60 069 971 avortements en Amérique depuis Roe v. Wade en 1973

human fetus

Les États-Unis célèbrent, le 22 janvier, dans les cinquante États américains, 45 ans d’avortement légal à tout moment et pour quelque raison que ce soit pendant la grossesse, date anniversaire de la décision de la Cour suprême dans l’affaire Roe v. Wade. Depuis lors, on estime à 60 069 971 le nombre d’avortements qui ont détruit la vie d’enfants à naître.

Une nouvelle analyse publiée par le Comité national du droit à la vie indique qu’il y a eu environ 60 069 971 avortements depuis que la Cour suprême a rendu sa décision dans l’affaire Roe c. Wade en 1973, autorisant des avortements pratiquement illimités.

“Soixante millions d’enfants à naître sont morts à la suite des décisions pour Roe c. Wade et Doe c. Bolton de la Cour suprême”, a déclaré Carol Tobias, présidente du droit national à la vie. “Cependant, grâce à la détermination du mouvement pour le droit à la vie de protéger les mères et leurs enfants, nous continuons de constater que nos efforts d’éducation de l’Amérique sur l’humanité de l’enfant à naître, et nos efforts pour promulguer une législation protectrice pro-vie, ont un impact énorme d’éloignement de notre nation de l’héritage mortel de Roe et Doe.”

Dans le document, intitulé “Abortion Statistics: United States Data and Trends, Statistiques sur l’avortement: données et tendances aux États-Unis”, le directeur d’éducation du NRLC, le Dr Randall K. O’Bannon, fournit les chiffres à partir de données provenant à la fois des Centres pour le contrôle des maladies et de l’Institut Guttmacher, ancien bras de recherche de Planned Parenthood (planification familiale). Guttmacher reçoit les données directement des centres d’avortement et est la principale source de données actuels parce que les Centres pour le Contrôle des Maladies n’ont jamais calculé le nombre exact d’avortements. Les CDC (Centres pour le Contrôle des Maladies) s’appuie sur les chiffres des départements de la santé des États, dont certains reposent sur des déclarations volontaires – et ils n’ont pas reçu de données de certains États comme la Californie et le New Hampshire depuis plus d’une décennie.

“En raison de ces différentes méthodes de collecte de données, GI a toujours eu des comptes plus élevés que les CDC. Les chercheurs du CDC ont admis qu’ils sous-estiment probablement le nombre total d’avortements parce que les lois de signalement varient d’un État à l’autre et que certains avorteurs ne déclarent probablement pas ou pas assez les avortements qu’ils pratiquent “, explique O’Bannon.

Ce nombre signifie qu’il y a plus de 3 657 avortements par jour et 152 avortements par heure aux États-Unis.

Le nombre total d’avortements aux États-Unis est plus élevé dans l’ensemble parce que certains États, comme la Californie, New York et le Colorado, ont légalisé les avortements avant Roe. Les chiffres de l’avortement pré-Roe sont difficiles à obtenir – bien que certains estiment qu’au moins un million d’avortements se soient produits dans ces États à la fin des années 1960 et au début des années 1970.

La bonne nouvelle pour les partisans pro-vie, c’est que les avortements sont en baisse.

L’analyse du NRLC montre que le nombre d’avortements a augmenté dans les années 1970 et, dans les années 1980, les avortements se sont généralisés au point qu’environ 1,55 million d’avortements ont été pratiqués chaque année jusqu’au début des années 1990. À ce moment-là, alors que les centres de grossesse ont commencé à utiliser les ultrasons, la législation pro-vie état a commencé à prendre racine, Internet a permis à la perspective pro-vie de prospérer, et les avortements ont commencé à décliner. L’interdiction d’avortement par naissance partielle et l’utilisation d’ultrasons 3D et 4-D ont également joué un rôle.

“Après avoir atteint un pic à plus de 1,6 million en 1990, le nombre d’avortements pratiqués chaque année aux États-Unis est retombé à des niveaux sans précédent depuis la fin des années 1970”, indique le NRLC.

“L’avortement a eu un terrible tribut en Amérique. Nous avons maintenant perdu plus de 60 millions de nos fils, filles, amis et voisins et nous sommes une nation beaucoup plus pauvre”, a dit O’Bannon.

Traduction : PFC Francophone

Source: http://www.lifenews.com/2018/01/18/60069971-abortions-in-america-since-roe-v-wade-in-1973/

Laisser un commentaire