La conscience collective va changer le monde !

coneccion-tetesbleues

La conscience

Bien que la conscience puisse être difficile à expliquer , de nombreuses références communes la résumant énoncent que c’est une combinaison de la prise de conscience individuelle des pensées, sentiments et expériences extérieures qui nous donne une certaine forme de reconnaissance de soi.

Le mot lui-même est dérivé du latin, qui signifie ” savoir combiné” ou “connaissance commune”. Comme Max Velmans et Susan Schneider l’ont écrit dans “The Blackwell Companion to Consciousness” :

Sin-título-superman

Tout ce dont nous sommes conscients à un moment donné fait partie de notre conscience, faisant de l’expérience consciente à la fois l’aspect le plus familier et le plus mystérieux de notre vie.”

Nos expériences conscientes changent constamment ; notre conscience peut changer d’un moment à l’autre, cet état permanent instable modifie notre état de conscience dans une danse continue de l’esprit. En somme, nous savons que notre esprit conscient est l’influence déterminante, le système de contrôle de tout ce que nous faisons, disons, pensons, ressentons et expérimentons.

Nous en savons si peu sur notre état de conscience. La seule chose que nous savons, c’est que c’est vraiment une chose étonnante et puissante que nous pouvons utiliser pour apporter des changements. Certains disent que notre conscience est notre connexion directe à Dieu ou à notre âme, nous permettant de nous connecter à l’univers.

 

Notre monde est le reflet de la conscience de chacun

Ce que nous voyons en tant que conscience planétaire se manifeste dans la réalité. Comme Arjun l’a écrit dans un de ses articles intitulé “10 Scientific Studies That Prove Consciousness Can Alter Our Physical Material World“, la conscience peut avoir une influence considérable sur ce qui se passe dans le monde physique. Que nous apprennent les éléments suivants au sujet de notre conscience planétaire à l’heure actuelle ?

Les stocks de poissons ont été réduits d’environ soixante-dix pour cent, la plupart étant en déclin irréversible. Les forêts tropicales du monde ont été détruites à plus de cinquante pour cent. Nous perdons chaque jour plus de deux cents espèces de plantes, d’animaux et d’insectes à cause de la déforestation.

Les taux d’extinction sont plus de mille fois supérieurs au taux naturel.
La destruction généralisée de l’habitat a anéanti des milliers d’écosystèmes naturels.
La surexploitation des pâturages et l’utilisation de produits chimiques toxiques contribuent à la salinité, à l’aridité et à la perte de sol.

Un tiers des terres végétales au niveau mondial a été perdu en raison de la surexploitation des paturages et la mauvaise pratique agricole, tandis que les nappes phréatiques disparaissent en raison de la surutilisation et de la demande croissante.

S’agit-il d’une conscience d’intérêt personnel (fermée sur soi) ou d’une conscience connectée (ouverte vers les autres)? Pourquoi sommes-nous dans le déni ? Est-ce parce que nous sommes tous trop à l’aise ( dans notre routine) et que nous pensons que c’est le problème de quelqu’un d’autre ? Qui va résoudre le problème ?

 

Il est temps de se réveiller

Alors que beaucoup d’entre nous se sont endormis, il est maintenant temps de se réveiller et tout le monde est le bienvenu. Notre conscience planétaire a été obscurcie par l’attention que nous portons aux intérêts personnels et au divertissement.

Ce manque de conscience et de compréhension de l’interdépendance est l’essence même de notre impasse. Si nous considérons le bellicisme (domination) et le contrôle des ressources naturelles comme la norme, voilà ce que nous obtenons. Si nous voyons le monde comme un endroit paisible, aimant et connecté, c’est ce que nous obtiendrons.

Si nous voyons le monde comme un endroit pour grandir et développer une vision plus altruiste de l’univers, alors c’est ce que nous aurons. En fin de compte, c’est à nous de choisir. Il n’y a personne à blâmer et à juger, car les questions et les problèmes du monde sont de notre responsabilité collective.

Jeremy Rifkin, président de “Foundation on Economic Trends (FOET)”, suggère dans son livre ‘The Empathetic Civilisation’ que l’empathie est un aspect crucial qui va déterminer notre avenir. Rifkin soutient que le développement d’une conscience empathique est ce dont nous avons besoin pour faire face à nos défis mondiaux.

Nous devons travailler ensemble et nous comprendre mutuellement. Si nous développons une conscience planétaire de bonté et de compassion bienveillante comme Bouddha l’a suggéré il y a deux mille cinq cents ans, nous serions dans une situation très différente aujourd’hui.

 

Le point de basculement

Nous pouvons voir par l’expérience allemande comment Hitler, un seul homme, a influencé tant de gens à faire des choses qu’ils n’auraient pas faites autrement. Son pouvoir, ou sa perception du pouvoir, son charisme, ses visions et son éloquence, ainsi qu’une certaine propagande efficace, ont influencé les masses à suivre ses idéologies.

Il y a eu un ” point de basculement ” qui a permis à Hitler de faire ce qu’il voulait.

S’il n’avait pas eu l’appui des masses, il n’aurait été qu’un autre fou qui criait dans sa boîte à savon. Malcolm Gladwell, auteur de ” The Tipping Point “, souligne comment les idées, les pensées et les gens peuvent influencer les tendances de la société.

Une fois qu’il y a suffisamment de personnes qui partagent les mêmes idées, les choses commencent à changer, ou à ” basculer ” sur une grande échelle. Au fur et à mesure que la conscience change et se répand dans les communautés, l’élan s’installe, forçant un changement rapide dans la façon dont les choses se font.

Il est intéressant de noter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une majorité pour influencer ou changer la conscience globale des grands groupes. Il suffit qu’il y ait suffisamment d’acteurs influents clés respectés dans certains milieux pour influencer et persuader les autres.

Une fois que la mécanique est en mouvement et qu’un changement de conscience gagne en traction, tout est possible. Nombreux sont ceux qui s’efforcent de mettre fin à l’hostilité, aux guerres, à la souffrance, à la pauvreté, aux inquiétudes environnementales et aux inégalités.

Ces gens ouvrent la voie à un changement collectif pour le bien de tous, nous pouvons tous les aider à accélérer le processus.

 

La communication et les réseaux sociaux peuvent vous aider

Le simple fait de prendre conscience de notre mode de vie est le premier pas vers la stabilité. La technologie et les communications commencent à jouer un rôle important dans la communauté mondiale. Ces technologies assurent une plus grande transparence dans les entreprises, les collectivités et les gouvernements.

L’Internet et les réseaux de médias sociaux ont facilité le changement et continueront d’entraver l’accès à l’information contrôlé par les médias depuis longtemps.

La réduction des coûts d’accès à internet a rendu la communication en ligne abordable pour la plupart des gens qui ont accès à un ordinateur. De nouvelles alliances et communautés se forment et les gens agissent ensemble pour créer des changements positifs. Ce mouvement vers une nouvelle conscience collective nous aidera à redéfinir nos vies.

En étant conscient et en laissant notre conscience s’étendre, nous nous libérerons d’une vie de tristesse, de souffrance et d’isolement.

 

Que pouvez-vous faire ?

Partagez avec vos amis et votre famille des histoires, des articles, des documentaires et des sites comme celui-ci qui pourraient être le déclic pour les amener à s’éveiller et à contribuer à enrichir la conscience collective. Nous nous endormons tous de temps en temps, donc ça ne fait pas de mal d’avoir un petit coup de pouce de temps en temps pour réveiller les gens.

Des études ont montré que lorsque des événements mondiaux importants se produisent, il y a des changements corrélés dans la façon de penser des gens à ce moment précis.

Le pouvoir illimité de l’esprit conscient n’a pas encore été pleinement exploré, mais nous savons que des changements subtils dans notre façon de penser peuvent faire d’énormes différences dans notre façon de vivre.

Si nous changeons notre façon de penser en tant qu’individus et que cela a des impacts positifs, imaginez ce qui arriverait si nous nous unissions en une seule entité consciente. Allons vers cela, vers notre état naturel d’unité, alors faisons passer le mot.

 

By Andrew Martin, author of “One – A Survival Guide for the Future…” via Collective Evolution;

Laisser un commentaire