Benjamin Fulford : Synthèse d’informations du 17 juin 2019

fulford-lake.medium-

L’Effrondrement Sioniste se confirme alors que le Coup Monté du Pétrolier d’Oman Échoue à Manipuler les Marchés à Terme du Pétrole

Benjamin Fulford le 17 juin 2019

L’effondrement de la grille de contrôle Sioniste est désormais de notoriété publique, étant donné que même les grands médias de propagande parlent de l’attaque de la semaine dernière sur des pétroliers près d’Oman comme d’un “coup monté”.
La situation en est arrivée au point où d’anciennes colonies des États-Unis comme l’Allemagne et le Japon défient ouvertement et publiquement le Président et le Secrétaire d’État des États-Unis à ce sujet.

Ce revirement surréaliste des évènements est comparable à la chute du Communisme et de l’Union Soviétique.

En ce cas, nous allons assister à la chute du gouvernement de la société des États-Unis et (potentiellement) à la renaissance de la République pour les États-Unis d’Amérique.
En fait, nous pourrions même assister à l’effondrement du pouvoir des groupes secrets de familles qui se dissimulent derrière le monothéisme.

Les 13 lignées familiales qui ont contrôlé le monothéisme sont en fait en train de négocier un nouveau système pour gérer la planète, selon des membres des familles royales Européennes et de la Société du Dragon Blanc (WDS).
Si ces négociations aboutissent, ce sera le plus grand évènement au cours des milliers d’années de l’histoire humaine.
Si elles échouent, ce sera le chaos et l’effusion de sang, particulièrement parmi l’élite, les Illuminati Gnostiques opposés aux lignées familiales, selon des sources.

Même si cela semble exagéré, les évènements actuels du monde réel révèlent un changement fondamental.

Commençons par l’échec du coup monté de l’attaque près de la côte d’Oman.
Des sources du renseignement naval Américain et de la CIA ont suivi la trace de l’argent pour voir qui bénéficiait de cette attaque.
La piste a mené à la société de négoce de matières premières Glencore en Suisse, propriété des Rothschild, qui s’était positionnée de manière à profiter d’une hausse brutale des prix du marché à terme du pétrole avant que l’attaque n’ait lieu, affirment les sources.
Malheureusement, il s’avère que la hausse des prix du marché à terme du pétrole n’a été qu’un sursaut éphémère et les Rothschild n’en ont pas profité comme prévu.
La raison en est que les marchés, et le monde entier, en ont eu assez des Sionistes qui criaient au loup Iranien, selon elles.

Ce qui est intéressant dans cette dernière provocation est la manière dont même une ancienne colonie des États-Unis comme le Japon ne joue plus selon le scénario Sioniste.
Pour citer les bulletins des affaires : “Même si ce sont les États-Unis qui font cette assertion, nous ne pouvons pas simplement nous contenter de la croire”, a déclaré une source proche du Premier Ministre Japonais Shinzo Abe.
Si l’argument de conclure à la responsabilité de l’Iran dans l’attaque est d’avoir l’expertise suffisante pour mener une telle agression, “cela s’appliquerait également aux États-Unis et à Israël”, a commenté une source du Ministère des Affaires Étrangères.

https://japantoday.com/category/national/japan-demands-more-u.s.-proof-that-iran-attacked-tankers

Pour autant que je puisse m’en rappeler, ce genre de réfutation publique Japonaise d’une administration au pouvoir aux États-Unis ne s’est jamais produite depuis que le Japon a perdu la Deuxième Guerre Mondiale.

L’agression à Oman s’est produite alors qu’Abe était en Iran pour obtenir l’accord de l’Iran en faveur d’un nouveau système financier, selon des sources du renseignement militaire Japonais.
Les Iraniens étaient prêts à apporter leur soutien, mais … pas si des Sionistes comme Trump et ses complices Rothschild étaient impliqués, selon les sources.
“Je ne considère pas que Trump soit digne d’un quelconque échange de messages”, a déclaré le Dirigeant Suprême Ali Khamenei à Abe.

https://www.reuters.com/article/us-iran-japan-usa-khamenei/iranian-leader-tells-japans-abe-he-has-no-reply-to-message-from-trump-idUSKCN1TE14V

“L’échec du coup monté pour accuser l’Iran n’a fait qu’affaiblir les Sionistes, et pourrait conduire au limogeage du [Conseiller à la Sécurité Nationale John] Bolton et à des efforts sincères pour parvenir à une rencontre au sommet avec Khamenei”, ont déclaré des sources du Pentagone.

Cependant, l’Iran et d’autres pays vont adopter une ligne dure parce qu’il est évident que les États-Unis vont perdre largement leur guerre commerciale contre la Chine.
En voici la conclusion : les navires qui arrivent aux États-Unis en provenance de Chine remplis de véritables marchandises repartent à vide.
Même si la Chine voulait acheter des marchandises aux États-Unis, elles sont trop chères et en quantité insuffisante.
Donc, dans le monde réel, si le commerce entre les États-Unis et la Chine s’arrêtait, les Américains cesseraient de recevoir des ordinateurs, des smartphones, etc. Chinois alors que les Chinois cesseraient d’être payés en obligations Américaines.
En d’autres termes, les Chinois perdraient au pire un client qui ne peut pas payer ses factures.
Il ne faut pas être grand-clerc pour savoir qui va gagner.

Les déclarations publiques de la semaine dernière par les ministres du commerce respectifs des deux pays soulignent ce déséquilibre du pouvoir.
“Le Président Trump a indiqué qu’il souhaitait fortement une rencontre [avec Xi Jinping]”, a déclaré le conseiller économique de Trump, Larry Kudlow.
Ce dernier a également proféré de vagues menaces.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-13/kudlow-warns-of-consequence-if-china-refuses-trump-summit-invite

Voici quelle a été la réponse :
“La position de la Chine est très claire.
Les États-Unis doivent changer d’attitude, prouver leur sincérité et corriger leurs mauvaises pratiques s’ils veulent que les négociations se poursuivent”, a déclaré le porte-parole du Ministère du Commerce Gao Feng lors d’une conférence de presse.

http://www.xinhuanet.com/english/2019-06/13/c_138140785.htm

Donc, Trump a maintenant demandé une réunion avec Vladimir Poutine lors de la réunion du G-20 du 28 et 29 juin au Japon, dans l’espoir d’obtenir l’aide de la Russie dans ses négociations avec la Chine.

https://tass.com/politics/1064030

Cependant, Trump a menacé l’Allemagne de réduire ses troupes et d’autres sanctions si elle achetait du gaz naturel à la Russie au lieu des États-Unis (à un prix bien supérieur). Cela n’était “rien d’autre qu’un chantage et une forme de concurrence déloyale”, selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-12/trump-says-he-s-considering-sanctions-to-stop-nord-stream-2

Le fait est que le régime Trump menace maintenant de recourir ou recourt déjà à des sanctions contre la Russie, l’Iran, l’Inde, la Turquie, la Chine, la Corée du Nord, l’Allemagne, le Venezuela, le Japon, etc.
Ces “sanctions” ne constituent en réalité que de vaines menaces “d’acheter chez nous ou … !”.
Étant donné le nombre de pays qui n’obtempèrent pas, le costaud de la cour de récréation devient de plus en isolé.

Cependant, cela ne signifie pas que le complexe financier militaro-industriel Américain soit impuissant.
L’agression d’Oman a servi de rappel discret que les militaires Américains disposaient toujours de la capacité technique de bloquer des voies commerciales vitales comme les Détroits d’Hormuz ou de Malacca.

En outre le complexe Anglo/Néerlandais/Américain contrôle toujours la plupart du pétrole mondial, particulièrement au Moyen-Orient.
Il négocie en coulisse avec les autres puissances pétrolières comme la Russie et la France pour créer un Moyen-Orient plus stable et ramener l’Iran à la table des négociations.
Des sources du Pentagone affirment d’ores et déjà : “Le Liban est désormais un protectorat multilatéral non seulement de la Russie, de la France et de l’Italie, mais également du Royaume Uni qui espère entreprendre des forages gaziers avec British Petroleum”.

Le complexe militaro-industriel Américain dispose également encore d’un grand avantage militaire sur tous les autres pays.
“Le rachat de Raytheon par United Technologies devrait permettre à Boeing et Lockheed de se remettre et susciter davantage de concurrence et d’innovation au profit du complexe militaro-industriel”, affirment des sources du Pentagone.

Enfin, comme les grandes manifestations de la semaine dernière à Hong Kong l’ont prouvé, les Asiatiques – y compris l’Inde, les pays de l’ASEAN*, le Japon et la Péninsule Coréenne – ne veulent pas d’une domination complète de la Chine.
Les Asiatiques restent disposés et capables de financer les militaires Américains pour conserver leur indépendance, selon de multiples sources Asiatiques concordantes.

(*L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE ou ASEANa) est une organisation politique, économique et culturelle regroupant dix pays d’Asie du Sud-Est. Elle a été fondée en 1967 à Bangkok (Thaïlande) par cinq pays dans le contexte de la guerre froide pour faire barrage aux mouvements communistes, développer la croissance et le développement et assurer la stabilité dans la région. Aujourd’hui, l’association a pour but de renforcer la coopération et l’assistance mutuelle entre ses membres, d’offrir un espace pour régler les problèmes régionaux et peser en commun dans les négociations internationales. Un sommet est organisé chaque année au mois de novembre. Son secrétariat général est installé à Djakarta (Indonésie).

En 2013, les pays de cette organisation représentaient :

620 millions d’habitants (environ 8,8 % de la population mondiale) ;

2 400 milliards US$ de PIB ;

76 milliards US$ d’investissements étrangers (2010).

Source ; Wikipédia)

Le reste du monde ne veut pas non plus remplacer l’hégémonie Sioniste par le totalitarisme Chinois.
Cela signifie qu’en fin de compte, malgré les apparences, le monde s’assurera que les États-Unis et la Chine vont parvenir à une conclusion gagnant-gagnant.

Entre-temps, les Sionistes utilisent à tout-va leur carte Stuxnet* dans une tentative d’empêcher leur effondrement. Ils ont provoqué une coupure de courant la semaine dernière dans toute l’Argentine étant donné que ce pays se prépare à évincer le complice Sioniste qu’est le Président Mauricio Macri.
L’article du New York Times de la semaine dernière proposant que les États-Unis coupent entièrement le réseau électrique de la Russie était également une menace manifeste du Stuxnet Sioniste.
Cependant, Stuxnet pourrait bien être la dernière carte des Sionistes, étant donné qu’ils perdent leur emprise sur les médias et le système financier. (Ils semblent déjà avoir perdu le contrôle des militaires).

(*Le virus Stuxnet a été signalé pour la première fois par la société de sécurité VirusBlokAda mi-juin 2010, et des antécédents ont été retracés jusqu’à juin 2009. Le virus est probablement inoculé par la mise à jour d’un virus déjà installé sur les ordinateurs cibles ; il contamine ensuite d’autres ordinateurs WinCC du réseau à l’aide d’autres exploits. Une fois dans le système, il utilise les mots de passe par défaut pour faire des requêtes au logiciel. Siemens déconseille cependant de changer les mots de passe par défaut car “cela pourrait affecter le bon fonctionnement de l’usine”. La complexité du ver est inhabituelle pour un malware : l’attaque demande des connaissances en procédés industriels et en failles de Windows à un moment donné, et marque la volonté de perturber des infrastructures industrielles. Le nombre d’exploits Windows “zero day” utilisés est également inhabituel : ces exploits non découverts, rares et précieux, ne sont en effet pas normalement gaspillés par les pirates au point d’en mobiliser quatre dans le même ver. Stuxnet a une taille d’un demi-mégaoctet et est écrit dans différents langages de programmation (y compris C et C++) ce qui est également peu courant pour un malware. Source : Wikipédia)

Le dernier développement dans l’effondrement de leur industrie médiatique a été la révélation qu’un “faux activiste Iranien (qui n’existe pas) a publié 61 articles dans Forbes Magazine (mon ancien employeur)”.

https://twitter.com/libertyblitz/status/1140345944744927232?s=21

Bien que je n’aie pas lu ces 61 articles, il y a fort à parier qu’il s’agissait de propagande belliciste contre l’Iran.

Le tableau ci-dessous montre comment l’industrie belliciste des médias ne cesse de rabâcher des sujets comme les assassinats, le terrorisme et le suicide, même quand les gens se déconnectent parce que ces problèmes sont loin de constituer les plus grandes menaces auxquelles nous sommes confrontés.

http://sustainabilitymath.org/2019/06/06/how-big-is-the-disconnect-between-how-we-die-and-what-the-media-reports/

La tactique séculaire des lignées familiales de diviser pour régner ne fonctionne plus.

Les tentatives des familles de l’élite dirigeante de rester au pouvoir en assassinant des gens est également en train d’échouer.
Les meurtres probables du Chef-Adjoint de la Police de New York Steven Silks, du détective chevronné Joe Calabrese, et de l’ancienne Sénatrice de l’Arkansas Linda Collins-Smith* ont lamentablement échoué à empêcher des enquêtes en cours sur la pédophilie de l’élite.
Le Département de la Justice a réagi à ces tentatives par l’annonce le 11 juin de l’arrestation de 1.700 prédateurs pédophiles présumés.

https://www.justice.gov/opa/pr/nearly-1700-suspected-child-sex-predators-arrested-during-operation-broken-heart

*Une ex-sénatrice assassinée chez elle après avoir découvert un réseau de trafic d’enfants du gouvernement de l’Arkansas ?
https://exoportail.com/une-ex-senatrice-assassinee-chez-elle-apres-avoir-decouvert-un-reseau-de-trafic-denfants-du-gouvernement-de-larkansas/

Les Sionistes sont également en train de perdre le contrôle financier.
Des sources du Pentagone affirment “qu’une implosion de la Deutsche Bank devrait provoquer l’effondrement de la monnaie fiduciaire et le lancement du Système Financier Quantique (SFQ)”.

Les gens qui sont à l’origine du SFQ sont à présent en train de négocier avec la Société du Dragon Blanc la création d’une future administration de planification et le déclenchement d’une énorme campagne pour “sauver la planète”, selon des sources de la WDS et de la famille royale Britannique.
Cependant, on ne s’attend à aucune annonce avant l’automne, selon les sources.
La raison en est que changer le monde sans recourir à une guerre mondiale prend du temps.

Entre-temps, nous allons voir si le gouvernement privé des États-Unis va finalement faire faillite au cours de l’été.
Cela apparaîtra en public comme une autre fermeture du gouvernement des États-Unis.
Cependant, cette fois, elle pourrait conduire, comme de nombreux patriotes Américains l’espèrent, à une annonce officielle de la renaissance de la République des États-Unis d’Amérique le 4 juillet de cette année.
Peut-être qu’à cette occasion, Trump va révéler s’il est un cheval de Troie pour les patriotes, comme ils sont nombreux à l’espérer, ou pour les Sionistes, comme semblent le montrer ses propres déclarations et actions publiques.

Site Fulford, abonnement à sa lettre hebdo :
https://benjaminfulford.net/

Traduction de Patrick T.

Diffusé aussi sur : https://vol370.blogspot.com/

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

Laisser un commentaire