Inverser la résistance à l’insuline avec ces 8 aliments

Turmeric, Root and Ground — Image by © Steve Lupton/Corbis

Des recherches indiquent que vous n’avez pas besoin de médicaments pour contrôler votre glycémie. La nourriture, les herbes et les épices sont l’avenir de la médecine.

Plus de 80 millions d’Américains ont une insulinorésistance qui peut conduire au diabète. Et vous pouvez être sur la voie du diabète pendant 10 ans ou plus et ne pas le savoir. Voici ce qui se passe.

L’hormone insuline incite vos cellules à s’ouvrir et à absorber le glucose du sang. Avec l’insulinorésistance, vos cellules deviennent désensibilisées à l’insuline. Elles ignorent les instructions d’ouverture et de prise de glucose. Votre corps continue à produire plus d’insuline pour essayer de faire passer le message. Mais ça ne marche pas. Et votre taux d’insuline augmente de plus en plus.

Ces taux élevés chroniques d’insuline entraînent une prise de poids rapide, un vieillissement prématuré, une hypertension artérielle, des maladies cardiaques et des risques accrus de cancer. Finalement, ils finissent par mener au diabète de type 2.

Les herbes, épices et aliments sont votre première ligne de défense. En voici huit qui peuvent aider à rétablir et à maintenir la sensibilité de vos cellules à l’insuline.

1. Curcuma : 100% efficace dans la prévention du diabète

Une étude menée en 2009 a révélé que la curcumine, un composé actif présent dans le curcuma, était 500 à 100 000 fois plus efficace que le médicament prescrit Metformin pour activer l’absorption du glucose.[i]

Dans une autre étude portant sur 240 adultes prédiabétiques, on a administré quotidiennement aux patients 250 milligrammes de curcumine, ou un placebo. Après neuf mois, AUCUN de ceux qui prenaient de la curcumine n’ont développé de diabète, mais 16,4 % du groupe placebo en ont développé. Autrement dit, la curcumine était efficace à 100 % dans la prévention du diabète de type 2.

2. Gingembre : abaisse la glycémie à jeun de 10,5%

Dans un essai aléatoire à double insu et contrôlé par placebo, 88 diabétiques ont été répartis en deux groupes. Chaque jour, un groupe a reçu un placebo, et l’autre 3 gélules d’un gramme de poudre de gingembre. Après huit semaines, le groupe au gingembre a réduit sa glycémie à jeun de 10,5%. Et le groupe placebo a augmenté sa glycémie à jeun de 21%. De plus, la sensibilité à l’insuline a augmenté de façon significative dans le groupe au gingembre.[ii]

Dans une autre étude, des chercheurs ont prouvé que 1600 mg par jour de gingembre améliore huit marqueurs du diabète, y compris la sensibilité à l’insuline.[iii]

De nombreuses autres études prouvent la valeur du gingembre dans le traitement du diabète. Pour obtenir la liste complète des études, visitez la page de Green Med Info sur les bénéfices du gingembre sur la santé.

3. Cannelle : Moins de la moitié d’une cuillère à café par jour réduit les niveaux de sucre sanguins

La cannelle est l’une des épices les plus anciennes et les plus populaires. Elle est utilisée depuis des millénaires à la fois pour ses propriétés aromatiques et médicinales.

Il a été démontré que la cannelle normalise la glycémie des diabétiques de type 2 en améliorant la capacité de réponse à l’insuline. Une méta-analyse de huit études cliniques montre que la cannelle ou les extraits de cannelle abaissent les taux de glycémie à jeun.[iv]

La cannelle agit en partie en ralentissant la vitesse à laquelle l’estomac se vide après avoir mangé. Dans une étude, des sujets ont mangé environ une tasse de riz au lait avec et sans une cuillère à café de cannelle. L’ajout de cannelle a ralenti la vitesse de vidage de l’estomac de 37 % à 34,5 % et a considérablement ralenti la hausse du taux de sucre dans le sang. Moins de la moitié d’une cuillère à café par jour réduit encore la glycémie des diabétiques de type 2.[v]

Voici 5 autres raisons de manger de la cannelle tous les jours.

4. Extrait de feuille d’olivier : résultats comparables à ceux de la metformine

Des chercheurs de l’Université d’Auckland ont prouvé que l’extrait de feuilles d’olivier augmente la sensibilité à l’insuline.

Dans une étude aléatoire, à double insu et contrôlée par placebo, 46 hommes en surpoids ont été répartis en deux groupes. Un groupe a reçu des capsules contenant de l’extrait de feuilles d’olivier et l’autre groupe a reçu un placebo. Après 12 semaines, l’extrait de feuilles d’olivier a réduit la résistance à l’insuline de 15% en moyenne. Il a également augmenté de 28 % la productivité des cellules du pancréas productrices d’insuline.[vi]

Les chercheurs ont noté que la supplémentation d’extraits de feuilles d’olivier donnait des résultats “comparables à ceux des thérapies courantes contre le diabète (en particulier la metformine)”.

5. Les Baies réduisent le pic d’insuline après les repas

Des études montrent que le corps a besoin de moins d’insuline pour équilibrer le sucre après un repas si des baies ont également été consommées. Dans une étude sur des femmes en bonne santé en Finlande, on a demandé aux sujets de manger du pain blanc et du pain de seigle avec ou sans une sélection de différentes purées de baies. L’amidon contenu dans le pain seul fait grimper la glycémie après les repas. Mais les chercheurs ont découvert que l’ajout de baies au pain réduisait de façon significative le pic d’insuline après les repas.

Les fraises, les myrtilles, les airelles rouges et les myrtilles ont été efficaces. Il en allait de même pour un mélange de fraises, de myrtilles, de canneberges et de mûres.[vii]

6. Cumin noir (Nigella Sativa) : seulement 2 grammes réduisent la résistance à l’insuline

Dans une étude portant sur 94 patients diabétiques, les chercheurs ont prescrit 1, 2 ou 3 grammes de Nigella sativa (Nigelle cultivée) par jour. Ils ont découvert que pour la dose de 2 grammes par jour, le cumin noir réduisait de façon significative la glycémie à jeun et l’insulinorésistance. La dose plus élevée de 3 grammes par jour n’a pas donné d’avantages supplémentaires.[viii]

La graine noire est appréciée depuis des milliers d’années pour ses propriétés curatives. On l’appelle parfois coriandre romaine, sésame noir, cumin noir et carvi noir. On l’appelle le remède pour tout sauf la mort.

7. La spiruline augmente la sensibilité à l’insuline de 225 %

Dans une étude aléatoire sur des patients insulinorésistants, les chercheurs ont comparé le pouvoir de la spiruline et du soja pour contrôler les niveaux d’insuline.[ix] Ils ont donné à 17 patients 19 grammes de spiruline par jour. Les 16 autres patients ont reçu 19 grammes de soja. Après huit semaines, le groupe à la spiruline a en moyenne augmenté sa sensibilité à l’insuline de 224,7 %, tandis que le groupe au soja a augmenté sa sensibilité à l’insuline de 60 %.

De plus, 100 % des personnes du groupe à la spiruline ont amélioré leur sensibilité à l’insuline, alors que seulement 69 % des personnes du groupe au soja ont amélioré leur sensibilité à l’insuline.

8. La berbérine tout aussi bonne que trois médicaments différents contre le diabète

La berbérine est un composé amer que l’on trouve dans les racines de plusieurs plantes, y compris l’Hydraste du Canada, le raisin de l’Oregon et l’épine-vinette. Des études prouvent qu’il est aussi bon que les médicaments sur ordonnance contre le diabète.

Des chercheurs chinois ont comparé la berbérine à la metformine dans une étude pilote menée auprès de 36 patients. Ils ont découvert que la berbérine abaissait la glycémie tout aussi bien que la metformine en seulement trois mois. Les patients ont également diminué de façon significative leur glycémie à jeun et leur glycémie après les repas.

Dans la même étude, les chercheurs ont administré de la berbérine à 48 diabétiques pendant trois mois. Après seulement une semaine, la berbérine a abaissé à la fois la glycémie à jeun et après les repas. De plus, leur insulinorésistance a chuté de 45 %.[x]

D’autres chercheurs ont effectué une méta-analyse de 14 études auxquelles ont participé 1 068 participants. Ils ont découvert que la berbérine était aussi efficace que la metformine, le glipizide et la rosiglitazone. Ce sont trois des principaux médicaments contre le diabète sur le marché.[xi] Et la berbérine n’a pas d’effets secondaires graves.

Pour plus de 70 études sur ce composé végétal, visitez la page de Green Med Info sur la berbérine.


[i] Teayoun Kim, Jessica Davis, Albert J Zhang, Xiaoming He, Suresh T Mathews. Curcumin activates AMPK and suppresses gluconeogenic gene expression in hepatoma cells. Biochem Biophys Res Commun. 2009 Oct 16;388(2):377-82. Epub 2009 Aug 8. PMID: 19665995

[ii] Hassan Mozaffari-Khosravi, Behrouz Talaei, Beman-Ali Jalali, Azadeh Najarzadeh, Mohammad Reza Mozayan. The effect of ginger powder supplementation on insulin resistance and glycemic indices in patients with type 2 diabetes: A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Complement Ther Med. 2014 Feb ;22(1):9-16. Epub 2014 Jan 8. PMID: 24559810

[iii] Tahereh Arablou, Naheed Aryaeian, Majid Valizadeh, Faranak Sharifi, Aghafatemeh Hosseini, Mahmoud Djalali. The effect of ginger consumption on glycemic status, lipid profile and some inflammatory markers in patients with type 2 diabetes mellitus. Int J Food Sci Nutr. 2014 Feb 4. Epub 2014 Feb 4. PMID: 24490949

[iv] Paul A Davis, Wallace Yokoyama. Cinnamon intake lowers fasting blood glucose: meta-analysis. J Med Food. 2011 Sep ;14(9):884-9. Epub 2011 Apr 11.PMID: 21480806

[v] Joanna Hlebowicz et al, “Effect of cinnamon on postprandial blood glucose, gastric emptying, and satiety in healthy subjects.” Am J Clin Nutr June 2007 vol. 85 no. 6 1552-1556

[vi] Martin de Bock, José G B Derraik, Christine M Brennan, Janene B Biggs, Philip E Morgan, Steven C Hodgkinson, Paul L Hofman, Wayne S Cutfield. Olive (Olea europaea L.) leaf polyphenols improve insulin sensitivity in middle-aged overweight men: a randomized, placebo-controlled, crossover trial.

[vii] Riitta Törrönen, Marjukka Kolehmainen, Essi Sarkkinen, Kaisa Poutanen, Hannu Mykkänen, Leo Niskanen. Berries reduce postprandial insulin responses to wheat and rye breads in healthy women. J Nutr. 2013 Apr ;143(4):430-6. Epub 2013 Jan 30. PMID: 23365108

[viii] Abdullah O Bamosa, Huda Kaatabi, Fatma M Lebdaa, Abdul-Muhssen Al Elq, Ali Al-Sultanb. Effect of Nigella sativa seeds on the glycemic control of patients with type 2 diabetes mellitus. Indian J Physiol Pharmacol. 2010 Oct-Dec;54(4):344-54.PMID: 21675032

[ix] Azabji-Kenfack Marcel, Loni G Ekali, Sobngwi Eugene, Onana E Arnold, Edie D Sandrine, Denis von der Weid, Emmanuel Gbaguidi, Jeanne Ngogang, Jean C Mbanya. The Effect of Spirulina platensis versus Soybean on Insulin Resistance in HIV-Infected Patients: A Randomized Pilot Study. Nutrients. 2011 Jul ;3(7):712-24. Epub 2011 Jul 18. PMID: 22254118

[x] Yin J, Xing H, Ye J. Efficacy of berberine in patients with type 2 diabetes mellitusMetabolism May 2008;57(5):712-7 Pubmed 18442638

[xi] Dong H, Wang N, Zhao L, Lu F. Berberine in the treatment of type 2 diabetes mellitus: a systemic review and meta-analysisEvid Based Complement Alternat Med. 2012;2012:591654 Pubmed 23118793

Laisser un commentaire

Top