Comment le curcuma tue le cancer et comment optimiser l’absorption de la curcumine

Le curcuma arbore une couleur vive.
Adapté d’un article de Michael Edwards de Organic Lifestyle Magazine. Article ici :
https://www.naturalnews.com/048579_turmeric_curcumin_bioavailability_cancer_remedy.html

Le curcuma est une racine jaune vif à la peau hâlée qui est généralement utilisée dans la cuisine du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’Asie du Sud-Est. Le curcuma est l’un des principaux ingrédients des mélanges d’épices au curry, et il est excellent pour relever les soupes, viandes, salades, plats sautés et autres. C’est une plante polyvalente qui rehausse la saveur d’un grand nombre de plats.

Les curcuminoïdes sont les composés bénéfiques dans le curcuma. Plus précisément, la curcumine, l’un de ces composés spécifiques, est considérée comme le composant du curcuma le plus puissant sur le plan médical et le plus destructeur de cancer. La curcumine aide à détoxifier et à rajeunir le foie, réduit les effets négatifs de la surcharge en fer (et c’est important parce que le fer associé à l’armoise est un puissant destructeur de cancer aussi), augmente la capacité antioxydante dans le corps, régénère les cellules cérébrales et améliore la fonction cognitive, réduit la probabilité d’avoir et traite la maladie d’Alzheimer, est anti-inflammatoire, réduit le risque de maladie cardiaque, réduit la dépression et lutte contre le vieillissement prématuré.

 

On dirait du gingembre, en quelque sorte.

Comment la curcumine tue-t-elle le cancer ? Parce qu’elle semble littéralement tuer le cancer.

L’aspect meurtrier de la curcumine

Le corps humain contient environ 10 à 13 trillions de cellules. Nous remplaçons ces cellules à raison d’environ 100 à 130 milliards de cellules par jour. Un processus de suicide cellulaire étroitement réglementé, appelé mort cellulaire programmée ou apoptose, détruit les cellules.

La curcumine active les récepteurs de la mort par de nombreux moyens différents, des moyens que nous sommes encore en train de comprendre. Un des moyens les plus intéressants est par l’activation des enzymes qui coupent littéralement les protéines à l’intérieur des cellules. On croit que l’une des raisons pour lesquelles les cellules cancéreuses ne développent pas de résistance à la curcumine, comme c’est le cas avec les médicaments de chimio, est due au fait que la curcumine active la mort cellulaire de beaucoup de façons différentes. Nous ne savons pas non plus exactement pourquoi la curcumine ne tue pas les cellules saines normales, mais elle ne le fait pas. Elle semble simplement cibler les cellules qui étaient censées être déjà mortes.

Nos corps veulent se débarrasser de la plupart des curcumines que nous mangeons. Sans aide, notre capacité à absorber la curcumine serait très faible.

Comment accroître la biodisponibilité de la curcumine

Le seul problème avec la curcumine est que notre foie, dans un effort pour empêcher les médicaments et suppléments excessifs, inhibe la majeure partie de l’absorption de la curcumine (un processus appelé glucuronidation), ce qui rend le composé beaucoup moins efficace qu’il ne pourrait être. Mais il existe des moyens d’augmenter la capacité du corps à absorber la curcumine.

Mélanger le curcuma avec le poivre noir
J’adore ce poivre noir!

La pipérine est l’alcaloïde responsable du piquant du poivre noir. Ce composé inhibe certaines fonctions du métabolisme enzymatique, ce qui entraîne normalement la disponibilité de ce que le corps considère comme un excès de curcumine (cet effet n’est pas limité à la curcumine, le poivre noir peut augmenter l’absorption d’autres suppléments également). L’absorption de la curcumine augmente jusqu’à 2 000 % ou plus avec seulement une petite quantité de pipérine.

Consommer le curcuma avec des graisses bénéfiques
Du guacamole, quelqu’un ?

La curcumine est liposoluble. Sans graisse, le composé ne se dissout pas correctement, et la curcumine a du mal à pénétrer dans l’intestin et à être absorbée dans la circulation sanguine, puis dans les cellules qui en ont besoin.

Essayez de consommer le curcuma avec des graisses saines comme l’avocat, l’huile d’olive et l’huile de coco.

Mangez du curcuma avec de la quercétine

La quercétine est un flavonoïde végétal qui inhibe l’enzyme qui désactive la curcumine.

Les aliments riches en quercétine comprennent le vin rouge, les raisins rouges, les oignons, le thé vert, les pommes, les canneberges, les bleuets et les prunes noires, la laitue à feuilles rouges, le chou frisé cru, les choux verts, les épinards crus, les poivrons, les haricots verts et le brocoli cru.

La meilleure source de quercétine sont les câpres.

(Les câpres sont en fait les bourgeons immatures et vert foncé des fleurs du buisson de câpres (Capparis spinosa ou Capparis inermis), une plante vivace ancienne originaire de la Méditerranée et de certaines parties d’Asie. Pour conserver les câpres, les cuisiniers les marinent dans une saumure de vinaigre, de sel ou de vin ou les salent).

Ce sont des câpres. Vous les avez vus sur du saumon ou de la salade nicoise.

Si vous cherchez à tuer le cancer ou à profiter des autres bienfaits du curcuma, ne prenez pas seulement quelques pilules de curcumine. Nous découvrons les incroyables relations synergiques de nombreux aliments différents. La meilleure façon d’avoir une santé optimale est de consommer une grande variété de produits et d’éliminer les aliments toxiques et raffinés.

Thé au curcuma !

Voici quelque chose de délicieux : Recette de thé au lait doré amélioré

Il s’agit d’une variation sur une ancienne façon de faire l’expérience des bienfaits du curcuma. Idéalement, utilisez toutes les herbes fraîches et non altérées chaque fois que possible.

1 tasse de lait de coco chaud
1 once de jus de curcuma, ou 1 cuillère à soupe de curcuma fraîchement râpé (les deux doivent être avec la peau)
1 cuillère à café de cannelle moulue
1 once de jus de gingembre ou 1 cuillère à soupe de gingembre fraîchement râpé (les deux doivent être avec la peau)
1 pincée de poivre noir
Pincée de poivre de Cayenne

Mélangez le tout et buvez. Pour que la boisson soit chaude, ne réchauffer que le lait de coco, mais attention à ne pas cuire les autres ingrédients. Ajoutez-les lorsque le lait de coco n’est pas trop chaud afin de préserver les enzymes et autres micronutriments fragiles

Conclusion

Pour un maximum de puissance et d’absorption, nous recommandons la racine de curcuma fraîche et crue avec sa peau, prise comme mentionné ci-dessus, ainsi que le curcuma cuit avec la peau. Vous pouvez aussi l’acheter en bocaux avec du poivre noir.

5 épices contre le cancer : ail, gingembre, cannelle, curcuma, poivre de cayenne. La curcuma est seulement l’une de ces excellentes épices saines.

D’autres sites web sur des traitements naturels pour toutes sortes de choses :

http://www.organiclifestylemagazine.com

http://www.organiclifestylemagazine.com

http://tv.greenmedinfo.com

http://medicalxpress.com

http://www.ncbi.nlm.nih.gov

http://news.bbc.co.uk

http://naturalsociety.com

http://www.quercetin.com

http://examine.com

et :

http://truthwiki.org/turmeric

http://truthwiki.org/ginger

Traduction : Irène

Laisser un commentaire

Top