L’intelligence du cœur : le cœur est-il un autre “cerveau” ?

heart-brainPar Jacqueline and PL Chang

En anglais, le mot “heart” (coeur) est un anagramme pour le mot “earth” (terre) . D’où l’expression “où se trouve le coeur, là est la maison”.

Saviez-vous que le cœur humain est l’organe qui génère le plus fort champ électromagnétique de tous les organes du corps humain? En fait, le champ électromagnétique de votre cœur peut être mesuré jusqu’à un mètre de votre corps. De plus, ce champ d’énergie change en fonction de vos émotions. Une chose que vous devriez savoir au sujet du champ électromagnétique est que chaque organe et chaque cellule de votre corps génère un champ d’énergie.

Parce que le cœur génère le champ électromagnétique le plus fort, l’information stockée dans son champ électromagnétique affecte tous les organes et cellules de votre corps. Serait-ce pour cela que le cœur est le premier organe à fonctionner chez un fœtus? En plus de générer le champ électromagnétique le plus fort, le cœur possède une intelligence propre, et c’est pourquoi certains neurocardiologues l’appellent le cœur-cerveau ou le cinquième cerveau.

Selon les neurocardiologues, le cœur n’est pas seulement constitué de cellules musculaires, mais aussi de neurones. Des chercheurs de l’Institut HeartMath ont fait des expériences qui ont démontré que le rôle du cœur ne se limite pas au simple pompage de sang. Ils croient qu’il est intelligent et joue un rôle majeur dans la perception de la réalité.

Voici un extrait de mon livre Staradigm qui parle des rôles profonds du cœur:

Le cœur est l’un des organes les plus importants du corps humain, car il est l’un des principaux moyens pour nous relier les uns aux autres et à l’Univers. La science conventionnelle nous a appris que le rôle principal du cœur est de pomper le sang vers tous les systèmes du corps. Cette définition du cœur n’est pas très précise. En plus de pomper du sang, le cœur possède une intelligence qui lui est propre.

Selon les neurocardiologues, 60 à 65 pour cent des cellules cardiaques sont des neurones, et non des cellules musculaires1. Cette découverte leur a permis de mettre au point des expériences qui ont prouvé que le cœur fonctionne de manière similaire au cerveau et, d’une certaine façon, est même supérieur au cerveau. C’est peut-être la raison pour laquelle le cœur est le premier organe à fonctionner après la conception. Environ 20 jours après la conception, le cœur commence à fonctionner, mais le cerveau ne fonctionne qu’après environ 90 jours. Cette information nous dit que le cerveau est secondaire au cœur.

Le cœur, le cerveau et les sentiments

On dit parfois que le cerveau et le cœur fonctionnent en opposition. Nous essayons constamment de déterminer si nous devons mettre davantage l’accent sur nos pensées ou nos sentiments. Les gens rationnels diraient que l’esprit est la clé pour nous éviter les ennuis, car l’esprit pense en termes de ce qui présente le plus d’avantages, est probablement le plus sûr ou dont les risques sont les plus calculés.

D’un autre côté, le cœur nous permet de ressentir ce qui est le mieux à un niveau interne, par notre intuition. Opérer avec l’un sans l’autre, uniquement le mental ou le cœur, peut parfois nous mener à des ennuis. L’esprit peut avoir peur de chercher le bonheur en dehors de la zone de confort, et le cœur pousse parfois à prendre des décisions pour l’inconnu et le risqué, mais l’utilisation des deux en équilibre peut apporter une grande clarté à une personne.

Suivre son cœur est une expression courante qui est balancée, mais ce n’est pas nécessairement facile à mettre en pratique. Suivre son cœur, c’est laisser des sentiments profonds nous mener d’un côté ou d’un autre sans réponse logique ni raisonnement évident. Cet organe donne un sentiment d’intuition ou de guidage, mais nous devons avoir confiance pour comprendre quand il nous pousse dans une direction, et ensuite agir avec une foi totale en le résultat. Nos sentiments sont ce qui nous aide à comprendre le monde au-delà de la logique et sont donc les clés pour comprendre les aspects spirituels de nous-mêmes.

L’intelligence du cœur

Certains chercheurs et neurocardiologues soutiennent l’idée que le cœur peut agir comme un autre cerveau, nous aidant à nous guider avec une forme différente d’intelligence. De nombreuses études physiologiques sont actuellement en cours concernant l’interconnexion du cœur et du cerveau, et la raison pour laquelle certaines sensations et sentiments sont ressentis au niveau du cœur. Généralement, l’amour et certains états émotionnels sont ressentis au niveau du cœur, produisant différentes réactions physiologiques du cœur.

On a constaté que les battements cardiaques sont influencés par des états intérieurs et des émotions, y compris le trouble du rythme cardiaque que nous expérimentons lorsque nous vivons du stress ou des émotions négatives. Inversement, lorsque nous nous sentons bien, les rythmes cardiaques sont plus cohérents et battent plus régulièrement et continûment.

Le système nerveux du cœur contient environ 40 000 neurones ou neurites sensorielles. L’un de leurs rôles consiste à surveiller les hormones cardiaques, les produits neurochimiques, la fréquence cardiaque et la pression sanguine. Les informations sur le comportement de ces produits chimiques est également transmise au cerveau. Le cœur et le cerveau communiquent toujours par le système nerveux vague et le champ électromagnétique du corps. C’est par ce processus de communication dynamique que la conscience du cœur peut changer la façon dont le cerveau traite l’information. Ce processus peut également affecter la façon dont l’énergie circule dans le corps.

Ces résultats indiquent que le cœur travaille avec le cerveau et le corps, y compris l’amygdale, pour traiter les émotions et incorporer des souvenirs émotionnels. L’amygdale est la partie du cerveau qui nous aide à prendre des décisions concernant les informations entrantes et à les traiter sur la base de nos expériences passées. Cela montre un lien entre les émotions et les sentiments et la physiologie réelle du cerveau et du corps.

D’autres attitudes mentales et le stress affectent également le corps et notre santé globale, et ces problèmes peuvent aussi être liés au cœur. Des recherches scientifiques récentes ont établi que les émotions de colère, d’anxiété et d’autres sentiments négatifs peuvent augmenter considérablement le risque de maladie cardiaque. Par conséquent, les situations stressantes et les niveaux élevés d’anxiété affectent négativement le cœur en tant qu’organe.

La connexion du cerveau et du cœur en tant que centre de traitement des émotions est un sujet qui intéresse de nombreux chercheurs. Il a été démontré que les émotions ressenties mentalement se manifestent aussi physiquement dans le corps, et que les sentiments peuvent affecter les rythmes et les battements du cœur. La meilleure façon de maintenir un cœur en bonne santé est non seulement d’avoir une alimentation saine, mais aussi d’utiliser des techniques de méditation pour équilibrer l’énergie du cœur et du cerveau.

Pourquoi le cœur détient-t-il la clé de la paix mondiale

Le cœur nous aide à comprendre le monde à travers les sentiments. Il nous permet de comprendre notre réalité d’une manière universelle, en nous donnant des caractéristiques universelles. Ce générateur de champ électromagnétique biologique nous permet de nous comprendre les uns les autres au niveau émotionnel et au-delà, ce qui nous donne un sentiment de connexion à toutes choses. C’est cette connexion émotionnelle qui crée des liens entre les individus.

Lorsque nous apprenons à penser avec nos cœurs, il devient plus facile pour nous de comprendre les autres et de vivre en harmonie avec eux. Pour ces raisons, le cœur détient la clé pour unir l’humanité et réaliser la paix dans le monde.

Les Mystères du coeur (vidéo en anglais)

Source: http://www.heartmath.org/research/science-of-the-heart/introduction.html

Article publié originellement le 27 février 2016

Traduction : Michelle Cavenel

1 réflexion au sujet de “L’intelligence du cœur : le cœur est-il un autre “cerveau” ?

Laisser un commentaire

Top