Une nouvelle étude choquante prouve que l’industrie du vaccin n’est qu’une extension de l’industrie de l’avortement

Les médias grand public tentent activement d’enterrer les conclusions d’une nouvelle étude qui jette un éclairage moins positif sur les vaccins anti-grippaux. Publié dans le journal Vaccine, cet article choquant révèle que les femmes enceintes qui se font vacciner contre la grippe saisonnière année après année sont quatre fois plus susceptibles d’avoir des fausses couches spontanées que les femmes qui ne se font pas vacciner.

Financée par les Centres de Contrôle et de Prévention de Maladie (CDC) des États-Unis, cette recherche novatrice rejette le discours officiel du gouvernement selon lequel tous les vaccins sont entièrement sans danger et efficaces. Cela explique probablement pourquoi certains des gardiens de la “science” commencent déjà à s’interroger sur leurs implications. Gregory Poland, rédacteur en chef de Vaccine, par exemple, a récemment déclaré de façon contradictoire que même si le document soulève d’importantes questions au sujet de l’innocuité des vaccins qui ne devraient pas être ignorées, il ne croit pas non plus que les vaccins anti-grippaux sont en aucune façon responsables de fausses couches.

“Pas du tout”, a souligné le Dr. Poland lorsqu’on lui a demandé si les vaccins anti-grippaux représente un risque pour les femmes enceintes.

La façon dont le Dr. Poland peut faire une telle allégation lorsque l’étude a été menée en utilisant des méthodes scientifiques rigoureuses que beaucoup considèrent comme la “norme d’or” est un peu malhonnête, surtout quand on considère le fait que si l’inverse avait été découvert – que les femmes enceintes peuvent se faire vacciner contre la grippe sans risque de complications – de telles découvertes auraient été immédiatement déclarées par tous les grands organismes de santé et stations d’information comme étant la vérité évangélique.

De plus, ce sont deux chercheurs du CDC, et non pas des “anti-vacteurs”, qui ont remarqué ce que ABC News qualifie de “grande différence” les femmes qui avaient fait une fausse couche dans les 28 jours suivant le vaccin anti-grippal et celles qui avaient reçu un vaccin anti-grippal l’année précédente. Parmi ces femmes, 17 des 485 femmes évaluées ont fait une fausse couche comparativement à seulement quatre femmes sur les 485 d’un groupe témoin non vacciné.

Le Centre de Recherche et Politique pour les Maladies Infectieuses de l’Université du Minnesota a rapporté que ces résultats suggèrent “une forte association entre le fait de recevoir des doses répétées du vaccin contre la grippe saisonnière et une fausse couche”, ce qui est assez éloquent, n’est-ce pas?

Les vaccins anti-grippaux provoquent des avortements spontanés dont les restes sont utilisés pour fabriquer d’autres vaccins.

Outre le risque inhérent à l’avortement spontané qui accompagne les femmes enceintes qui se font vacciner contre la grippe, selon cette dernière recherche, il y a aussi l’utilisation de tissus fœtaux humains avortés dans de nombreux vaccins. Cela mène à penser que l’industrie du vaccin n’est qu’une extension de Planned Parenthood et d’autres acteurs clés de l’industrie de l’avortement.

Prenons l’exemple d’un article de recherche publié par Jessica Farnsworth en mai 2011 qui examinait le lien entre les bébés avortés et la production de vaccins. Il s’avère que l’industrie des vaccins dépend techniquement de l’industrie de l’avortement pour développer de nouveaux vaccins, il n’est donc pas surprenant que ces mêmes vaccins semblent également provoquer des avortements.

“Les souches cellulaires provenant d’organes foetaux peuvent se multiplier à de nombreuses reprises et fournir une source cellulaire pendant de nombreuses décennies, ce qui constitue un milieu de culture idéal en raison de leur longévité “, a rapporté Farnsworth. Un bébé avorté peut être la source d’une souche cellulaire dont le rendement potentiel est d’environ 20 millions de tonnes métriques de cellules qui peuvent être conservées congelées pendant de nombreuses années. La disponibilité de bébés avortés présente également un avantage économique par rapport aux sources animales de cultures cellulaires telles que le singe, le poulet, le canard, le chien ou le lapin, puisque les animaux doivent être hébergés, nourris, entretenus et élevés.

Voilà donc la vérité : la vérité dégoûtante selon laquelle l’avortement est la clé de la production de vaccins, ce qui entraîne à son tour davantage d’avortements. C’est un cycle constant de la mort qui se propage contre le peuple américain au nom de la “santé publique”, mais heureusement la vérité se répand.

Les sources de cet article incluent:

NaturalNews.com

ABCNews.go.com

CIDRAP.UMN.edu

CogForLife.org

NaturalNews.com

Traduction par Lucy Pitt.

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

Laisser un commentaire