Les citoyens gros, malades et distraits sont plus faciles à contrôler : des divertissements pour enfants conçus pour promouvoir un mode de vie malsain, découvrent les scientifiques

D’après une étude récente, les parents devraient peut-être porter une plus grande attention aux films d’animation que leurs enfants regardent parce que ces films pourraient “alimenter la crise de l’obésité”. Presque tous les films pour enfants montrent de la nourriture malsaine.

Parmi les films pour enfants les plus populaires publiés ces dernières années, 87 pour cent montrent une alimentation malsaine et tous montrent des “comportements favorisant l’obésité”, révèle l’étude.

Dans le film de 2015 “Bob l’éponge, le film : un héros sort de l’eau”, il y a plusieurs scènes dans un restaurant de style américain, le “Krusty Krab” (le Crabe Croustillant), où les dîneurs en surpoids mangent tellement de hamburgers que leurs chaises cassent.

Pendant ce temps, dans le film Pixar “Vice-versa”, le personnage principal refuse de manger le brocoli que son père essaie de lui donner. Elle fait même tomber les légumes de la table et elle fait une crise quand son père lui dit qu’elle n’aura pas de dessert.

Des chercheurs de l’Université Duke ont écrit : “[Les enfants] pourraient apprendre des personnages de films et imiter les comportements alimentaires qu’ils voient à l’écran s’ils voient les personnages comme des représentations d’eux-mêmes”. (Connexe: Est-ce que trop de temps devant un écran nuit à la croissance mentale de vos enfants?

Aux États-Unis, au moins 32 % des enfants âgés de deux à 19 ans sont en surpoids et 17 % sont obèses. Les enfants qui pèsent plus “ont tendance à être obèses plus tard dans la vie.” Cela les rend également vulnérables au diabète de type 2, aux maladies cardiaques et à certains cancers.

Les chercheurs observés ont analysé 114 enfants âgés de 9 à 11 ans, et les participants ont été invités à choisir des films à partir d’une liste de 40 films qu’ils avaient regardés tout au long de l’étude. La liste incluait certains des films les mieux classés en tous publics et en accord parental souhaitable sortis entre 2012 et 2015.

Sur les 40 films, 31 ont été regardés par au moins 20 % des participants. Ces titres ont ensuite été étudiés plus en détail.

Chaque film a été décomposé en clips de 10 minutes qui ont été examinés pour trouver des mentions sur l’obésité et la nourriture. En se basant sur les résultats,”tous les films principaux pour enfants comportent au moins une référence” à des comportements favorisant l’obésité.

Au moins 87 % montrent de la malbouffe, 71 pour cent montrent des portions d’aliments qui sont trop grandes, 61 pour cent montrent des boissons sucrées et 29 pour cent décrivent l’exercice comme une chose négative. Les résultats de l’étude suggèrent également que les films destinés aux enfants dépeignent négativement l’obésité. Cela n’aide pas la stigmatisation du surpoids et favorise une mauvaise estime de soi.

Les chercheurs ont noté que dans le film de 2015 Bob l’éponge, le personnage Patrick, une étoile de mer, est obèse. Son personnage est aussi dépeint comme “paresseux et inintelligent.”

Dans une autre scène du même film, des “poissons attrayants” se regardent avec amour “tout en partageant un hamburger”, écrivent les chercheurs. En revanche, un “poisson peu attirant avec un gros ventre” est tout seul. Quand il essaye de manger son hamburger, la chaise sur laquelle il est assis se brise sous son poids.

Les chercheurs ont également noté que dans le film “Cendrillon” de Disney, en 2015, il y a “une femme en surpoids qui dirige une boulangerie” qui, lorsqu’elle enlève ses chaussures, fait s’évanouir les gens à cause de l’odeur horrible. Les scientifiques ont conclu que ces représentations peuvent être troublantes puisqu’elles “font rarement référence aux conséquences sur la santé d’une trop grande consommation de nourriture ou de l’obésité”.

Collations saines pour les enfants

Saine ne veut pas dire ennuyeuse. Essayez de donner à vos enfants certains de ces délicieux goûters qui sont également bons pour eux :

  • Œufs – Un œuf donnera à un enfant de quatre ans au moins le tiers de ses besoins quotidiens en protéines. Donnez aux enfants des oeufs durs coupés en formes amusantes, ou des oeufs brouillés roulés dans une tortilla de farine.
  • Houmous – L’houmous est fait de pois chiches en purée et est parfait pour les enfants. Il contient du folate, de la vitamine B6 et du fer. Servez du houmous avec des légumes coupés ou des crackers sans sel.
  • Poires – Les poires sont riches en fibres et sont disponibles en plusieurs variétés. Vous pouvez les servir natures ou avec du fromage.

Vous pouvez lire plus d’articles sur les aliments frais, et trouver des conseils sur la façon de manger sainement sur Fresh.news.

Traduction : Irène

Sources :

DailyMail.co.uk

Parents.com

Laisser un commentaire