Série d’entretiens avec les groupes de la Sororité de la Rose : Hamadan en Iran

 

 

INTERVIEW 2 : SORORITE DE LA ROSE  Hamadan en Iran

 

Le réseau planétaire de la Sororité de la Rose (Sisterhood of the Rose- SOTR) ) a lancé une nouvelle initiative consistant à réaliser une interview en ligne avec une Sororité particulière parmi les groupes du monde entier.

Le deuxième groupe avec lequel nous avons réalisé une interview est celui de Hamadan en Iran.

Si vous souhaitez répondre aux questions suivantes, veuillez envoyer vos réponses à [email protected]

 

Q1 : Qu’est-ce qui vous a inspiré, vous ou votre groupe, à vous constituer ?

C’était la première fois que je rassemblais mes amis en termes d’énergie et de spiritualité pour accomplir quelque chose d’important. Je me souviens qu’au cours des dernières années, on m’avait proposé, de façon répétée et différente, de faire faire à mes amis des choses dans mon domaine d’étude, de faire des travaux publics à petite échelle ou même de faire un voyage amusant.

Je me souviens qu’au cours des dernières années, on m’avait proposé, de façon répétée et différente, de faire faire à mes amis des choses dans mon domaine d’étude, de faire des travaux publics à petite échelle ou même de faire un voyage amusant.

Mais avant de former le groupe Sisterhood of the Rose (SotR) en Iran, je n’avais aucune expérience spécifique des activités spirituelles, et je dois dire que ce fut une expérience très enrichissante et douce pour moi. Depuis le jour où j’ai découvert que la Terre et toutes les créatures de la Terre sont dans l’obscurité depuis des milliers d’années, et depuis que j’ai réalisé l’existence d’un profond déséquilibre énergétique à la surface de la planète, et que j’ai également découvert que les forces obscures ont installé une identité patriarcale sur la Terre par divers outils et astuces, et ont sévèrement réprimé les énergies féminines chez les hommes et les femmes, j’ai décidé de faire quelque chose.
Entre-temps, j’ai été choquée par toutes ces manipulations. Puis, après avoir fait connaissance avec le site web du groupe SotR, j’ai décidé de faire mon premier acte en rassemblant mes amis au nom de la spiritualité et de l’Amour. Je n’oublierai jamais cette expérience unique.

 

 

Q2 : Votre groupe a-t-il rencontré des difficultés lors de sa constitution et comment les avez-vous surmontées ?

Dans les premiers temps, j’étais presque certain que je rencontrerais de nombreuses difficultés pour former ce groupe. Le pays dans lequel je vis actuellement est un pays religieux non démocratique, et toute action contraire aux règles mentales et intellectuelles des autorités et des dirigeants du pays, sera dans de nombreux cas confrontée à une attitude antidémocratique et anti-liberté, contre le libre arbitre de l’individu.

Parce que la croyance antireligieuse officielle en Iran est considérée comme un crime et a de graves conséquences, je savais que je devais être extrêmement prudent. Deux mois avant la formation officielle du groupe, j’avais pris connaissance de la nouvelle dans les médias officiels ainsi que dans les médias sociaux. La nouvelle était que, dans la ville où je vis, l’armée avait arrêté un groupe de femmes qui s’étaient réunies pour méditer dans une maison et n’avaient pas été traitées correctement. Des fuites dans les médias avaient également laissé entendre dans l’esprit du public que le groupe avait l’intention de promouvoir un état d’esprit et une religion déviants, mais j’étais presque sûr que ce n’était pas le cas. Le texte de la nouvelle était dans mon esprit, et je savais que je n’avais pas assez de liberté pour faire les méditations de la Sororité de la Rose (SotR) dans mon pays. Un autre problème que j’ai rencontré a été de trouver des gens dans la ville où je vis pour avoir une bonne compréhension de la situation, comprendre l’importance d’ancrer les énergies de la Déesse, puis équilibrer et renforcer le réseau énergétique de la planète et créer le Vortex de la Déesse en groupe SotR et assister régulièrement à des séances de méditation. Après un court moment, la lumière et l’énergie de la Déesse m’ont guidé et j’ai pu trouver ces membres. Au début, j’ai pu leur expliquer les bases et l’importance de former des groupes SotR dans le monde entier. Heureusement, mes coéquipiers/camarades étaient des personnes à fort potentiel qui étaient capables de très bien comprendre la position/situation actuelle de la Terre et m’ont aidé à former ce groupe avec beaucoup d’intérêt et d’enthousiasme.

 

Q3 : Quelles activités faites-vous lorsque vous vous réunissez chaque semaine ?

Au début, nous étions cinq personnes, dont quatre femmes et un homme, qui nous réunissions chaque semaine chez l’un des membres à un moment prédéterminé, et au début, nous parlions de choses personnelles. Selon notre culture iranienne, nous avons passé les premières minutes de notre visite à des conversations amicales et à des blagues simples. Entre-temps, nous avons attendu que le reste de nos amis viennent à la réunion, et la plupart du temps nous nous sommes rencontrés à l’heure prévue. Nous avions l’habitude de préparer l’environnement pour le temple de la déesse avant de faire des méditations. L’hôte nous fournissait de l’encens et des bougies, et nous nous asseyions ensemble sur le sol pour nous préparer aux méditations de la Sororité de la Rose (SotR). Lors de ces réunions, nous avons toujours fait les quatre méditations. À la fin de chaque méditation, nous nous interrogions mutuellement sur les sentiments/émotions que nous avions ressenti pendant et après la méditation.

Mes amis se sont souvent sentis légers pendant la méditation, ont vu différentes couleurs et ont même parfois ressenti la présence de la Déesse. Il y avait aussi des moments où nos amis ressentaient du plaisir, de l’énergie et du bonheur pendant quelques jours après avoir fait ces méditations et étaient motivés pour les faire deux fois par semaine.

 

Malheureusement, nous n’avions pas accès à la pierre  Cintamani pour nos méditations, mais nous utilisions souvent de la musique et des mantras magnifiques et relaxants dans nos méditations. Tous les membres, lorsqu’ils méditaient, essayaient d’imaginer qu’ils se trouvaient dans un temple sacré de la Déesse et ils considéraient leur participation aux réunions comme très précieuse. Ils pensaient également qu’ils devaient avoir une mission pour l’accomplir efficacement. Ils croyaient que l’une de leurs missions était d’ancrer l’énergie de la Déesse pour équilibrer le réseau énergétique de la Terre et  créer le vortex de la Déesse pour préparer les conditions de la présence de la Déesse.

 

 

Q4 : Trouvez-vous difficile de faire adhérer les habitants à votre groupe ?

Oui, je trouve cela difficile. Je le savais depuis le début, et j’avais deviné à juste titre qu’il serait difficile de trouver des amis qui vivraient avec moi et comprendraient les conditions de la Terre.
Je pensais aussi que l’élargissement de ce groupe pourrait être l’un de mes principaux défis, car, à ma place, il y a de nombreuses préoccupations, notamment le fait de gagner sa vie, l’influence de la religion et de la superstition au niveau du subconscient, le déterminisme religieux et la pression gouvernementale, qui ne me permettent pas de parler facilement de ce que Cobra a publié sur son blog, et j’ai souvent eu l’expérience que beaucoup de gens, en entendant ces mots, me trouvaient illusoire et superstitieuse, mais je n’ai jamais été vraiment déçue, et j’ai accru mes efforts, et je crois que je peux inviter plus de gens à une vraie prise de conscience et à la lumière par des moyens nouveaux, et leur dissiper la fausse lumière. J’ai également eu ce problème d’attirer plus de gens vers le groupe Sisterhood of the Rose (SotR/ Sororité de la Rose), et je l’ai toujours eu, mais récemment, avec la création d’une page sur Instagram pour présenter le groupe SotR, j’ai réussi et j’ai pu présenter ces concepts spirituels à plus de gens.

 

Q5 : Avez-vous des liens avec d’autres groupes locaux, s’il y en a ?

Je viens de découvrir que dans ma ville, un autre groupe sert la lumière à cet égard, et ils ont formé un groupe Sisterhood of the Rose (SotR). Je suis devenue très heureuse d’apprendre cette nouvelle et je connais un membre de ce groupe sur les médias sociaux. J’ai bon espoir de pouvoir bientôt former un lien spirituel avec ce groupe, de servir ensemble dans la lumière et de faire ensemble les méditations de la SotR. J’espère également que le nombre de ces groupes et la qualité des méditations augmenteront de manière exponentielle dans mon pays.

 

Q6 : Que voulez-vous partager avec les personnes qui lisent ceci sur le site du réseau planétaire Sisterhood of the Rose ?

J’aimerais avoir une conversation brève et amicale avec deux groupes de personnes qui lisent cette interview. Tout d’abord, je parle avec les travailleurs de lumière qui ont pu devenir membres d’un des groupes de la Sisterhood of the Rose (SotR) à travers la planète. Tout en remerciant tous ces groupes pour leurs efforts pour libérer la planète, je leur recommande de s’efforcer de vivre dans la ville et le pays dans lesquels ils décrivent le but et la motivation de ces groupes pour enfin tendre la main à d’autres pour augmenter le nombre de ces groupes, car tous les membres des groupes de la SotR sont conscients de l’immense importance de former ces groupes, et selon Cobra, comme il l’a mentionné, je me souviens que “ce que les groupes de la SotR font à travers le monde maintenant est la chose la plus importante qui est faite pour libérer la planète et ne devrait jamais être négligée”. Et deuxièmement, à ceux qui n’ont encore rejoint aucun de ces groupes dans leur pays ou leur lieu de résidence, je voudrais leur demander d’envoyer un e-mail à l’un des membres de ces groupes dans leur pays pour leur demander s’il est nécessaire de participer à ces réunions et les aider à former le plus grand nombre possible de groupes de la SotR, et je dois dire aux proches que Gaïa a extrêmement besoin de nos efforts, de la diffusion de la conscience et de l’ancrage de l’énergie de la Déesse, et aussi de la présence de la Déesse pour se permettre de mettre fin au processus de libération de la planète avec plus de rapidité et de précision dans la paix, la justice et le calme.

 

Victoire de la lumière !

SOURCEhttps://www.sisterhoodoftherose.network/post/global-sisterhood-of-the-rose-groups-interview-series-2-iran-hamadan-sotr-group

(Note Prepare For Change article complémentaire  https://exoportail.com/le-feminin-sacre-et-la-sororite-de-la-rose/

Liste des groupes de  Sororité dans le monde :   https://www.sisterhoodoftherose.network/groups        )

Avis de non-responsabilité : Chez Préparez-Vous au Changement (PFC), nous vous apportons de l’information que vous ne retrouvez pas dans les médias grand public, et qui peut donc sembler controversée. Les opinions, les points de vue, les énoncés et les renseignements que nous présentons ne sont pas nécessairement promus, endossés, adoptés ou acceptés par Préparez-Vous au Changement, son Conseil de Direction, ses membres, ceux qui travaillent avec PFC ou ceux qui lisent son contenu. Cependant, ils sont, espérons-le, provocateurs. Faites preuve de discernement ! Utilisez la pensée logique, votre propre intuition et votre propre connexion avec la Source, l’Esprit et les Lois naturelles pour vous aider à déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. En partageant l’information et en amorçant le dialogue, notre but est de sensibiliser les gens à des vérités supérieures afin de nous libérer de l’asservissement de la matrice de ce monde matériel.

Laisser un commentaire