Dans la série prochaine histoire : Nouvelle étude sur la façon dont les smartphones changent spectaculairement le comportement des adolescents d’aujourd’hui

Il est inquiétant de voir le nombre de jeunes “consommés” par les smartphones. Nous connaissons les dangers associés à l’utilisation de divers dispositifs émettant des ondes électromagnétiques comme les téléphones cellulaires, le WiFi ou par la façon dont les compagnies de téléphones cellulaires suggèrent aux utilisateurs “d’utiliser le fonctionnement mains libres s’il est disponible et de garder le BlackBerry à au moins 0,59 po (15 mm) de leur corps (y compris l’abdomen des femmes enceintes)” pour éviter l’exposition aux rayonnements. Mais qu’en est-il de leurs risques psychologiques ?

Jean Twenge, professeur de psychologie à l’Université d’État de San Diego, a récemment été interviewée par Audie Cornish de la NPR sur le thème “All Things Considered” (Toutes choses prises en considération) qui affirme que nous pouvons établir un lien direct entre la solitude qui est devenue si répandue dans la société moderne et l’introduction des smartphones en 2012. Même si “on ne peut pas absolument prouver qu’il y a un lien de causalité”, dit-elle, par le biais de “beaucoup d’études différentes, il existe ce lien entre le fait de passer beaucoup de temps sur les médias sociaux et le fait de se sentir seul”. 

Twenge fait de la recherche sur les différences générationnelles depuis 25 ans et a partagé ses découvertes dans son livre iGen, un nom qu’elle utilise pour décrire les jeunes nés entre 1995 et 2012. Elle a adapté son livre dans un article publié dans l’Atlantic où elle approfondit ses préoccupations :

Vers 2012, j’ai remarqué des changements brusques dans les comportements et les états émotionnels des adolescents. Les pentes douces des graphiques linéaires sont devenues des montagnes abruptes et des falaises escarpées. Bon nombre des caractéristiques distinctives de la génération du millénaire ont commencé à disparaître. Dans toutes mes analyses des données générationnelles – certaines remontant aux années 1930 -, je n’avais jamais rien vu de tel.

Mais ce ne sont pas que de mauvaises nouvelles. Le taux d’homicide chez les adolescents a diminué, les adolescents consomment moins d’alcool, conduisent plus tard et attendent pour avoir des rapports sexuels. Cela les rend “physiquement plus sûrs” que leurs prédécesseurs. Mais le rôle que jouent les smartphones dans la vie des adolescents est beaucoup plus profond et les rend psychologiquement plus vulnérables.

Les adolescents choisissent également de passer plus de temps à “traîner avec des amis” par le biais des médias sociaux plutôt qu’en personne. Une étude vieille de 75 ans, dirigée par le psychiatre Robert Waldinger, de Harvard, a établi que “de bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé”. L’étude confirme explicitement que l’interaction est nécessaire pour que nous puissions prospérer car la solitude tue. Cela ajoute encore plus de poids aux conclusions de la recherche de Twenge.

“Le fait d’être plus en contact avec la famille, les amis et la communauté rend la vie plus heureuse, physiquement plus saine et plus longue que les gens moins branchés “, affirme l’étude.

“Le taux de suicide et de dépression chez les adolescents a grimpé en flèche depuis 2011. Il n’est pas exagéré de décrire iGen comme étant au bord de la pire crise de santé mentale depuis des décennies. Une grande partie de cette détérioration est attribuable à leurs téléphones “, explique Mme Twenge.

Twenge fait également référence au manque d’indépendance surprenant d’iGen. Ils dépendent uniquement de leurs parents pour le transport et sont moins susceptibles d’avoir un emploi dans le secondaire. Dans toute une gamme de comportements – boire, fréquenter quelqu’un, passer du temps sans surveillance – les jeunes de 18 ans ressemblent maintenant davantage à des jeunes de 15 ans et ceux de 15 ans à des jeunes de 13 ans. L’enfance s’étend maintenant jusqu’au secondaire, dit-elle. Cela est vraiment inquiétant, surtout parce que lorsqu’une personne ne se sent pas capable de prendre soin d’elle-même ou de prendre des risques importants, elle est moins susceptible de se sentir inspirée – un sentiment indescriptible qui l’aide à motiver une personne à passer à l’action – et à devenir confiante dans ses capacités et à se sentir à l’aise dans sa peau.

Étant donné le temps que les adolescents passent à la maison et le fait qu’ils ne s’engagent pas avec leurs amis, vous supposeriez qu’ils ont probablement de meilleures relations avec leur famille mais le contraire semble être vrai. Ils sont plus susceptibles de s’isoler dans un espace où ils peuvent librement accéder aux plateformes de médias sociaux et s’engager avec leurs amis.

Beaucoup de parents supposent que si leur enfant est à la maison plutôt qu’être avec des amis, il est moins susceptible de boire ou d’avoir des rapports sexuels. Ce que les parents ne réalisent pas, c’est que le plus grand danger est pour les enfants est de se sentir bien. Les parents doivent être plus conscients du temps passé par leur enfant devant un écran. Twenge suggère que l’accès à un smartphone soit fait le plus tard possible : “Si vous pensez qu’ils ont besoin d’un téléphone, par exemple, pour prendre le bus, vous pouvez leur trouver un téléphone à clapet. Ils les vendent encore. Et puis, une fois que votre adolescent a un smartphone, il y a des applications qui permettent aux parents de limiter le nombre d’heures par jour que les adolescents dépensent sur le smartphone et aussi à quelle heure de la journée ils l’utilisent”.

Il y a tant de risques associés à l’utilisation en ligne pour les enfants. Il y a même des façons sournoises de les manipuler et de les persuader de s’engager ou de regarder quelque chose d’inapproprié. Mis à part l’utilisation de la SM, les textos ont également un effet très négatif sur nous psychologiquement.

Il semble que la connexion humaine est un ingrédient essentiel au bonheur et au bien-être en général. Lorsque nous nous engageons avec les autres, nous avons l’occasion de vivre une multitude d’émotions et de créer des souvenirs intemporels. Les leçons seront apprises et des amitiés se tisseront. Donc, si vous ne l’avez pas encore fait, appelez votre meilleur ami aujourd’hui et passez du temps ensemble !

De quelle façon avez-vous limité votre temps ou celui de votre enfant devant un écran ? Si vous êtes un parent, avez-vous remarqué des changements de comportement chez votre adolescent depuis qu’il a un smartphone ?

Source: http://www.collective-evolution.com/2017/08/18/psychologist-weights-in-how-smartphones-make-todays-teens-unhappy-cause-dramatic-shifts-in-their-behaviour/

Traduction PFC Francophone.

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

Laisser un commentaire