaître la vérité sur le monde, la réalité, les atterrissages sur la lune…?
K: Sachant cela, le gouvernement en profite pour commettre fraudes après fraudes.
T: Comment avez-vous fini par céder ? Etes-vous complice de cette fraude ?
K: Je ne voulais pas le faire.
T: Ce n’est pas là que je pensais que cette interview allait !
K: Avec mon aide, avec mon… avec moi, et c’est ce qui me dérange.
T: Je n’ai que ce temps avec vous. Et je parlerai de ce que vous voulez, mais…
T: Vous n’êtes pas… Ce n’est pas une plaisanterie, ou…
K: Non. Non, pas du tout.
T: Ou un film dans une sorte de film…
K: Je ne plaisante pas. PAS DU TOUT.
T: D’accord.
K: Les théoriciens du complot avaient raison pour cet événement.
T: Je ne sais pas quoi vous demander en premier.
K: Je pensais que c’était mal, je… Je ne pensais pas qu’il fallait commettre une telle fraude.
T: Mais vous l’avez fait.
K: Cela a aussi miné mon intégrité artistique.
T: D’accord, mais vous avez fini par dire oui. Pourquoi ?
K: Eh bien, oui, mais parce que j’ai été soudoyé. Pour le dire franchement, c’était ça. C’était juste un putain de pot-de-vin.
T: Pourquoi vous me le dites ?
K: Une fraude massive. Une fraude sans précédent a été perpétrée contre eux. Ils DOIVENT LE SAVOIR ! Vous ne croiyez pas qu’il est important que les gens sachent la vérité ?
T: Pourquoi ont-ils fait semblant ? Pourquoi ? Pourquoi devraient-ils faire quelque chose comme ça ? Pourquoi le gouvernement voulait-il ou avait-il besoin de…
K: Ce n’est un secret pour personne que la NASA a toujours voulu réaliser cette prophétie de Kennedy.
T: Racontez depuis le début…
T: Je dois être honnête, c’est ici qu’il (Kubrick) m’a eu. Je veux dire : je me suis mis à sa place, en imaginant qu’il dise la vérité, qu’on lui ait offert cette chance. Et que, dans le milliard de chances que j’aie vécu sa vie, qu’on m’ait offert la même occasion, qu’aurais-je fait ?
T: Oui, il voulait obtenir mon approbation et il pensait que rien ne pouvait mieux le faire que cela.
T: Quel conflit ! Je ne peux pas imaginer qu’on me présente cette opportunité. D’une part, j’aurais vraiment envie de le faire mais ensuite je dirais probablement que je suis en train de commettre un crime et de mentir…
T: Cela dépend, mais je pense que ce serait un … non, si vous êtes bon… mais vous le feriez.
K: Spielberg, Scorsese (inaudible), même Woody Allen. Il n’y en a pas un qui ne ferait pas ça.
T: Je dois admettre que je le ferais. Je le ferais aussi.
T: Mais ils ont mis tout ce pouvoir et toute cette flatterie sur vous, essentiellement ?
K: Oui, ça m’est arrivé après un moment. Vous pouvez écouter tant de choses et vous y plaire.
T: Ils ont juste dit que vous étiez le meilleur et d’autres flatteries comme celles la…
K: Oui, oui – et je suis d’accord avec eux.
T: Pourquoi vous le dites au monde ? Pourquoi le monde a-t-il besoin de savoir que les atterrissages sur la lune n’étaient pas réels et que vous les avez simulés?
K: Et que je considère comme mon chef-d’œuvre.
T: Et vous ne pouvez pas vous attribuer le mérite, ni même parler de…
K: Eh bien, je le suis maintenant..
T: D’accord, donc vous serez mort. Dans dix ans, ou 15….
K: Oui, 10 ou 15 ans, quelque chose comme ça.
T: Donc, vous ne pouvez pas en parler à Roger Ebert. Est-ce que cela vous frustre?
T: Pourquoi ont-ils fait semblant ? Pourquoi devaient-ils faire ça ?
K: Parce qu’il est impossible d’y arriver.
T: Ok, reculez, reculez, reculez, reculez…

A L’ATTENTION DES LECTEURS : les vidéos en fin d’article ne sont plus disponibles, bien sûr… toutefois, il semblerait que cette interview aurait elle aussi été fausse et joué par un acteur.. Si vous avez des commentaires ou des articles à partager pour éclairer cette histoire, n’hésitez pas à nous les envoyer !

Part 1:

https://youtu.be/ABxAN8cfiOI

Part 2:

 

 

https://youtu.be/9imVp8tlecY

Traduction PFC Francophone.

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

2 réflexions au sujet de “Stanley Kubrick avoue avoir simulé des atterrissages sur la Lune dans une vidéo d’il y a 15 ans”

  1. c’est possible quand on voit les vidéos de l’atterrissage des Apollos. Ils y a beaucoup d’incohérences sur la représentation des images transmises, qui font penser que ce n’est pas un événement qui se soit passé en dehors d’un studio

    Répondre
  2. il est impossible de traverser les ceintures de van allen avec les équipements de l’époque sans mourir ! point final

    Répondre

Laisser un commentaire