Une ville souterraine de géants découverte dans le Grand Canyon?

Article du 18 février 2016 sur prepareforchange.net et re-publié ici.

Même avec les progrès de l’archéologie moderne, la plupart des villes enfouies dans le monde restent encore un mystère. Les découvertes étonnantes exigent de grands efforts et, parfois, beaucoup de chance. Si nous devions faire confiance au journalisme du début du XXème siècle, nous apprendrions que le hasard mena à la porte de la plus célèbre et fascinante ville souterraine de géants découvertes à ce jour.

Selon un article publié dans la Gazette de l’Arizona le 5 avril 1909, le Grand Canyon abritait autrefois une civilisation qui se composait très probablement d’individus de proportions cyclopéennes. Si une telle civilisation avait existé, elle aurait sûrement laissé derrière elle une structure pour témoigner de son existence.

L’article mentionne la découverte d’une énorme citadelle souterraine par un explorateur nommé G. E. Kinkaid qu’il a découvert en raftant sur le fleuve Colorado. Il convient de mentionner que Kinkaid était un archéologue établi et qu’il bénéficiait du soutien financier du Smithsonian Institute.

grandcanyon_entry

L’entrée de la ville se trouvait au bout d’un tunnel qui s’étendait sur près d’un mille sous terre.

“D’abord, je tiens à souligner que la caverne est presque inaccessible “, a écrit Kinkaid. “L’entrée se trouve à 1 486 pieds en contrebas du mur du canyon. Elle est située sur les terres du gouvernement et aucun visiteur ne sera autorisé à entrer sous peine d’intrusion.”

“[…]Au-dessus d’un plateau qui le cachait de la vue du fleuve, se trouvait l’embouchure de la grotte. Quand j’ai vu les marques de ciseau sur le mur à l’intérieur de l’entrée, je me suis intéressé, j’ai sécurisé mon arme et je suis entré.”

L’architecture suggérait que les bâtisseurs de la ville souterraine possédaient des compétences avancées en ingénierie.

tablet_a

Le centre de la ville souterraine était une gigantesque chambre dont les passages rayonnaient comme des rayons sur une roue. Les murs de la chambre principale étaient ornés d’armes et de tablettes en cuivre recouvertes de symboles hiéroglyphiques semblables à ceux que l’on trouve en Égypte. Une autre découverte qui a mis en évidence un lien égyptien était les corps momifiés, de loin la chose la plus intrigante à l’intérieur de la citadelle.

Aucune momie ne mesurait moins de 9 pieds et elles étaient toutes enveloppées dans du linge sombre. Kinkaid a écrit qu’il avait posé l’une d’entre elles et l’avait photographié avec une lampe de poche mais cette photo n’a pas été retrouvée.

Une exploration plus poussée a révélé quelque chose sur la religion des habitants géants de la ville

“À plus de cent pieds de l’entrée, il y a le couloir transversal, long de plusieurs centaines de pieds, dans lequel j’ai trouvé l’idole, ou l’image, du dieu du peuple, assis les jambes croisées, avec une fleur de lotus ou de lys dans chaque main.”

“Le plâtre du visage est oriental, tout comme la sculpture de cette caverne. L’idole ressemble presque à Bouddha, bien que les scientifiques ne soient pas certains de la religion qu’elle représente.”

grandcanyonshrine%20429

L’article relate la découverte de la poterie et des instruments, tous portant les signes d’avoir pris naissance ailleurs dans le monde. Un tel mélange de cultures est rarement rencontré dans les découvertes archéologiques, ce qui rend cette découverte d’une importance sans précédent.

La dernière chambre qui attendait l’exploration était ce que Kinkaid et son partenaire, le professeur S. A. Jordan, croyaient être une crypte cérémonielle. Elle était située au bout de la grande salle où toutes les autres momies avaient été retrouvées.

“Il y a une chambre du passage qui n’était pas ventilée; et quand nous nous en sommes approchés, une odeur mortelle et vicieuse nous a frappés. Notre lumière ne pénétrait pas dans l’obscurité, et tant que l’on n’aura pas de lumières plus fortes, nous ne saurons pas ce que la chambre contient.”

“Certains disent des serpents, mais d’autres pensent qu’elle peut contenir un gaz mortel ou des produits chimiques utilisés par les anciens”

“L’ensemble de l’installation souterraine rend  nerveux et donne la chair de poule,”

 

orion6_crypt2

 

Dans cette région du Canyon, il y avait des noms tels que la Pyramide de Khéops, le Cloître de Bouddha, le Temple de Bouddha, le Temple de Manu et le Temple de Shiva. Y avait-il un lien entre ces lieux et les prétendues découvertes égyptiennes dans le Grand Canyon?

Un archéologue d’état au Grand Canyon a dit que les premiers explorateurs avaient des noms égyptiens et hindous mais il est vrai que cette zone était interdite aux randonneurs et autres visiteurs à cause des “grottes dangereuses”.

En effet, toute cette zone nommée d’après les noms des Égyptiens et des Hindous dans le Grand Canyon est une zone interdite – personne n’est autorisé à pénétrer dans cette grande zone. Nos recherches n’ont pas pu que conclure qu’il s’agissait de l’endroit où se trouvaient les voûtes. Aujourd’hui, cette zone est encore curieusement interdite aux randonneurs et même, en grande partie, au personnel du parc. Le théoricien du complot John Rhodes a dit un jour qu’il connaissait l’emplacement exact de l’entrée de la ville, mais qu’elle était gardée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par des soldats armés de fusils M-16. Une autre idée qui circule autour d’Internet dit que la ville souterraine sert maintenant de musée pour la classe dirigeante de l’ombre.

Source: locklip.com

Traduction par Lucy Pitt.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :