La révolution du cancer : un programme innovant pour inverser et prévenir le cancer

 

La moitié des hommes et un tiers des femmes seront atteints d’un cancer à un moment donné de leur vie. Heureusement, il existe des moyens de réduire considérablement vos risques, comme le décrit en détail le livre du Dr Leigh Erin Connealy,” The Cancer Revolution: A Groundbreaking Program to Reverse and Prevent Cancer “. L’intérêt de Connealy pour la prévention et le traitement du cancer est né de son long parcours personnel en matière de santé.

“Quand ma mère était enceinte de moi, elle a commencé à saigner. Le médecin lui a administré un médicament appelé DES (diéthylstilbestrol). C’était donné aux femmes dans les années 50 pour éviter les fausses couches. Environ 16 ans plus tard, mes parents ont reçu une lettre… [disant] “Ce médicament cause le cancer, des problèmes hormonaux et anatomiques. Vous devez aller au centre de cancérologie Anderson de l’Université du Texas et faire un bilan complet.”

À l’âge de 16 ans, j’ai commencé à faire des frottis, des colposcopies et des biopsies… Ils m’ont dit qu’il faudrait me suivre continuellement pour ce problème. Je suis allée à l’Université de l’Ecole du Texas de Santé Publique et j’ai fait ma maîtrise en DES…[apprentissage] sur les complications…

“J’en ai eu beaucoup. Aujourd’hui, j’en ai encore beaucoup. Toute ma mission est [d’éviter] le cancer, parce que j’étais tellement à risque. Heureusement, au cours de mon périple… j’ai rencontré des praticiens qui avaient eu un cancer eux-mêmes, qui l’avaient combattu et avaient gagné. Je dis toujours aux gens : “Tu apprends de ceux qui ont déjà suivi ce chemin et qui sont devenus maîtres de leur guérison.”

Principales stratégies anticancéreuses : alimentation et désintoxication

Optimiser la capacité de votre corps à brûler les graisses comme principal carburant en adoptant un régime alimentaire cétogène et/ou le jeûne est un aspect fondamental de la prévention et du traitement du cancer. La désintoxication est un autre élément crucial. Le livre de Connealy contient un chapitre centré sur la désintoxication, car la plupart d’entre nous sommes inondés de milliers de toxines chaque jour, dont beaucoup ont un potentiel cancérigène.

“L’eau, l’air et le sol sont contaminés”, dit-elle. “Si vous vivez dans le monde d’aujourd’hui… la première chose que vous devez faire est la désintoxication sur une base régulière, d’une façon ou d’une autre. Vous pouvez faire beaucoup de choses seul à la maison….

Nous effectuons des tests aux métaux lourds et des tests de charge toxique à tous les patients…[Les phtalates sont] la principale chose. Les phtalates sont partout…[et] nous savons qu’ils causent le cancer, des maladies cardiaques et le diabète… Puis [il y a] les métaux lourds – mercure, cadmium, plomb, oxydes, aluminium et arsenic.

Puis [il y a] les composés benzéniques… la pollution de l’air intérieur, la pollution de l’air extérieur… les dents toxiques. Les gens ne réalisent pas que leurs dents sont connectées au reste de leur corps. Il y a des toxines produites par différentes infections et/ou canaux radiculaires

Ensuite, il y a [la pollution de l’eau]… Même si vous ne prenez pas d’ordonnance de votre médecin, vous l’obtenez de l’eau. Qu’il s’agisse de médicaments pour la tension artérielle, de chimio, de pilules contraceptives… c’est dans l’approvisionnement en eau. Vous les avalerez, même si vous purifiez l’eau.”

Stratégies simples de désintoxication

En ce qui concerne la filtration de l’eau, rappelez-vous que la filtration de l’eau de votre douche peut être plus importante que la filtration de votre eau de boisson, puisque vous absorbez trois fois plus de produits chimiques par la peau que par voie orale. Il existe de nombreuses façons d’éliminer les toxines. L’un des moyens les plus simples et peut-être le plus sûr est d’utiliser un sauna à infrarouge lointain à faible CEM associé à une lumière proche infrarouge, car votre peau est un organe majeur de l’élimination.

Connealy a eu un sauna dans son bureau pendant près de 18 ans. “Je dis aux gens que le meilleur investissement qu’ils peuvent faire… c’est d’investir dans un sauna infrarouge”, dit-elle. Non seulement c’est utile pour la désintoxication, mais les cellules cancéreuses ne s’en sortent pas bien dans des conditions de chaleur extrême.

Ajouter de l’ozone à votre sauna est une autre stratégie anticancéreuse efficace. Coupler le générateur d’ozone à un générateur d’oxygène est idéal. Placez le générateur d’ozone dans le sauna avec un petit ventilateur pour évacuer l’excès. Connealy recommande également de faire des lavements au café bio et de prendre des bains réguliers avec du sel d’Epsom, du bicarbonate de soude et de l’argile.

“Les effets médicinaux du sel d’Epsom sont phénoménaux”, dit-elle. “Ça détend le système nerveux. Le magnésium est impliqué dans 400 réactions chimiques dans votre corps. Il détend l’ensemble du système musculaire. Puis le bicarbonate de soude… Il aide à oxygéner. C’est antimicrobien. Il alcalinise le corps. Ce sont de simples petites choses que nous pouvons faire dans le confort de notre foyer.”

Elle utilise également de la zéolithe pour une détoxication quotidienne, ainsi que 10 onces de jus de légumes vert frais chaque matin et de la vitamine C, cette dernière ayant des effets antimicrobiens, antiproduitschimiques, anticancéreux et alcalinisants puissants. “Les gens disent parfois qu’ils ne peuvent pas se permettre certaines de ces choses”, dit M. Connealy. “Si, vous pouvez vous le permettre. Vous devez mettre en place vos priorités. La santé est votre atout le plus important.”

Sur le dépistage du cancer

Une autre section de son livre traite du dépistage du cancer. Bien qu’il soit important de détecter le cancer à un stade précoce, il a été démontré que de nombreux tests de dépistage font plus de mal que de bien, ce qui nécessite la prise en compte des avantages et des inconvénients. (En savoir plus ici et ici.)

Pour les femmes, les tests de cancer les plus couramment utilisés sont le frottis, les mammographies et les coloscopies. Bien que Connealy soit d’avis que le frottis est un bon outil, elle est moins enthousiaste à l’égard des mammographies, les qualifiant d'”outil d’investigation inadéquat et incomplet pour le cancer, surtout si vous avez des seins denses”. Dans sa pratique, elle recommande plutôt l’échographie et la thermographie. Elle explique son choix en disant:

“La norme de soin est que la patiente doit subir une mammographie. C’est ce que je suis censé dire aux patients. Mais je dis aux gens : “Regardez. Vous n’aurez pas toutes les réponses.” Je fais de la thermographie depuis longtemps. Je trouve la plupart des cancers du sein sur thermographie, par opposition à la mammographie.”

Chez les hommes, les tests de dépistage du cancer les plus courants comprennent le test du PSA, qui s’est révélé très imprécis et qui peut causer des lésions physiques.

La révolution du cancer : Le Dr Mercola s’entretient avec le Dr Connealy

 

(Vous pouvez télécharger la transcription de l’entrevue ici.)

Des tests sanguins qui révèlent votre risque de cancer

Plutôt que de se fier à ces tests conventionnels de dépistage du cancer, Connealy utilise des tests sanguins standard pour vérifier des choses comme l’inflammation et la résistance à l’insuline, qui sont tous deux des précurseurs et des signes distinctifs de toutes les maladies, y compris le cancer. L’un de ces tests est le test de la protéine C réactive à haute sensibilité (CRP), qui est un marqueur non spécifique de l’inflammation. “Elle ne me dit pas où se trouve le cancer, mais elle me dit que quelque chose se prépare”, dit-elle. “Nous voulons voir une protéine réactive C inférieure à 1.”

L’autre test sanguin qu’elle utilise chez tous les patients est le test de l’hémoglobine A1C, qui reflète votre glycémie au cours des 90 derniers jours. La raison de ce test est que l’hyperglycémie est un environnement favorable au cancer. “Ces deux tests seuls nous diront que vous avez un environnement favorable au cancer “, dit M. Connealy. D’autres tests sanguins tangibles sont régulièrement utilisés par Connealy :

— Un test de profil de cancer (sang et urine à jeun) des Laboratoires Métaboliques Américains, qui vérifie :

  • gonadotrophine chorionique humaine quantitative (hCG)
  • Phosphohexose isomérase (PHI), enzyme de l’hypoxie ou du manque d’oxygène, qui permet au cancer de prospérer.
  • Sulfate de déshydroépiandrostérone (DHEA), hormone du stress
  • Les hormones thyroïdiennes, car de faibles taux thyroïdiens peuvent vous prédisposer au cancer.
  • La gamma-glutamyl transférase (GGT), marqueur hépatique et outil de dépistage sensible de l’inflammation
  • Arachidonyl-2-chloroéthylamide (ACEA), marqueur non spécifique de nombreux cancers

— ONCOblot

Ce test peut identifier jusqu’ à 33 types de tissus cancéreux et a un taux de précision de 95 %. Il mesure la protéine ENOX2.

— Test de circulation des cellules tumorales par le Centre de recherche sur le cancer génétique (RGCC)

La grande majorité des gens meurent non pas de la tumeur elle-même, mais des cellules souches cancéreuses en circulation, ce qui permet au cancer de se métastaser et de se propager dans tout le corps. Ce test est utilisé après le traitement du cancer pour déterminer si vous devez poursuivre un programme anti-cancer. Connealy explique :

“Même si vous subissez une chirurgie, une chimio ou des radiations, cela n’éliminera pas les cellules tumorales circulantes… La principale cause de récidive est la circulation des cellules tumorales et des cellules souches… Toute personne qui a eu un cancer doit faire vérifier quantitativement les cellules tumorales circulantes [ou] les cellules souches.

“Le RGCC n’est pas le seul laboratoire à le faire, mais… il est présent dans 13 pays [et] possède le plus haut niveau de certification internationale que l’on puisse obtenir. Pour moi, c’est probablement le plus précis…”

La prévention du cancer est pour tout le monde

Connealy explique sa stratégie de base lorsqu’elle travaille avec des patients dans sa pratique familiale :

“J’essaie de… trouver où se situent tous leurs déséquilibres, s’il y a des carences nutritionnelles, des substances toxiques, des métaux lourds, s’ils ont les bons antioxydants, si leurs mitochondries fonctionnent ou non ? Ensuite, je fais tous les tests hormonaux. Je recherche aussi le cancer, parce que nous devons tous adopter cette prévention….

Aujourd’hui, nous avons cet incroyable test en laboratoire… Je fais les tests nutritionnels, et ce n’est pas seulement une vérification nutritionnelle. Il vérifie leurs intestins. Il contrôle leurs antioxydants. Il vérifie tout. Vous savez à quoi vous avez affaire plus spécifiquement. Croyez-le ou non, les compagnies d’assurance paient pour tous ces tests. Ce n’est pas comme si c’était financièrement inabordable parce que toutes les compagnies d’assurance paient à peu près tout cela, que ce soit pour les analyses sanguines ou nutritionnelles.”

Elle utilise également des suppléments nutritionnels connus pour améliorer la fonction mitochondriale et/ou aider à l’élimination des cellules souches cancéreuses. Il existe environ 50 agents différents qui ont un effet connu sur les cellules tumorales circulantes et les cellules souches, y compris la vitamine C, la vitamine D, la curcumine et l’agaricus, un type de champignon.

En ce qui concerne la vitamine C – qui a récemment fait la une des journaux lorsque les chercheurs ont découvert que la vitamine C en intraveineuse (IV) double l’efficacité de la chimiothérapie et du traitement radiologique – la vitamine agit en produisant du peroxyde d’hydrogène. Ce stress oxydatif est ce qui tue les cellules cancéreuses, alors que les cellules saines ont plusieurs voies par lesquelles elles peuvent éliminer le peroxyde d’hydrogène.

L’association de la vitamine C par voie intraveineuse avec la cétose nutritionnelle et le jeûne pendant 14 à 48 heures avant et pendant la chimio a donné des résultats encore plus remarquables, comme l’a montré un récent entretien avec le Dr Abdul Slocum.

Dans certains cas, Connealy ajoutera de la vitamine K3 à son protocole de vitamine C. K3 est une forme synthétique de vitamine K2, conçue pour les tumeurs qui ont une catalase élevée. En plus de ces agents naturels, dont la plupart ne sont pas administrés d’un seul coup, elle a recours à la technique des oligonucléotides de soutien (SOT).

La thérapie SOT consiste à prendre des cellules tumorales circulantes et à inverser l’ingénierie d’un ARN messager (ARNm) pour perturber l’ADN des cellules tumorales circulantes. L’ARNm est ensuite administré par voie intraveineuse et a un effet de destruction ciblée de 24 heures, sept jours par semaine, qui dure environ quatre mois et demi. Bien qu’il ne puisse pas être utilisé pour les masses (tumeurs), il s’attaque aux cellules tumorales circulantes, qui sont responsables de 95 % des métastases et de la mort.

Traitements alternatifs : Cryothérapie, chimiothérapie IPT et thérapie hyperthermique

Alors que la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie font partie intégrante des soins conventionnels contre le cancer, Connealy fait les choses un peu différemment. Par exemple, elle a récemment commencé à travailler avec un radiologue interventionnel qui fait de la cryothérapie, pendant laquelle vous congelez les cellules.

“J’avais une patiente avec une tumeur de la taille d’un pamplemousse sur sa paroi thoracique droite, une tumeur neuroendocrinienne. Elle avait un cancer du sein au sein gauche et une tumeur neuroendocrinienne [à sa droite]. Elle avait déjà été soignée par d’autres médecins qui ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire. Elle est venue me voir. La tumeur neuroendocrinienne a disparu par la cryo-procédure. La tumeur de gauche est partiellement disparue….

Si c’est quelque chose de petit que nous pouvons approcher, je recommanderai le cryo parce que la chirurgie est une procédure très intrusive… Chez certains patients, vous faites tout pour vous débarrasser de la charge tumorale parce que la charge tumorale est immunosuppresseur. Les patients peuvent avoir besoin de chimio. Si j’ai des patients qui ont le cancer à plusieurs endroits dans le corps, je recommanderai la chimio IPT. C’est une thérapie de potentialisation de l’insuline par chimio.

La chimio IPT utilise une chimio à faible dose après que j’ai fait les tests de sensibilité avec le RGCC. Il me dira quels sont les agents idéaux pour ces patients en particulier. On en fait un cocktail. On donne de l’insuline. Il abaisse la glycémie à un moment thérapeutique. On donne les médicaments de chimio.

J’ai aussi acheté une machine française appelée iTherm. J’ai utilisé la machine iTherm pour certains cancers. Lorsque vous passez votre test du CCRG, il me dit si vos cellules réagissent à la protéine du choc thermique. Il me dira les trois protéines différentes et la sensibilité.

Les cancers spécifiques, comme le cancer du sein, sont très faciles à traiter avec la machine d’hyperthermie. Nous nous sommes entraînés avec le médecin en France qui n’autorise les traitements intégratifs que si vous avez un cancer de stade 3 ou 4. Il a passé beaucoup de temps avec nous en téléconférence, nous expliquant ce protocole de traitement particulier.

Je vais combiner cela avec le gui, une substance naturelle immunomodulatrice. Nous combinons toutes ces choses ensemble. Parce que la première chose qu’il faut faire si nous avons beaucoup de tumeurs, c’est de les réduire en un problème gérable. Ensuite, si c’est facilement accessible avec un cryo ou une intervention chirurgicale, nous le ferons. J’ai eu des cas où une tumeur du sein de 9 centimètres avec une chimio à faible dose et un gui hypodermique est tombée à zéro en un mois.”

Plus d’informations

Connealy a fait un excellent travail de compilation avec cune variété de ressources précieuses dans son livre,”The Cancer Revolution“. Si vous ou quelqu’un que vous aimez êtes atteint d’un cancer, il vaut certainement la peine de le lire. Pour en savoir plus sur la clinique de Connealy et pour acheter son livre, veuillez visiter le site www.connealymd.com.

Pour ce qui est de trouver un oncologue ou un médecin ouvert d’esprit et disposé à mettre en œuvre ce genre de méthodes d’intégration, un organisme appelé The Best Answer for Cancer est une ressource utile qui dresse la liste des médecins qualifiés. Vous trouverez plus d’informations sur www.bestanswerforcancer.org. Il s’agit d’un organisme hybride sans but lucratif qui offre des services à la fois aux médecins intégratifs et aux patients atteints de cancer et autres maladies chroniques.

J’ai aussi récemment interviewé le Dr William LaValley, qui a créé des bases de données à la fine pointe de la technologie sur des études couvrant la biologie moléculaire du cancer et les bienfaits anticancéreux des suppléments nutritionnels et des médicaments réintroduits (médicaments utilisés hors étiquette). Ne perdez pas de vue cette interview importante, qui devrait être publiée sous peu. LaValley forme également des oncologues et des médecins et collabore avec eux pour traiter les patients atteints de cancer à l’aide de traitements moléculaires ciblés fondés sur des données probantes.

Vous trouverez plus d’informations sur son site web, lavalleymdprotocols. com. C’est une autre ressource que vous et votre médecin pouvez consulter. Enfin, bien que les traitements intégratifs contre le cancer soient très prometteurs, n’oubliez pas que vos choix quotidiens jouent un rôle primordial dans la réussite de votre traitement. Comme l’a noté Connealy :

“Optimisez votre alimentation, votre désintoxication, vos hormones, vos niveaux de nutriments inflammatoires. Ne dépensez pas 10 000 $ ou 20 000 $ pour une intervention dans un corps sale. Préparez votre corps. Je prépare mes patients deux semaines avant l’intervention chirurgicale. N’allez pas en chirurgie quand vous n’avez pas de bons niveaux de nutriments, quand vous n’avez pas un bon système immunitaire, quand vous avez des inflammations. Préparez le corps. Le résultat en sera éminemment amélioré.”

L’une des choses que nous pouvons presque tous faire est de faire des choix alimentaires qui permettent à votre corps d’utiliser les graisses comme principal carburant. Je décris un régime cyclique cétogène modifié qui accomplit ceci dans mon livre,”Fat for Fuel (Le gras comme carburant).” Même si vous optez pour une thérapie conventionnelle, la cétose nutritionnelle peut s’avérer extrêmement utile.

A propos de l’auteur:

Né et élevé dans le centre-ville de Chicago, IL, le Dr Joseph Mercola est un ostéopathe formé en médecine naturelle et traditionnelle. Certifié en médecine familiale par le Conseil d’administration, le Dr Mercola a été président du département de médecine familiale du St. Alexius Medical Center pendant cinq ans et, en 2012, il a reçu la bourse de recherche de l’’American College of Nutrition (ACN).

Alors qu’il était en pratique à la fin des années 80, le Dr Mercola s’est rendu compte que les médicaments qu’il prescrivait aux patients souffrant de maladies chroniques ne fonctionnaient pas. Au début des années 90, il a commencé à explorer le monde de la médecine naturelle et a rapidement changé sa façon de pratiquer la médecine.

En 1997, le Dr Mercola a fondé Mercola. com, qui fait maintenant partie du top 10 des sites de santé sur Internet. Sa passion est de transformer le paradigme médical traditionnel aux États-Unis. “L’établissement médical actuel tue et blesse de façon permanente des millions d’Américains… Vous voulez des solutions de santé pratiques sans le battage médiatique, et c’est ce que j’offre.”

Visitez Mercola. com pour plus d’informations, ou lisez la biographie complète et le curriculum vitae du Dr Mercola ici.

Traduction : Michelle Cavenel

Relecture : PFC Francophone

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

Laisser un commentaire