Avoir besoin d’être dans un espace de pardon en tout temps.

(Le Pardon est facile si vous comprenez que tout le monde sur cette planète a eu des expériences traumatisantes dans cette vie ou une précédente. Chaque individu réagit en rapport à ces expériences de façon unique. Libérer le passé et en tirer profit est la clé de la nouvelle réalité. Le 17 mars, au dernier carré Pluton-Uranus, vous pouvez méditez de la façon dont vous voulez et dévouez cette journée au pardon de tout ce que vous souhaitez et ainsi réinitialiser votre Moi intérieur. La réinitialisation intérieure est le pardon de toutes choses, énergétiques, physiques, émotionnelles et spirituelles. C’est le pardon à vous même et aux autres. Cela entraînera forcément un pardon des dettes financières quand la masse critique réalisera que nous ne devons rien aux banquiers. Cela signifiera la fin du karma quand la masse critique réalisera que nous ne devons rien spirituellement aux Archons, gourous et à Dieu. Utiliser votre colère de façon constructive en assistant le processus de libération de la planète : pardonner la Cabale est plus facile si vous comprenez qu’ils agissent à travers les traumatismes qu’ils ont eux mêmes reçus dans le passé.)

C’est plus facile comme ça. Au lieu de perdre du temps à être contrarié par quelque chose que quelqu’un dit ou fait et de revenir plus tard à l’intuition que nous devrons leur pardonner, pourquoi ne pas décider dès maintenant d’être toujours dans ce état de pardon. Pardonnez à tout le monde.
Si vous réagissez en désaccord avec moi, croyez-moi, je vous comprendrai. Il y a quelques années, je n’étais pas d’accord avec un autre Travailleur de Lumière quand on m’a demandé d’avoir une attitude de pardon concernant un soi-disant professeur spirituel bien connu. J’avais appris que cette âme avait abusé sexuellement et traumatisé plusieurs centaines de personnes au fil des ans. J’étais encore en colère parce que la révérence était toujours payée à cette personne et que je n’étais pas prête à considérer le pardon.

Nous allons tous devoir pardonner tant de choses quand la vérité sera à découvert sur cette planète. J’ai appris que chacun est comme il est grâce aux expériences passées qui l’ont formé. Nous devrons nous rappeler à tout moment que beaucoup d’âmes légères sont nées dans des familles sombres et n’ont pas eu d’autre choix que de suivre les rituels, etc. dans ces familles – leur choix serait “faire ou mourir”.

Hier, j’ai trouvé ce morceau de matériel canalisé qui a plus de six ans mais si nécessaire maintenant. Il est bien-aimé Yeshua parlant de pardon. J’espère que vous prendrez plaisir à la lire. Encore une chose avant que j’ajoute les mots de Yeshua : pardonner quelqu’un ne signifie pas nécessairement que vous continuez à permettre à quelqu’un de vous abuser ou de voler votre énergie vitale de quelque façon que ce soit, parfois, on doit lâcher prise.

Jésus Sananda : Etre dans un état constant de pardon

Jésus Sananda élargit notre compréhension de ce que signifie vivre dans un état de pardon. “Je viens vous parler aujourd’hui de ‘pardonner’. Pas le pardon mais le pardon comme action et comme état d’Etre”.

Salutations. JE SUIS Jésus/Sananda. JE SUIS Jeshua, frère de ton cœur et frère de ton âme, frère du magenta. Oui, je viens vous parler aujourd’hui de “pardonner”. Pas le Pardon mais le pardon comme action et état d’Etre. Car au fur et à mesure que vous avancez et que vous vous développez dans la merveilleuse plénitude de votre Moi puissant, votre capacité à demeurer dans le cœur du pardon est infinie. C’est important, c’est critique et cela fait partie du passage à l’Amour. Quand vous vivez en état d’Amour, vous reconnaissez enfin et embrassez pleinement que l’Amour est tout ce que vous êtes, tout ce que vous avez toujours été et tout ce que vous serez toujours.

Mais cela n’élimine pas le besoin de pardonner et c’est particulièrement vrai tant que vous habitez la réalité de la 3ème dimension. Vous êtes la perfection divine et dans cette perfection divine, vous vivez une expérience humaine merveilleuse. Ainsi, cela ne signifie pas qu’il n’y aura jamais de faux pas, qu’une personne que vous aimez ou un voisin ou un autre qui est en train de s’éveiller ne fera pas ou ne dira pas ou ne projettera pas quelque chose qui est blessant, qui dérange ou qu’il n’aime pas. Il exige le pardon. C’est pourquoi, mes chers amis, je vous demande de rester dans un état constant de pardon.

Tant d’entre vous ont abandonné les attentes et les jugements des autres, vous avez fait un travail magnifique. Et pourtant, vous avez encore des attentes envers vous-même, la façon dont vous souhaitez procéder, ce que vous voulez atteindre, ce que cela signifie, comment vous voulez vous comporter, comment vous ne voulez pas vous comporter. Et puis vous y retournez et vous vous en prenez à vous-même. Vous cherchez les moindres défauts jusqu’à ce que vous trouviez cette tache d’auto-accusation. Et puis il y a les mea culpa. Mais quand vous restez dans l’espace du pardon, au centre du cœur du pardon, vous êtes aussi capable de pardonner votre moi doux et de le voir à la lumière de l’expansion qu’il est; de le voir comme la mise en lumière de quelque chose dans lequel vous souhaitez vous développer. Plutôt que de manquer, c’est l’expansion.

S’il y a un coin qui est sombre ou obscur et que vous l’explorez avec le cœur du pardon, être dans cet état d’Unitude, alors vous pouvez continuer sans avoir peur d’être en faute ou d’être en tort. Et de même, vous pouvez approcher le monde, le collectif, la population parce que vous êtes en ce lieu de pardon. Donc, ce n’est pas quelque chose dont je vous demande de vous éloigner. Ce n’est pas comme un enfant de 10 ans qui discute et dit : “Alors, je te pardonnerai” et qui s’en souviendra toute sa vie. Non, c’est un état d’Etre; c’est un état d’Etre de pardon tout comme vous êtes en état d’Etre d’Amour. Ils sont synonymes et ils sont inséparables comme l’espoir et la confiance.

Vous êtes au beau milieu d’un changement massif, plus important et massif que la plupart d’entre vous ne l’imaginez. Et non ce n’est pas cataclysmique, c’est miraculeux, expansif. Mais dans ce changement, si la peur surgit et que vous êtes en lieu de pardonner alors vous pardonnez la peur et vous la rassurez. Si les gens assument certains scénarios et que vous leur apportez le pardon, cela dissipe l’énergie. Le pardon est l’une des pierres angulaires pour pouvoir vivre et faire partie du collectif. Dans votre guérison de votre moi de semence d’étoile, beaucoup des rayons qui vous ont pénétré à bord du navire étaient les rayons du pardon et l’éveil de cet état de pardon. Car il y a beaucoup de choses qui ont progressé, tant sur la planète et d’autres vies que hors de la planète. Pardonner n’élimine pas la mémoire, il la met en perspective et non seulement vous permet mais vous encourage, vous déplace le long du chemin dans un flux de volonté.

Le pardon de soi est important. Vous savez, vers la fin de ma vie, il y a eu des moments où j’ai été très dure avec moi-même parce que je sentais que je n’avais pas accompli ce que je venais faire ici. Et ma bien-aimée Marie, elle se tournait vers moi et disait : “Jeshua, tu dois te pardonner toi-même, tu ne peux pas continuer ou aller de l’avant ou terminer ton voyage à moins que ton cœur ne pardonne et ne pardonne à toi-même”. Alors elle me taquinait et me disait : “Pour qui tu te prends ? pour Dieu ?” Et on riait. Je vous le dis donc de la même façon que ma bien-aimée me l’a dit : “Qui croyez-vous être ? Dieu?” Parce que la réponse est oui, bien sûr. Vous êtes l’étincelle infinie et l’expression unique de Un. Et à cause de cela, vous êtes l’incarnation du pardon infini.

Permettez à cette qualité de se manifester comme jamais auparavant. Et cela ne s’applique pas seulement, vous savez, aux êtres humains ou à vos frères et sœurs vedettes car nous ne sommes pas sourds. Nous savons qu’il y a des moments où vous gémissez au ciel, que vous êtes en colère ou en colère contre vos guides. Ils ne sont pas arrivés à temps; ils ne vous ont pas fait vivre telle ou telle expérience. Mais leur sagesse et leur compréhension de votre développement est plus grande que la vôtre. Non, nous ne cherchons jamais à outrepasser votre libre arbitre mais il y a des moments où nous nous retiendrons pour que vous puissiez faire ces choix de façon appropriée.

Nous vous demandons donc aussi, dans l’état de pardonner, de regarder l’ensemble de l’Univers. Il s’agit d’essuyer l’ardoise propre et il s’agit de garder l’ardoise propre en particulier pour votre doux moi. Et si vous avez du mal à rester dans ce lieu de pardon qui est la compassion, alors tournez-vous vers moi, appelez-moi, ‘ Jeshua’. Je serai là; j’ai toujours été avec vous, je ne vais pas m’en aller maintenant. Donc, pardonner toutes les idées que vous avez sur vous-même, sur ce que vous avez ou n’avez pas accompli ou vécu dans cette vie. Commençons aujourd’hui à marcher encore une fois ensemble dans l’Amour. Allez avec mes bénédictions, allez avec ma paix et allez, chers amis, avec mon rire. Il faut qu’il y ait plus de rires. Adieu.”

Canalisé par Linda Dillon le 21/05/2011

Source: http://goldenageofgaia.com/2018/01/01/jesus-sananda-being-in-the-constant-state-of-forgiving/

Traduction Lip.

Laisser un commentaire

Top