Le gouvernement révoque les droits religieux de la Communauté Amish hors-réseau et les force à utiliser l’électricité

Amish men

Une communauté Amish du comté de Warren vient de perdre une bataille majeure contre l’État qui exige maintenant qu’ils violent leurs croyances religieuses et utilisent l’électricité. Malgré le fait que la famille Yoder n’a jamais fait de mal à personne en n’utilisant pas d’électricité, le gouvernement les oblige tout de même à se brancher au réseau.

Au cœur de la religion Amish se trouve le rejet de l’individualisme. L’orientation anti-individualiste Amish est le motif du rejet des technologies économes en main d’œuvre qui pourraient rendre une personne moins dépendante de sa communauté. Les innovations modernes comme l’électricité pourraient déclencher une concurrence pour les biens de statut, ce qui est en conflit direct avec le mode de vie Amish. Par conséquent, ils les rejettent.

Bien que le mode de vie Amish puisse sembler étrange aux autres, le fait qu’il ne cause aucun mal devrait signifier que personne ne devrait être en mesure de les forcer à changer. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

La famille Yoder vit hors réseau. Ce mode de vie religieux hors réseau comprend l’utilisation de toilettes à compostage automatique – une “pièce privée à l’ancienne” – qui ne nécessite pas d’électricité ni d’eau courante.

Si la famille Yoder avait déversé ses eaux usées brutes dans le bassin hydrologique public ou pollué la collectivité de quelque façon que ce soit, il aurait été plus sensé de les obliger à se raccorder au réseau. Or, ce n’est pas le cas.

La famille Yoder est obligée de violer ses croyances religieuses et d’aller à l’encontre de ses traditions de longue date – qui n’ont fait de mal à personne – pour le simple fait qu’elle viole un code municipal qui exige que tous les propriétaires fonciers soient reliés au réseau.

Depuis des années, les Yoder ont réussi à lutter contre l’exigence de raccordement aux égouts. Cependant, ils seront maintenant obligés de brancher une pompe électrique de broyage. La cour a statué que la pompe électrique était le “moyen le moins intrusif ” de raccordement au réseau d’égouts.

La juge Patricia A. McCullough a exprimé sa dissidence, soutenant que les Yoder sont sincères dans leur évitement religieux de l’électricité. “Je crois que les Yoder sont privés de leur droit à la liberté religieuse”, a-t-elle écrit.

Le gouvernement américain a toujours la main la plus lourde pour ceux qui ne présentent vraiment aucune menace.
http://www.ydr.com/story/news/2018/01/08/pa-amish-family-wanted-continue-using-their-privy-court-rules-they-must-connect-electric-powered-sew/1013116001/ 

Le tribunal Pa. s’est prononcée contre la famille Amish et leur intimité, en ordonnant des raccordements à l’égout et à l’électricité

  La famille utilise des toilettes extérieures qui ne nécessitent ni eau courante ni électricité, mais le tribunal leur a ordonné de se raccorder aux égouts.

ydr.com

L’American Civil Liberties Union (l’Union pour les Libertés Civiles Américaines) a également pesé sur le jugement, notant leur inquiétude pour la liberté religieuse des Yoder ainsi que le fardeau excessif imposé aujourd’hui d’installer la pompe.

“Ils n’ont pas considéré les autres moyens par lesquels le gouvernement aurait pu atteindre ses fins”, a déclaré Sara Rose, une avocate de haut rang de l’ACLU.

Rose a dit que, bien que cette affaire n’a pas établi de précédent, il ne fait aucun doute qu’elle sera citée dans les cas futurs qui peuvent s’appliquer à la Pennsylvanie Religious Freedom Protection Act (Loi pour la Protection des Libertés Religieuses en Pennsylvanie).

Un tribunal d’État de Pennsylvanie a ordonné à une famille Amish de l’Ancien Ordre d’utiliser l’électricité et de se brancher au réseau d’égout public – même si cela viole leurs croyances religieuses. https://buff.ly/2Ddw3FM 

Malheureusement, dans ce que l’on appelle le “Pays des Libertés”, le gouvernement peut et vous obligera à vous conformer ou à faire face aux conséquences. Cette conformité frappe souvent le plus durement les communautés amish innocentes.

Comme le TFTP l’a rapporté l’an dernier, Samuel Girod, un agriculteur Amish qui fabriquait des produits de santé naturels a été accusé de complot pour la façon dont il étiquetait ses baumes.

En juin, Girod a été condamné à six ans de prison pour obstruction d’un organisme fédéral et pour avoir fabriqué et vendu des produits de santé à base d’herbes médicinales qui n’étaient pas étiquetés adéquatement comme l’exige la loi fédérale.

Dans un autre cas, qui a connu une fin heureuse, Sarah Hershberger, une enfant Amish de 12 ans de l’Ohio, a été persécutée et kidnappée par le gouvernement parce qu’elle et ses parents refusaient la chimiothérapie pour traiter son cancer.

En juin 2013, Sarah recevait une chimiothérapie à l’hôpital et ses parents étaient convaincus que cela aggravait son état.

“Nous étions presque certains que nous allions la perdre si nous continuions à faire de la chimio”, a dit Anna Hershberger, la mère de Sarah.

Les parents ont commencé à s’opposer au traitement et se sont heurtés à une forte résistance de la part du personnel de l’hôpital, qui les a même traduits en justice pour tenter d’obtenir la tutelle de Sarah. Les médecins avaient indiqué que sans chimiothérapie immédiate, Sarah mourrait dans les six mois.

La famille s’est tenue ferme dans leur refus du traitement, ce qui a déclenché une bataille juridique intense. À un moment donné, pendant l’épreuve, la famille a été forcée de fuir le pays pour ne pas que Sarah soit enlevée par l’hôpital. Finalement, la famille a gagné devant les tribunaux et il a été décidé qu’ils avaient le droit légal et constitutionnel de traiter son cancer comme bon leur semblait.

Aujourd’hui, des années plus tard, Sarah est non seulement toujours en vie, mais elle est aussi en pleine santé et sans cancer.

 

Traduction : Irène

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

Laisser un commentaire